Marne : Des puces sur les bouteilles de champagne contre la spéculation

TRACAGE Le dispositif coûte 50 centimes pièce

20 Minutes avec agence
— 
L'objectif du dispositif est de lutter contre la revente hors de prix de certains crus de champagne (illustration).
L'objectif du dispositif est de lutter contre la revente hors de prix de certains crus de champagne (illustration). — Myriams-Fotos / Pixabay

Les prix sont prohibitifs et montent inexorablement sur le marché gris de la spéculation sur le champagne. Des bouteilles vendues 300 euros en 2008 peuvent par exemple être proposées à plusieurs milliers d’euros sur des sites d’enchères, note France Bleu Champagne-Ardenne. Des vignerons de la Marne ont décidé en avril dernier d’utiliser le traçage électronique pour lutter contre le phénomène.

Guillaume et Anselme Selosse, deux exploitants d’Avize (Marne), ont eu l’idée d’insérer une puce sans contact NFC sur chaque étiquette. Si la bouteille est scannée et entrée dans le système par son acheteur, il est possible de savoir si le cru a été revendu après son premier achat mais aussi s’il a été conservé à une température adéquate.

La qualité elle aussi suivie

Ainsi, outre les différents propriétaires de la bouteille ainsi suivie, la qualité du champagne qu’elle contient peut aussi être surveillée. Le tout très rapidement avec un simple smartphone. Le coût de chaque puce est de 50 centimes. Le dispositif et l’appli ont été mis au point par WID Group, une entreprise française de Côte-d’Or.