Prêt à pousser: On a semé de l’herbe (en famille) à la maison

MINI-JARDIN Les mini-jardins d’intérieur poussent comme des champignons. Seul d’entre tous fonctionnant avec une application, Smart Lilo de Prêt à Pousser veut lancer une « petite révolution verte ». Nous avons voulu vérifier si nous avions la main verte…

Christophe Séfrin

— 

Plusieurs semaines de patience sont nécessaires pour faire pousser ses herbes aromatiques.
Plusieurs semaines de patience sont nécessaires pour faire pousser ses herbes aromatiques. — PRET A POUSSER

Silence… ça pousse ! Les potagers d’intérieur germent dans les chaumières. Si l’on pense à Click & Grow qui a levé 625.000 dollars sur Kickstarter pour lancer sa mini-pépinière nommée Smart Herb Garden dès 2013, d’autres sont en pointe sur le sujet. Exemple : les Finlandais de Tregren avec Genie. Ce jardin miniature permet de faire pousser menthe, basilic et mini-légumes entre la cafetière Nespresso et le Thermomix sur le plan de travail de la cuisine.

Après les champignons, les herbes

De leur côté, les Français ne sont pas en reste sur la culture de l’herbe (aromatique) indoor. Créée en 2015, la start-up lyonnaise Véritable a elle aussi lancé son mini-potager : 20 plantes BIO au catalogue, à faire pousser dans un petit potager d’intérieur fabriqué dans la région Rhône-Alpes.

Et il y a les pionniers de Prêt à Pousser. Depuis 2013, cette entreprise basée à Paris a entamé sa « petite révolution verte » : boîtes pour faire pousser des champignons (des pleurotes… non hallucinogènes !) tout d’abord, puis Smart Lilo, son jardin d’intérieur. Vendu 99,90 euros, celui-ci se veut le plus techno du marché.

Un large choix de plantes aromatiques et à infuser, ainsi que de mini-légumes.
Un large choix de plantes aromatiques et à infuser, ainsi que de mini-légumes. - DR

 

Fonctionnant avec une application (My Lilo) pour smartphone ou tablette, son principe est, comme pour ses concurrents, celui de la culture en hydroponie. Il s’agit donc d’un système de culture hors-sol par capillarité. Des graines sont semées dans des capsules de substrat flottant à la surface de bacs d’eau. L’ensemble (47 cm de haut pour 30,5 cm de large et 13,5 cm de profondeur) est éclairé par une petite rampe de LED qui s’allume automatiquement chaque jour.

5,90 euros la capsule

Une fois déballé, le système est très simple à mettre en œuvre. Les capsules font évidemment penser au système Nespresso. On peut les acheter à l’unité (à partir de 5,90 euros la capsule de substrat et ses graines dans un sachet) ou par par packs de 6 capsules (35,40 euros), voire 12 capsules (70,80 euros). Notre dévolu ayant été jeté sur du basilic, de la menthe marocaine et de la ciboulette, nous nous improvisons jardiniers. Fastoche. Il suffit de semer chaque variété de graines sur une capsule (qui pourra plus tard être compostée), puis de la placer dans un des trois bacs remplis d’eau. Le principe de Prêt à pousser diffère de celui de son concurrent, la marque Véritable, qui fournit, elle, des «  lingots » de substrat où les graines ont été incorporées.

Et au matin du onzième jour, la ciboulette s'éveilla...
Et au matin du onzième jour, la ciboulette s'éveilla... - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Conseil : si vous avez des bambins à la maison, les semis doivent évidemment s’effectuer en leur compagnie, vos jeunes pousses pouvant ensuite suivre au jour le jour le développement de leurs petites graines.

Une application perfectible

Assez épurée, l’application dans laquelle on aura identifié les plantes semées prodigue les conseils nécessaires à l’installation, puis adresse des alertes lorsqu’il faut arroser les graines, ajouter des nutriments, voire régler la hauteur de la lumière. On aurait aimé davantage d’interactions avec notre mobile. Si l’appli permet de contrôler la lumière de Smart Lilo à distance, les recommandations formulées sont trop automatisées. Rien à voir avec le Parrot Pot et ses multiples capteurs qui nous alertent en temps réel des besoins de nos plantes en eau, lumière et engrais.

>> A lire aussi : Vl'la le printemps: On a testé Pot, le pot de fleur connecté de Parrot

Constat également : il faut être adepte du mode slow pour que le fameux petit jardin d’intérieur fasse autre chose que de la figuration dans la cuisine. Près de 50 jours après nos premiers semis, la récolte n’est pas encore vraiment à l’ordre du jour et l’heure du premier mojito home made n’a pas encore tout à fait sonné.

Près de 50 jours de culture pour des résultats... encourageants.
Près de 50 jours de culture pour des résultats... encourageants. - CHRISTOIPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Les plantes, certes belles, sont encore en plein développement. Propres à être consommées, nous prenons cependant le parti d’attendre un peu pour leur laisser le temps de croître et de s’étoffer. Bref, on n’est pas dans la série Weeds !

D’abord pour les urbains

Alors, pour qui le mini-jardin d’intérieur ? Pour les urbains, définitivement. Qui plus est, pour ceux qui vivent en appartement et ne disposent pas de balcon pour réaliser des plantations, même modestes. Pour les familles, incontestablement. Le côté pédagogique de Prêt à pousser et des systèmes concurrents est une évidence même. Pour les personnes non pressées, forcément. Plus que jamais, le jardin miniature rappelle que quoique l’on cultive, la nature possède son propre rythme. Il faut ainsi 3 à 4 semaines pour faire pousser des aromates, voire 2 à 3 mois pour des mini-légumes.

>> A lire aussi : La maison du futur (5/5): Le jardin, pièce à vivre… comme les autres!

On notera quand même au passage qu’une capsule Prêt à Pousser vaut plus cher qu’un pot d’herbe aromatique arrivé à maturité vendu chez Truffaut ou Magasin Vert… Mais surtout, Lilo Smart s’adresse à tous ceux qui, aux sens propre comme au sens figuré, souhaitent cultiver leur jardin ! Promis juré, on en envoie un exemplaire à Donald Trump.