Anti-vaccins : Des produits arborant une étoile jaune retirés d’une boutique en ligne

POLEMIQUE Après avoir été interpellée sur Twitter par la Licra, la plateforme Spreadshirt a retiré tous les produits concernés, et présenté ses excuses

H. B.
— 
Une personne arbore une étoile jaune lors de la manifestation contre le pass sanitaire, à Toulouse, le 17 juillet.
Une personne arbore une étoile jaune lors de la manifestation contre le pass sanitaire, à Toulouse, le 17 juillet. — FRED SCHEIBER/SIPA

La boutique de vente en ligne de tee-shirts Spreadshirt s’est retrouvée cette semaine au cœur d’une polémique. Des pulls, casquettes, autocollants et autres produits vestimentaires, arborant une étoile jaune, ont été mis en vente sur la plateforme. Ce symbole, utilisé pour stigmatiser les personnes juives par le régime nazi pendant la Seconde Guerre mondiale, est depuis quelques semaines abondamment repris par les anti-vaccins et anti-pass sanitaire pour dénoncer leur sort, qu’il compare à celui subi par les victimes de la Shoah.

Après avoir été interpellée sur Twitter par la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), la plateforme Spreadshirt a retiré tous les produits concernés, et présenté ses excuses. « Tshirts, stickers et #EtoileJaune… Lorsque@spreadshirt fait commerce de la minimisation de la #Shoah et de la symbolique nazie via une boutique partenaire, ça donne ça », avait auparavant tweeté la Licra.

Le vendeur exclu de la plateforme

Spreadshirt a également annoncé que des mesures allaient être prises contre le vendeur de ces articles, l’enseigne « Les Lucassiens ». Ce dernier a été exclu de la plateforme pour non-respect des conditions d’utilisation, et « violations des règles de la communauté ». Il y a quelques semaines, des produits similaires avaient déjà été mis en vente, notamment sur la plateforme Amazon. Interpellé par un internaute sur les réseaux sociaux, le géant du commerce en ligne avait rapidement supprimé l’annonce.