Zenfone 8: Comment Asus réduit la taille du smartphone sans nuire aux performances

SMARTPHONE Avec son écran de 5,9 pouces, le nouveau Zenfone 8 d’Asus détonne par sa petite taille mais ne lésine (presque) pas sur ses performances

Christophe Séfrin
— 
Asus lance son "petit" Zenfone 8, que vaut-il? — 20 Minutes
  • Asus souhaite casser les codes avec son Zenfone 8, un smartphone premium qui veut conserver une petite taille d’écran.
  • Au format 5,9 pouces là où d’autres flirtent avec les 7 pouces, le terminal s’avère d’une ergonomie très appréciable.
  • Vendu à partir de 699 euros, l'appareil offre un bon rapport performances/prix sans trop de concessions à la technique.

Changement de voilure pour Asus. Avec son nouveau Zenfone 8, le constructeur taïwanais casse les codes de la téléphonie et propose un smartphone haut de gamme compact avec écran de 5,9’’/14,98 cm, bien plus petit que les classiques terminaux dits « premium », comme le Galaxy S21 de Samsung. Mais challenge : ne pas compromettre les performances de l’appareil sur l’autel de la miniaturisation. Défi relevé ?

Les petits terminaux préférés par le public

« Trop grand, c’est trop grand, ça embête dans les poches. » Fort de ce constat, Asus a décidé d’aller à contre-courant de la vague des smartphones géants, ceux que l’on appelait il y a encore peu des phablettes. Leur diagonale d’écran peut atteindre 6,7’’/17,01 cm, comme l’iPhone 12 Pro Max, ou 6,8’’/17,27 cm, comme le Samsung Galaxy S21 Ultra. Selon une enquête du géant taïwanais, 39 % des personnes préfèrent les terminaux à écran de 5,8’’ à 6’’; 22% les 5,4’’ à 5,7’’, et 33 % les 6’’ à 6,33’’. D’où le Zenfone 8 et son écran mini de 5,9’’.

Des manipulations très aisées

C’est vrai qu’il semble bien petit, ce Zenfone 8. Agréable en main, il se fait également discret dans la poche avec ses 148 mm de hauteur, 68,5 mm et 8,98 mm d’épaisseur.

Le petit format du Zenfone 8 d'Asus offre une manipulation aisée.
Le petit format du Zenfone 8 d'Asus offre une manipulation aisée. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Côté compacité, il joue dans le camp du Pixel 5 de Google (6’’/15,24 cm). Il est même assez joli avec son dos en verre recouvert d’un revêtement noir perlé mat. Mais gare : nous avons pu constater que cette robe élégante pouvait aussi subir des microrayures…

Constat immédiat : la petite taille de l’appareil plaide en faveur de manipulations très aisées. Ainsi, le Zenfone 8 peut être utilisé d’une seule main. Le pouce de la main tenant le terminal permet une navigation gauche/droite ou haut/bas particulièrement simple, ce qui est pratique pour accéder au tiroir des applications (en bas) ou aux réglages de base (en haut).

Bel écran, bon son

Du haut de gamme, le Zenfone 8 n’en a peut-être pas tout à fait l’apparence, mais il en possède l’ADN. Se déverrouillant par reconnaissance faciale ou par empreinte digitale, il est animé par le processeur star du moment, le Snapdragon 888 de Qualcomm. Sa réactivité et sa rapidité lui font honneur. Full HD + (2400 x 1080 pixels), son écran OLED possède un taux de rafraîchissement de 120 Hz, comme les plus grands.

La qualité d’affichage est vraiment là, avec des contrastes infinis et des couleurs parfaitement équilibrées. Et l’écran du mobile est protégé par du verre Gorilla Glass Victus, supposé moins sensible aux rayures et censé le prémunir de la casse en cas de chute jusqu’à 2 mètres.

Compacité et résistance dans l'ADN du Zenfone 8 d'Asus.
Compacité et résistance dans l'ADN du Zenfone 8 d'Asus. - CHRISTIOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Aussi petit soit-il, le Zenfone 8 est équipé de deux haut-parleurs stéréo qui offrent contre toute attente un son assez chaleureux, pour ne pas dire riche. Avis aux puristes (et nostalgiques) : une prise mini-jack 3.5 est même embarquée ! Et pour ne rien gâcher de la fiche technique du terminal, celui-ci est même étanche (normes IP65/IP68), une première sur un Zenfone !

