Election présidentielle américaine : Twitter durcit ses règles et cela ne va pas plaire à Donald Trump

RÉSEAUX SOCIAUX Les nouvelles règles de modération qui entreront en vigueur le 17 septembre ne visent personne nommément

20 Minutes avec agence

— 

Donald Trump (illustration).
Donald Trump (illustration). — Doug Mills/CNP/AdMedia/SIPA

Twitter a annoncé ce jeudi ses nouvelles règles de modération de messages pendant les périodes électorales. Ces dernières entreront en vigueur le 17 septembre, à l’approche de l’élection présidentielle aux Etats-Unis.

Sur son blog, le réseau social détaille ce qui est en fait un durcissement du règlement déjà existant. Jusque-là, Twitter luttait contre les contenus susceptibles de décourager les électeurs d’aller voter, les fake news sur le mode de scrutin ou encore les fausses affiliations.

Eviter les effets d’annonce de Trump

Twitter va désormais signaler ou supprimer les messages contenant des « informations destinées à ébranler la confiance en une élection ou tout dispositif civique ». Parmi ces dernières figurent « les informations non vérifiées évoquant des élections truquées mais aussi des falsifications de scrutin, de décompte des votes ou de résultats officiels ».

Le réseau social cite par exemple « l’annonce d’une victoire avant la proclamation officielle des résultats ». Selon un porte-parole de Twitter interrogé par Politico, les nouvelles règles s’appliqueront partout dans le monde et à tous les utilisateurs.

Politico y voit une anticipation de l’éventuelle réaction de Donald Trump le jour de  l’élection présidentielle. L’actuel président américain avait affirmé en août qu'« ils ne pourront prendre cette élection qu’en truquant les votes ». Le mois précédent, il avait tweeté que le scrutin de 2020 serait « l’élection la plus FRAUDULEUSE et la plus BIAISÉE de l’histoire ».