Fire 7: Amazon dégaine la machine idéale pour visionner les séries TV

TABLETTE Lancée à partir de 69,99 euros, la nouvelle tablette Fire 7 d’Amazon offre un rapport qualité/prix imbattable, notamment pour visionner des séries TV

Christophe Séfrin

— 

La tablette Fire 7 vendue à partir de 69,99 euros.
La tablette Fire 7 vendue à partir de 69,99 euros. — AMAZON
  • Amazon renouvelle sa tablette Fire 7 avec un modèle un peu plus performant que celui commercialisé en 2017.
  • Lancée à partir de 69,99 euros, l’ardoise numérique de la firme de Jeff Bezos ne peut cependant guère rivaliser techniquement avec l’iPad Mini. Avec un écran de taille presque identique, la fiche technique de la tablette d’Apple, vendue à partir de 459 euros en 64 Go, est plus généreuse.
  • Embarquant Amazon Prime Vidéo et pouvant intégrer Netflix, la Fire 7 s’impose surtout à l’heure de la SVOD tous azimuts comme une visionneuse pratique au prix très agressif.

Amazon donne du peps à sa tablette  Fire 7. Deux ans après la commercialisation de sa précédente mouture, l’ardoise de la firme de Jeff Bezos se muscle en plusieurs points. Lancée à 69,99 euros (16 Go) et 79,99 euros (32 Go), son tarif reste extrêmement agressif.

Un look qui aurait mérité d’être modernisé

En main, l’appareil tout en plastique fait sentir son poids. Avec ses 286 grammes, la Fire 7 est presque plus lourde que l’iPad Mini d’Apple (300,5 g) qui dispose d’un écran plus large (7,9’’/20,06 cm) et d’une coque en aluminium. Technologies employées obligent, la comparaison s’arrêtera au format des deux ardoises, même si Amazon précise que sa tablette est « deux fois plus résistante que l’iPad Mini ». Ce qu’il est bien évidemment impossible de vérifier, à moins d’organiser un crash test d’ardoises numériques.

Fire 7 versus iPad Mini... une question de format, de technique, et de prix.
Fire 7 versus iPad Mini... une question de format, de technique, et de prix. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Esthétiquement, on ne constate aucune évolution par rapport au produit que nous avions connu il y a deux ans. L’écran de 7’’/17,78 cm de la Fire 7 étouffe même un peu au milieu de ses larges bordures noires. Il faut dire que depuis 2017, les smartphones géants et leur écran à bords perdus sont passés par là et ont transformé notre regard sur ces petits appareils.

Mémoire doublé avec possibilité d’extension

La Fire HD a tout de même doublé sa mémoire de stockage : 16 Go ou 32 Go (au lieu de 8 Go et 16 Go pour la précédente édition). Et cette mémoire est aujourd’hui extensible jusqu’à 512 Go, ce qui n’était pas le cas précédemment. Amazon revendique un nouveau processeur quadricœur cadencé à 1,3 GHz. Impossible de faire la différence avec le processeur quadricœur déjà cadencé à 1,3 GHz de la précédente Fire 7, mais le géant du web affirme qu’il est « encore plus rapide » (sic !). Sous Fire OS la tablette propose une interface offrant évidemment les services bureautiques de base : navigation sur Internet, e-mail, calendrier, documents, contacts, cartographie.

Netflix et Prime Vidéo dans le viseur

Avouons-le : si l’on est client d’Amazon et a fortiori client Amazon Prime (qui s’acquitte de 49 euros par an pour des livraisons plus rapides et des services à foison), cette Fire HD offre bien des atouts. Car on peut y retrouver une fois sa tablette enregistrée sur son compte Amazon, tous les livres que l’on a achetés par le passé (pour une liseuse Kindle), vidéos visionnées ou à visionner (avec Amazon Prime Vidéo), ou encore jeux téléchargés. L’éco-système est parfaitement en place.

La Fire 7 face à l'iPad Mini en mode Netflix.
La Fire 7 face à l'iPad Mini en mode Netflix. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Netflix pouvant être embarqué en plus de Prime Vidéo pré-installé, l’équation SVOD est parfaitement résolue. Après une semaine de test, nous voyons ainsi et surtout en cette Fire 7 une visionneuse à séries TV au rapport qualité/prix imbattable. A l’essai, l’image se révèle suffisamment nette sur ce format d’écran (avec d’éventuels sous-titres parfaitement lisibles) pour que notre rétine n’en souffre pas. 1024 x 600 pixels est certes un peu chiche, mais on se satisfait pleinement de cette résolution. Après tout, on n’est pas là pour regarder des vidéos en 4K…

La Fire 7 face à l'iPad Mini en mode Prime Vidéo.
La Fire 7 face à l'iPad Mini en mode Prime Vidéo. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Les différents épisodes que nous avons visionnés de la géniale série The Marvelous Mrs Maisel sur Prime Vidéo sont passés comme une lettre à la poste. L’écran très plastique de la Fire 7 connaît cependant quelques limites, notamment dans un univers fortement éclairé où il manquera de luminosité et souffrira de reflets. Autre revers de la médaille : la Fire 7 ne dispose que d’un seul haut-parleur mono, mais l’écoute au casque (filaire avec prise mini-jack 3.5, ou Bluetooth) est satisfaisante. L’autonomie de la machine est d’environ 7 heures. De quoi tenir sur la banquette arrière d’une voiture pour la plupart des trajets vers les vacances.

 

Pas OK Google

A l’usage, on comprend bien que la Fire 7 fait d’abord office de vitrine aux boutiques Amazon. Livres, Jeux, Music, Offres… sont accessibles sous autant d’icônes qui appellent aux clics. On peut passer par la boutique Apps d’Amazon pour personnaliser son ardoise numérique avec des milliers d’applications. Attention: ici, pas de Google Play Store. Il faut convoquer l’application nommée Search Engine For Google pour accéder à Gmail, Google Map ou YouTube, ce qui est un peu contraignant. De leur coté, les applications Facebook et Instagram sont présentes, ouf!