Panoramas verticaux et photos macro

Pour la photo et la vidéo, le petit Asus ne joue pas inutilement les gros bras. Equipé d’un simple double module arrière*, le smartphone livre des vues globalement très réussies. D’une unique pression sur une icône, il est possible de passer en mode ultragrand-angle pour saisir la puissance d’un paysage ou « faire rentrer » plus de personnes dans le cadre.

Les panoramas verticaux sont une marque de fabrique chez Asus.
Les panoramas verticaux sont une marque de fabrique chez Asus. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Et comme sur d’autres Zenfone, le 8 est équipé d’un mode Panorama vertical. Pour les réaliser, il suffit d’opérer lors de la prise de vue un mouvement de bas en haut, ce qui permet d’être particulièrement créatif. Nous nous sommes ainsi amusés à profiter de quelques gros nuages blancs dans un ciel bleu au-dessus d’un champ pour en faire les vedettes de quelques photos.

Les prises de vue de type macro réussissent bien au Zenfone 8 d'Asus.
Les prises de vue de type macro réussissent bien au Zenfone 8 d'Asus. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Et nous avons été agréablement surpris par la capacité du Zenfone 8 à réaliser des photos de type macro, sans de véritables difficultés de mise au point, comme c’est trop souvent le cas.

Le Zenfone 8 et son capteur ultra grand-angle de 16 mégapixels.
Le Zenfone 8 et son capteur ultra grand-angle de 16 mégapixels. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Un mode Nuit assez pertinent dans sa capacité à augmenter le niveau de détail des photos sans les saturer de pixels pourra de son côté s’avérer assez utile une fois oublié le couvre-feu. Notons néanmoins une concession du constructeur : un seul zoom numérique 2x équipe son smartphone, ce qui en limite un peu les possibilités.

A l’avant, le capteur de 12 mégapixels** effectue un travail honnête : le selfie « simple » est parfaitement détaillé. De leur côté, les photos prises en mode Portrait manquent d’un peu de précision dans le détourage des cheveux. On apprécie cependant de pouvoir régler l’intensité du flou à l’arrière du sujet au moment de la prise de vue.

Le mode Portrait du Zenfone 8 permet de gérer l'intensité du flou arrière lors de la prise de vue.
Le mode Portrait du Zenfone 8 permet de gérer l'intensité du flou arrière lors de la prise de vue. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Et une vingtaine de filtres permet ensuite de transformer son autoportrait avant de jouer sa star sur les réseaux sociaux. Celui nommé "Instantané" réalise d’ailleurs des photos vintage assez sympas…

Un excellent rapport performances/prix

Equipé d’une batterie de 4000 mAh, le Zenfone 8 affiche une autonomie assez classique d’une bonne journée. Alors que le smartphone est malheureusement dépourvu de charge sans fil, un chargeur 30 W est fourni. Assurant le plein en 75 minutes environ, il fait cependant moins bien que d’autres smartphones haut de gamme, comme le chargeur de 55W du Mi 11 Ultra ou celui de 65 W du OnePlus 9 Pro qui n’ont pas besoin d’une heure pour charger les batteries à 100 %.

Reste un smartphone qui se suffit à lui-même. Sans frime, sans superlatif technique, sans prétention autre que celle d’être un très bon mobile, le Zenfone 8 offre à partir de 699 euros *** un excellent rapport performances/prix. N’empêche : à l’heure de la surconsommation vidéo sur smartphone, le pari de la petite taille d’écran est risqué pour Asus face à une clientèle avide d’images XXL. Apple et son iPhone 12 mini à écran de 5,4’’ semble en avoir déjà fait les frais : le bébé de la firme à la pomme ne se vendrait pas aussi bien que le constructeur l’avait espéré et se trouve, de ce fait, à un prix souvent inférieur aux 809 euros initialement demandés.

* 64 mégapixels (équivalent 26,6 mm ; f/1.8) + 12 mégapixels (13 mm ; f/2.2).

** 12 mégapixels (27,7 mm ; f/2.45).

*** 699 euros (128 + 8 Go) ; 749 euros (256 + 8 Go) ; 819 euros (256 + 16 Go).