La Chine présente un prototype de train capable d'atteindre 600 km/h

TRANSPORTS Pour atteindre une telle vitesse, bien plus rapide que les TGV actuels, ce train utilisera une technologie de sustentation magnétique

20 Minutes avec agence

— 

Le prototype du train « Maglev» a été présenté le 23 mai dernier à Qingdao.
Le prototype du train « Maglev» a été présenté le 23 mai dernier à Qingdao. — CHINE NOUVELLE/SIPA

Alors que les TGV permettent actuellement de relier Paris à Marseille en seulement trois heures grâce à une vitesse de pointe de 350 km/h, une entreprise publique chinoise annonce vouloir lancer la production d’un train qui pourra atteindre… 600 km/h dès 2021, rapporte  BFMTV ce mardi. L’engin pourrait alors rejoindre Shanghai et Pékin (1.300 km) en seulement 3 h 30.

Ce « Maglev » présenté par la China Railway Rolling Stock Corporation utilisera la sustentation magnétique, un procédé où le train n’est pas en contact physique avec les rails.

Une course contre les Japonais

Toutefois, cette technique n’est pas nouvelle. Elle a permis à une compagnie ferroviaire japonaise de battre le record mondial de vitesse avec 603 km/h en 2015. L’Allemagne, elle, a déjà construit un train qui permet de relier l’aéroport de Pudong (Chine) et le centre de Shanghai à une vitesse de 431 km/h.

D’ailleurs, les Japonais ont annoncé la mise en service d’une ligne « Maglev » entre Tokyo et Nagoya à l’horizon 2027, ce qui permettra aux voyageurs de parcourir ces 288 kilomètres en 40 minutes contre 90 aujourd’hui. De ce fait, l’annonce chinoise semble être davantage liée à une course à l’innovation avec le Japon, explique BFMTV. Reste l’obstacle du coût : le prix de ce type de lignes varie de 130 à 150 millions d’euros par kilomètre.