Fire 7 : Que vaut la nouvelle tablette numérique d’Amazon à 79 euros ?

TABLETTE « 20 Minutes » a testé la nouvelle tablette Fire d’Amazon, une ardoise d’entrée de gamme à conseiller pour des usages basiques en vacances

Christophe Séfrin
— 
La tablette Fire 7 (2022) d'Amazon, lancée à partir de 79 euros.
La tablette Fire 7 (2022) d'Amazon, lancée à partir de 79 euros. — AMAZON
  • Trois ans après sa précédente version, Amazon renouvelle son ardoise la plus vendue, la Fire 7.
  • Proposée à partir de 79 euros, la petite ardoise numérique à écran de 7 pouces évolue positivement, avec notamment un renforcement de sa puissance et de son autonomie.
  • Pouvant satisfaire la plupart des usages quotidiens, elle fait cependant l’impasse sur sa qualité d’écran et sa section photo.

Désirable pour tuer le temps dans la voiture sur la route des vacances ; attirante pour suivre ses séries tout l’été depuis son lieu de villégiature ; appétissante pour dévorer des ebooks ou écouter de la musique au bord de la piscine… la nouvelle Fire 7 d’Amazon est, sur le papier, un objet de tentation. D’autant que l’on peut se l’offrir à partir de 79 euros*. Que vaut vraiment cette nouvelle tablette numérique à écran de 7 pouces vendue sept fois moins cher que le premier modèle des  iPad Mini ? La rédaction de « 20 Minutes » a pu la tester.

Un écran HD qui manque de luminosité

La recette est bien connue. Amazon renouvelle régulièrement sa gamme de tablettes numériques. Pas de keynote, comme chez certains, pour annoncer les nouveautés en fanfare, mais de simples communiqués pour relayer ces sorties. Et en ce début d’été, c’est la Fire 7, la plus vendue des ardoises du géant du web, qui fait sa mue. Une petite mue, en fait.

La tablette Fire 7 (2022) d'Amazon n'est pas un monstre de technologie, mais est vendue à petit prix.
La tablette Fire 7 (2022) d'Amazon n'est pas un monstre de technologie, mais est vendue à petit prix. - AMAZON

Légèrement moins encombrante que la précédente Fire 7 (80,68 x 117,59 x 9,67 mm, contre 192 x 115 x 9,6 mm), la nouvelle venue n’arbore aucun véritable signe distinctif. Mignonne par sa petite taille, elle est agréable à avoir en main et ne pèse que 282 grammes.

C’est évidemment vers son écran que les yeux se tournent en priorité. Avec sa taille passe-partout, il affiche une définition inchangée de 1024 x 600 pixels. C’est peu, mais finalement suffisant pour se divertir avec des épisodes de séries TV, films ou jeux vidéo. De larges bordures noires de 12 mm de large l’entourent. Et dommage aussi qu’un seul haut-parleur intègre l’ardoise. Consolation, la Fire 7 conserve une prise casque, avec une sortie audio de bonne qualité. Pas forcément besoin d’être équipé en Bluetooth pour profiter d’un bon son.

Gare en extérieur : outre le fait que l’écran ne soit pas d’une luminosité exceptionnelle (même avec son niveau poussé au maximum), beaucoup de reflets sont visibles à sa surface. Malgré la présence d’une dalle IPS (avec de bons angles de vision), réaliser un visionnage à plusieurs risque d’être contraignant. On pensera évidemment à télécharger sa série préférée sur Netflix avant de partir en vacances : la Fire 7 est Wifi 4 et ne peut accueillir de carte SIM. Attention à la panne d’épisodes, donc, dans la voiture !

Plus puissante, plus autonome

Les vrais changements sont dedans. Si la Fire 7 est toujours proposée avec une mémoire de 16 ou 32 Go, un slot pour carte microSD (jusqu’à 1 To) fait son arrivée (contre 512 Go pour la Fire 7 2019). Amazon a également dopé son processeur, désormais lesté de 2 Go de mémoire vive avec ses 2,0 GHz. Cela lui autorise 30 % de rapidité supplémentaire. Toujours pas de quoi faire tourner des jeux puissants, mais largement de quoi satisfaire la plupart des usages.

La tablette Fire 7 d'Amazon, outils de visionnage d'appoint par excellence.
La tablette Fire 7 d'Amazon, outils de visionnage d'appoint par excellence. - AMAZON

L’autonomie de la Fire 7 est également renforcée et passe de 7h à 10h. C’est l’équivalent d’un Paris-Nice en voiture. Plus besoin de s’arrêter à Montélimar pour recharger sa tablette, comme avec la Fire 7 (2019) ! Une recharge qui pourra désormais s’opérer en USB-C. Au registre des améliorations, son fabricant indique enfin que sa petite dernière « a été testée deux fois plus durable que l’iPad Mini (2021) lors des tests » (sic !). Un tacle gratuit, Amazon n’avançant aucun élément vérifiable pour étayer cette affirmation… Sans que cela soit d’ailleurs précisé par la marque, on imagine que sa tablette n’est pas étanche…

La section photo reste anecdotique, avec des caméras avant et arrière en 2 mégapixels (et la possibilité de filmer en 720p). A utiliser pour des visios avec la famille durant l’été, mais sûrement pas pour rapporter de chouettes photos ou vidéos de ses vacances.

Avec ou sans publicités ?

Reste qu’à l’arrivée, la Fire 7 (2022) vaut à peine 80 euros. C’est 10 euros de plus que son aînée à son lancement. Comme à son habitude, Amazon propose cette tablette avec un prix minoré si l’on accepte de recevoir des publicités à chaque lancement de l’appareil*. Rien de méchant, en fait : il s’agit d’un simple encart publicitaire qui s’affiche quelques secondes avant que l’on puisse déverrouiller l’appareil. L’ardoise n’est sans doute pas si magique que cela techniquement, mais elle a le mérite de rendre ce type d’appareil accessible au plus grand nombre. Par sécurité, une coque de protection (29 euros) est à recommander, surtout en vacances.

*94 euros (sans publicité, en 16 Go) ; 79 euros (avec publicités, en 16 Go) ; 104 euros (sans publicité, en 32 Go) ; 89 euros (avec publicités, en 32 Go).