La SNCF teste son premier train semi-autonome

INNOVATION Un conducteur était aux commandes pour manœuvrer, mais accélération et freinage étaient gérés par la locomotive

20 Minutes avec agence

— 

Le logo de la SNCF.
Le logo de la SNCF. — JP PARIENTE

Les recherches d’autonomie dans les transports ne sont pas conduites que pour les voitures et camions. La SNCF a fait circuler sur son réseau de l’Est de la France une locomotive semi-autonome le 29 octobre dernier. L’engin a roulé dans des conditions d’exploitation réelles, entre Longwy et Longuyon, au milieu des autres trains rapporte 01net.

Un conducteur avait pris place dans la cabine pour manœuvrer, mais les systèmes d’accélération et de freinage étaient totalement automatisés, précisent nos confrères. La locomotive semi-autonome s’est très bien comportée. Le prochain test concernera une locomotive identique mais sur une ligne pourvue de signalisation sur les côtés.

Une locomotive autonome en 2023

Lancé il y a deux ans, ce projet de train autonome français est mené par un consortium composé notamment de la SNCF, d’Alstom et d’Altran.

L’objectif est de parvenir, à compter de 2023, à faire circuler une locomotive en autonomie complète. A l’image de ce qui est expérimenté avec les voitures de Tesla, Aymo ou Cruise, l’engin devra parfaitement maîtriser son environnement et détecter les obstacles.

BON PLAN : Retrouvez les bons plans billets de train et codes promo OUI.sncf