Edge 20: Motorola réussit-il (enfin) le come-back tant attendu?

SMARTPHONE Avec son Edge 20 lancé à 500 euros, Motorola effectue un retour en scène remarqué grâce à un smartphone 5G qui, s’il n’est pas parfait, offre un grand écran d’exception et un bon rapport performances/prix

Christophe Séfrin
— 
Vendu 500 euros, le Motorola Edge 20 peut-il concurrencer les plus grands? — 20 Minutes
  • Motorola, la marque américaine pionnière en téléphonie mobile, tente de redorer son blason depuis son rachat par Lenovo.
  • Après un smartphone pliable, mais perfectible, en 2020, le constructeur se distingue grâce à son Edge 20.
  • Vendu 500 euros, ce smartphone 5G possède de sérieux arguments pour convaincre, parmi lesquels un grand écran d’exception.

Bien s’équiper, mais sans y laisser son salaire… C’est le dilemme au moment de renouveler son smartphone pour un smartphone 5G. Lequel acheter parmi les dizaines de produits de moyenne gamme qui prétendent offrir beaucoup pour un tarif raisonnable ?

Si l’on se réfère à sa fiche technique, le Motorola Edge 20 donne l’impression d’avoir de sérieux atouts. Un vrai come-back après le loupé de son smartphone pliable lancé par le constructeur en 2020 ? C’est ce que 20 Minutes a voulu vérifier.

Le Motorola Edge 20 lancé à 500 euros en 128 Go.
Le Motorola Edge 20 lancé à 500 euros en 128 Go. - MOTOROLA

Un écran OLED épatant

Motorola ? Cette marque pionnière dans la téléphonie mobile a connu mille soubresauts depuis dix ans. Rachetée par Google en 2011, puis revendue à Lenovo en 2014, l’entreprise américaine tente depuis de revenir parmi les grandes. Son smartphone Edge 20 lancé à 500 euros pourrait y contribuer.

Etonnant de légèreté (163 grammes, soit pratiquement 40 grammes de moins que la plupart des smartphones) et de finesse (0,7 mm d’épaisseur), son premier atout est sa taille. Avec son écran de 6,7’’/17 cm, l’Edge 20 fait partie des plus grands, comme l’iPhone 13 Pro d’Apple ou le Pixel 6 Pro de Google. Et surprise une fois en main : protégé par du verre Gorilla Glass 3, cet écran affiche une qualité inattendue à son niveau de prix. OLED, avec une définition Full HD + (1080 x 2400 pixels), sa qualité d’image est vraiment bluffante. Les contrastes affichés sont remarquables de performance et les couleurs d’une chaleur revigorante.

Paré pour le gaming

Petit plus pour les vrais joueurs : son taux de rafraîchissement peut atteindre 144 Hz. Ainsi, l’Edge 20 va plus loin que certains rivaux plus chers qui se satisfont de 120 Hz pour les meilleurs. C’est désormais un critère important lors de l’achat d’un smartphone. En multipliant le nombre d’images affichées à l’écran par seconde (ici 144, donc), l’Edge 20 offre une fluidité accrue. L’œil du profane n’y verra pas grande différence, sans doute, pour un usage traditionnel. Affûté, celui du gamer avide de réactivité, sera comblé.

Avec un taux de rafraîchissement jusqu'à 144 Hz, le Motorola Edge 20 entre dans le game pour le jeu vidéo.
Avec un taux de rafraîchissement jusqu'à 144 Hz, le Motorola Edge 20 entre dans le game pour le jeu vidéo. - MOTOROLA

Hélas, cette première bonne impression est pondérée par la présence d’un seul haut-parleur à bord du Edge 20. Il s’agit là d’un paradoxe incompréhensible pour un smartphone avec un écran d’une telle qualité dont on aurait aimé pouvoir profiter chez soi, sans casque audio ni écouteurs.

Des photos presque toutes convaincantes

C’est évidemment sur la section photo du Edge 20 que pointe ensuite le regard. Et force est d’avouer qu’en la matière, l’appareil est plutôt bien armé. Equipé d’un module de trois capteurs arrière* dont un capteur principal de 108 mégapixels, l’Edge 20 ne déçoit pas.

Le Motorola Edge 20 est équipé d'un zoom optique x3.
Le Motorola Edge 20 est équipé d'un zoom optique x3. - MOTOROLA

Nous l’avons promené quelques jours et pu constater sa polyvalence en photo. Grand-angle, zoom optique 3x (30x en numérique), photos de nuit réussies et portraits aux détourages bien dosés, le smartphone remplit sa mission.

Grâce au grand-angle, il est possible d'immortaliser des vues impressionnantes.
Grâce au grand-angle, il est possible d'immortaliser des vues impressionnantes. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES
Le Motorola Edge 20 est plutôt à son aise avec les photos de nuit.
Le Motorola Edge 20 est plutôt à son aise avec les photos de nuit. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Petite déception du côté des selfies néanmoins : nos autoportraits manquent de piqué. C’est d’autant plus troublant que l’Edge 20 est équipé d’un capteur de 32 mégapixels. On apprécie cependant la panoplie de quatorze filtres proposés, dont un filtre « Color Pop » qui isole le sujet en couleurs dans un univers en noir et blanc. Plus besoin de passer par une application tierce pour obtenir ce résultat. De quoi flatter son ego et attirer davantage le regard sur soi…

Des filtres amusants, mais des selfies qui manquent de netteté.
Des filtres amusants, mais des selfies qui manquent de netteté. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Une autonomie largement suffisante

Là où Motorola réussit son coup, c’est sur l’autonomie de son Edge 20. Sa batterie de 4.000 mAh lui permet d’atteindre 18 heures d’usage, pratiquement plus qu’il n’en faut pour satisfaire les besoins quotidiens en divertissement, surf sur Internet et messages.

Le Motorola Edge 20 ne mesure que 0,7 millimètres d'épaisseur pour 163 grammes.
Le Motorola Edge 20 ne mesure que 0,7 millimètres d'épaisseur pour 163 grammes. - MOTOROLA

Le smartphone semble tirer profit du processeur Snapdragon 778G embarqué, moins gourmand que son aîné, le 888 (qui équipe la plupart des terminaux haut de gamme). Un chargeur de 30 watts fourni lui permet de refaire le plein d’énergie en une heure environ, ce qui n’est pas si mal.

Les lacunes qui fâchent

Alors, oui, l’Edge 20 offre un bon rapport performances/prix. Et l’on peut dire que ce retour en forme de Motorola augure d’un retour en grâce du constructeur. Reste quelques lacunes énervantes.

Outre ce fichu second haut-parleur qui manque définitivement à l’appel, l’Edge 20 ne peut visiblement guère aller plus loin pour maintenir son tarif à 500 euros : absence d’étanchéité, mémoire de 128 Go non extensible et prise mini-jack aux abonnés absents sont à prendre en considération avant l’achat.

Si l’aventure vous tente, il conviendra cependant de le comparer au Samsung A52 5G, un peu moins cher (449 euros) et un peu mieux équipé (il est étanche, dispose d’une prise jack), mais moins bon en photo. Alternative : le convaincant Mi10T Pro 5G de Xiaomi qui, à un tarif équivalent, propose une autonomie supérieure, mais son écran de 6,67’’ est LCD et non OLED.

*À l’avant : 108 mégapixels (équivalent 26 mm, f/1.9) ; 16 mégapixels grand-angle (13 mm, f/2.2) ; 8 mégapixels téléobjectif (79 mm, f/2.4). À l’arrière : 32 mégapixels (f/2.3).