Pixel 4: Ces drôles d’innovations grâce auxquelles Google entend bien se distinguer

SMARTPHONES Google annonce ses Pixel 4 pour le 24 octobre et les équipe de la reconnaissance gestuelle, de la transcription d'enregistrement et de fonctions inédites en photo qui les distingue des autres smartphones

Christophe Séfrin

— 

Les Pixel 4 et Pixel 4 XL en France le 25 octobre.
Les Pixel 4 et Pixel 4 XL en France le 25 octobre. — GOOGLE
  • Reconnaissance gestuelle, apport d’un nouveau module photo arrière, fonction dictaphone avec transcription de l’audio en texte en temps réel: les nouveaux Pixel 4 et Pixel 4 XL de Google font feu de tout bois.
  • Annoncés par la firme de Mountain View ce mardi 15 octobre, ils seront disponibles à la vente dès le 25 octobre en versions 5,7 pouces et 6,3 pouces, à 769 euros et 899 euros.
  • Google veut plus que jamais prendre sa place sur un marché haut de gamme où se pressent de plus en plus de marques.

Nouvelle génération. Google a annoncé ce mardi 15 octobre l’arrivée de ses nouveaux smartphones Pixel 4 (5,7’’) et Pixel 4 XL (6,3’’). Lancés respectivement à 769 euros et 899 euros, ils rejoignent la cohorte des smartphones de milieu/haut de gamme qui sortent cet automne, comme l’iPhone 11 d’Apple (à partir de 859 euros) ou le OnePlus 7T Pro (759 euros). Comment Google se distingue-t-il ?

La reconnaissance gestuelle fait ses débuts

L’information avait amplement fuité sur la Toile et c’est confirmé : les deux smartphones intègrent un système de reconnaissance gestuelle. Nommé Motion Sense, il est « parfait quand vous conduisez, cuisinez ou mangez vos pizzas préférées » (sic !), indique Google. Dans les faits, Motion Sense que nous avons pu tester brièvement ne va pas révolutionner la téléphonie mobile. Ou pas encore.

La reconnaissance gestuelle pour arrêter une alarme ou changer de morceau de musique.
La reconnaissance gestuelle pour arrêter une alarme ou changer de morceau de musique. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Pour l’heure, il est simplement possible d’interrompre une alarme en passant la main au-dessus du téléphone, ou de changer de morceau de musique d’un geste de gauche à droite (morceau précédent) ou de droite à gauche (morceau suivant). Voire de rejeter un appel. Interrogé par 20 Minutes pour savoir s’il était possible avec Motion Sense de monter et baisser le volume avec un simple geste de haut en bas ou de bas en haut, Google rétorque que pour l’heure, « il s’agira d’observer comment le public s’approprie Motion Sense avant de faire évoluer la technologie ». Bref, on reste un peu sur notre faim. Google précise aussi que Motion Sense détecte également toute présence alentour. Cela permet au smartphone de relâcher sa pression sur sa batterie (de 2.800 mAh pour le Pixel 4 et 3.700 mAh pour le Pixel 4 XL) en limitant les fonctions du smartphone en cas d’absence.

Un dictaphone encore réservé à la langue anglaise

Autre innovation présentée comme majeure sur les Pixel 4 : une fonction dictaphone avec transcription en temps réel sous forme de texte écrit de tout texte parlé. Plus besoin de prendre un cours en notes lorsque l’on est étudiant (ou de décrypter une interview lorsque l’on est journaliste !) : le Pixel 4 s’en charge pour vous… A première vue, cette fonction déjà connue avec des logiciels de retranscription vocale a cependant l’air bien bluffante, d’autant qu’elle peut être utilisée en mode avion. Autrement dit : aucun propos ne s’échappe sur le cloud

Le dictaphone avec transcription automatique... pour l'heure réservé à la langue anglaise.
Le dictaphone avec transcription automatique... pour l'heure réservé à la langue anglaise. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Hélas, elle est encore réservée à la langue anglaise. Bref : impossible de dicter quoi que ce soit en français au Pixel 4, il faut lui causer dans la langue de Shakespeare. Là encore, Google promet plus dans un second temps, avec des transcriptions franco-françaises prochaines. Sans préciser quand…

La photo encore et toujours dans l’objectif de Google

Evidemment, c’est aussi sur la photo que l’on attend les Pixel 4. Les Pixel 3 et 3a avait tellement marqué les esprits sur la qualité de leurs images que l’on espérait pouvoir aller encore plus loin. Pour franchir un nouveau cap, Google intègre un second capteur photo arrière de 12,2 mégapixels (77° – f/1.7) en plus d’un capteur de 16 mégapixels (52° – f/2.4). But : améliorer le mode Portrait des smartphones en optimisant le travail sur la profondeur de champ.

Deux capteurs photo à l'arrière de 16 et 12,2 mégapixels.
Deux capteurs photo à l'arrière de 16 et 12,2 mégapixels. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Ce second capteur permettrait aussi d’après Google d’éviter les dégâts occasionnés par les contre-jours en dosant mieux la lumière sur le sujet en premier plan. La mode Vision de Nuit qui était devenu la référence pour les photos en basse lumière sur smartphone progresse, notamment pour photographier… les ciels de nuit ! A main levée ou sur trépied, les Pixel 4 veulent aussi avoir la tête dans les étoiles. Pas sûr qu’il s’agisse là d’une killer app (d’autant qu’il est de plus en plus difficile de voir des étoiles dans nos ciels urbains), mais les quelques photos témoin qui ont été dévoilées ce mardi à la presse laissent à penser que l’on peut obtenir de bons résultats. A confirmer dans un test prochain…

Une optimisation du mode Vision de Nuit permet de photographier les ciels étoilés.
Une optimisation du mode Vision de Nuit permet de photographier les ciels étoilés. - CHRISTOPHE SÉFRIN/20 MINUTES

Plus utile sans doute, une fonction nommée Frequent Faces. Grâce à son intelligence artificielle embarquée, le Pixel 4 est à même de reconnaître les personnes le plus souvent photographiées. Si ces personnes sont identifiées lors d’un cliché, les réglages photo (netteté, lumière…) seront privilégiés sur son visage. Grosso modo : sur la photo d’anniversaire de votre fille avec ses copines, il n’y aura qu’une fillette vraiment jolie, la vôtre ! On attend là aussi de pouvoir mieux appréhender cette fonction.

Google met la barre assez haut avec ses nouveaux Pixel 4 tout en tentant de se distinguer avec des fonctionnalités soit très intéressantes… soit un peu gadget. En jouant les alternatives plus que crédibles face aux grands noms de la téléphonie comme Samsung, Huawei et Apple, le constructeur doit encore se faire un nom parmi les ténors du secteur. Si c’est le cas aux Etats-Unis où ses smartphones sont connus depuis des années, les Français ne découvrent les Pixel que depuis un an seulement.