« Donne-moi un couteau, je veux me suicider »… La vidéo de Quaden, victime de harcèlement scolaire, bouleverse les internautes

RESEAUX SOCIAUX Dans une vidéo postée par sa mère sur Facebook, Quaden, un garçon de 9 ans atteint de nanisme, crie sa colère contre le harcèlement scolaire dont il est victime

H. B.

— 

Le jeune Quaden est victime de harcèlement à l'école à cause de son nanisme.
Le jeune Quaden est victime de harcèlement à l'école à cause de son nanisme. — Capture d'écran Facebook

« Je veux mourir maintenant ». Le cri de désespoir de Quaden, un garçon de 9 ans atteint de nanisme, a ému les internautes du monde entier. Dans une vidéo postée par sa mère sur les réseaux sociaux, le jeune garçon scolarisé à Brisbane (Australie) fait part de sa colère contre le harcèlement dont il est victime à l’école, et supplie sa mère de lui donner un couteau pour se suicider.

Cette vidéo, partagée mercredi sur Facebook, est rapidement devenue virale. Elle a été vue des millions de fois sur le réseau social avant d’être reprise par plusieurs médias, puis partagée sur Twitter. On y voit le jeune garçon, assis sur le siège d’une voiture, en larmes. « Donne-moi un couteau, je veux me suicider », lance-t-il à plusieurs reprises à sa mère.

« #IStandWithQuaden »… Des soutiens venus du monde entier

Sa maman, totalement démunie, a décidé de diffuser cette vidéo pour montrer dans quel état elle récupère son fils après une simple journée d’école. « Je veux que les gens, les parents, les éducateurs, les professeurs, réalisent que ce sont les effets du harcèlement », sur « un enfant de 9 ans qui veut juste aller à l’école, apprendre des choses, et s’amuser », a expliqué Yarraka Bayles, la mère de Quaden. Son coup de gueule sur les conséquences dramatiques du harcèlement vécu par son fils a ému les internautes du monde entier qui ont décidé de soutenir l’écolier via le hashtag «  #IStandWithQuaden » («JeSoutiensQuaden »).

De nombreuses personnalités ont également apporté leur soutien au jeune garçon. « Quaden, tu es plus fort que tu ne le penses mon pote, et quoi qu’il arrive, je suis ton ami », a déclaré l’acteur australien Hugh Jackman dans une vidéo à l’intention de l’enfant. « La vie est assez dur comme ça, alors rappelons-nous que tout le monde mène sa propre bataille, alors soyons bons les uns avec les autres. Le harcèlement, ce n’est pas possible. »

Mark Hamill, interprète de Luke Skywalker dans la saga Star Wars a également commenté la vidéo, pour déplorer « la cruauté » des camarades de Quaden. Quant aux rugbymen de l’équipe nationale indigène australienne, ils ont convié l’enfant à les rencontrer, tandis que des lycéens lui ont dédié un haka.

Touché par l’histoire de Quaden, l’humoriste Brad Williams, atteint également d’achondroplasie (forme de nanisme), a lancé une cagnotte en ligne pour payer à la famille un voyage à Disneyland aux Etats-Unis. « J’ai créé cette page GoFundMe pour que Quaden sache que nous ne tolérons pas le harcèlement et qu’il est un être humain merveilleux qui mérite d’être heureux », a-t-il expliqué. La cagnotte comptait déjà ce samedi plus de 250.000 dollars.

Des « doutes » sur l’authenticité de la vidéo

Depuis la publication de cette vidéo déchirante, de nombreux internautes ont fait part de leur scepticisme. Certains ont commencé à émettre des doutes quant à l’authenticité de la vidéo publiée par Yarraka Bayles, la mère de Quaden. De nombreux twittos ont en effet partagé un lien vers le site Internet du garçon de 9 ans. L’enfant y est présenté comme un « acteur », « mannequin » et « influenceur ». « J’adore être devant la caméra », peut-on lire dans sa présentation.

D’autres ont avancé une hypothèse encore plus farfelue. Selon certains internautes, le jeune Quaden ne serait pas âgé de 9 ans, mais aurait… 18 ans. Une théorie basée sur de simples montages photos et des interprétations très subjectives… Face à ces commentaires, de nombreux témoignages de proches du petit garçon se sont multipliés pour certifier l’âge réel de Quaden. Un rapide coup d’œil sur la page @TeamQuaden tenue par sa mère semble en effet attester que le jeune australien a bien 9 ans.

Sa maman, très choquée par la situation, a également partagé un article sur les réseaux sociaux critiquant les théories du complot concernant son fils, rapporte le Daily Mail. Elle a relayé une publication écrite par une amie qui connaissait Quaden avant que sa vidéo ne devienne virale. « Sa mère a partagé cette publication parce qu’elle est dépassée et enragée par cette intimidation orchestrée par des trolls qui veulent tirer avantage de cette situation », déplore cette amie de la maman. « Elle n’a jamais demandé d’argent… Ils n’ont jamais dit qu’ils étaient fauchés. Ils n’ont jamais rien demandé. »

Harcèlement scolaire: Pourquoi les équipes pédagogiques ont tant de mal à réagir?