Google Pixel 3a: Le meilleur de la photo dans un smartphone à moins de 400 euros

SMARTPHONE Nous avons testé les nouveaux Pixels 3a et 3a XL de Google, qui font aussi bien en photo que leurs aînés, les Pixels 3, pour deux fois moins cher

Christophe Séfrin

— 

Les Pixels 3a et 3a XL de Google, surdoués en photo.
Les Pixels 3a et 3a XL de Google, surdoués en photo. — CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES
  • Google a annoncé le mardi 7 mai l’arrivée de ses smartphones Pixel 3a et Pixel 3a XL.
  • Respectivement vendus 399 euros et 479 euros, disposant d’écrans de 5,6 et 6 pouces, ils font quelques concessions techniques par rapport aux Pixels 3, nettement plus chers.
  • Test à l’appui, ils conservent le meilleur de leurs aînés, à commencer par leur software, toujours aussi efficace en photo.

Douze mégapixels et une foule de méga logiciels. Avec ses nouveaux smartphones Pixel 3a et Pixel 3a XL, annoncés ce 7 mai par Google*, c’est l’expérience photo de son Pixel 3 que la firme de Mountain View veut diffuser plus largement. Unanimement salué lors de sa sortie en octobre 2018, le Pixel 3 avait fait sensation avec son unique capteur photo arrière de 12 mégapixels. Attelé à une bonne dose d’intelligence artificielle, ce simple capteur et ses logiciels sont encore aujourd’hui capables de rivaliser avec des smartphones équipés de deux, voire trois capteurs arrières, comme le  Huawei P30 Pro ou le  Samsung Galaxy S10.

Les Pixel 3a et 3a XL de Google.
Les Pixel 3a et 3a XL de Google. - GOOGLE

 

A 399 euros et 479 euros (contre 859 euros pour le Pixel 3 et 959 euros pour le 3 XL, toujours en vente), les Pixels 3a et 3a XL veulent ainsi démocratiser les technologies Google en les diffusant plus largement.

« Plus les prix des smartphones grimpent, plus s’ouvre la faille du milieu de gamme », justifie Google. Qui veut donc occuper ce nouveau terrain de jeux…

La traque aux surcoûts

D’apparence, rien de change. On pourrait même reprocher à Google de l’avoir joué petits bras côté design : ses nouveaux Pixels 3a et 3a XL sont les copies conformes de leurs aînés. On aurait aussi aimé les voir plus colorés, des versions noires ou blanches étant simplement annoncées.

Le Pixel 3a lancé à partir de 399 euros.
Le Pixel 3a lancé à partir de 399 euros. - GOOGLE

 

En 5,6’’/14,22 cm et 6’’/15,24 cm, il est impossible à l’œil nu de savoir qu’ils rognent un peu sur la performance de certains composants, voire sur la nature des matériaux qu’ils utilisent. L’écran des Pixel 3a est par exemple en polycarbonate, un matériau moins onéreux que le verre des écrans des Pixel 3. C’est aussi le processeur Snapdragon 670 de Qualcomm qui équipe les nouveaux venus, en lieu et place du Snapdragon 845 plus puissant. Cette traque au surcoût n’a d’ailleurs pas été sans poser de problème aux ingénieurs de Google. « Mettre notre software sur un processeur moins cher, ça ne fonctionnait pas au début », confesse-t-on chez Google France. D’où la nécessité d’un gros travail d’optimisation.

Toujours l’effet « Waouh » en photo

A l’arrivée, la fluidité reste de rigueur et l’expérience photo parfaitement concluante. Testé par 20 Minutes durant les quelques jours précédent son annonce de sortie officielle, le Pixel 3a XL se révèle être un terminal véloce qui ne rechigne pas à la tâche. Et pour la photo, l’effet « Waouh » reste de mise. A commencer par le mode Vision de Nuit qui avait tellement impressionné avec les Pixels 3.

En basse lumière, des photos optimisées par un puissant traitement logiciel.
En basse lumière, des photos optimisées par un puissant traitement logiciel. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Une fois encore, le traitement d’image appliqué par Google fait des merveilles. En basse, voire très basse lumière, le 3a XL restitue des photos prises à main levée sans aucun flou, suffisamment éclairées, où les détails ne sont pas lissés artificiellement.

Le mode Vision de Nuit du Pixel 3a réussit ce que peu de smartphones peuvent accomplir.
Le mode Vision de Nuit du Pixel 3a réussit ce que peu de smartphones peuvent accomplir. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Ces photos sont par ailleurs exemptes de « bruit » (un classique afflux de pixels apparaissant dans ces conditions de lumière difficiles), ce que peu de smartphone savent encore faire dans de telles conditions.

Plein jour : le parfait équilibre

En plein jour, c’est royal au bar. Le Pixel 3a XL associe définition précise et luminosité. Une photo comme celle ci-dessous sait associer un premier plan net (l’armature de la fenêtre), un arrière-plan détaillé (les maisons recouvertes de tuiles en ardoise), ainsi qu’une bonne gestion des lumières, avec des nuages aux couleurs nuancées et non « brûlées » comme c’est si souvent le cas.

Netteté, premier et second plan soignés, bonne gestion des couleurs et des lumières... tout y est.
Netteté, premier et second plan soignés, bonne gestion des couleurs et des lumières... tout y est. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Un mode dit « Motion » fait son apparition. C’est l’équivalent des Live Photos apparues chez Apple avec l’iPhone 6s. Soit des images entre photos et vidéos donnant l’impression d’un GIF.

Portrait : un peu trop de flou

Le mode Portrait est efficace. Un peu trop peut-être. Aussi à l’aise avec les personnes que les plantes ou les objets, il réussit d’excellents détourages du sujet sur lequel le point a été effectué.

Avec le mode Portrait, la possibilité de réaliser des photos de personnes, plantes, objets avec un effet Bokeh.
Avec le mode Portrait, la possibilité de réaliser des photos de personnes, plantes, objets avec un effet Bokeh. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Il semble cependant avoir tendance à flouter de façon un peu brutale les arrière-plans. La prise de vue effectuée, il reste possible de sélectionner une photo avec ou sans arrière-plan flou.

Selfies : détourages soignés

La caméra frontale (8 mégapixels) ne permet plus de prendre des selfies de groupe, comme sur les Pixels 3. Mais les selfies en solo restent excellents, comme le témoigne l’image ci-dessous. Nous lui avons appliqué le filtre Color Pop proposé dans le téléphone pour mieux percevoir le travail logiciel sur le détourage. Ici, la découpe des cheveux est particulièrement bien opérée, même s’il subsiste, lorsque l’on zoome dans l’image, d’infimes zones de flou.

Un détourage presque parfait en mode Portrait (ici avec le filtre Color Pop du Pixel 3a XL).
Un détourage presque parfait en mode Portrait (ici avec le filtre Color Pop du Pixel 3a XL). - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Pour les selfies, une drôle fonction Photo Booth fait son apparition… Appuyez sur le déclencheur et la photo n’est prise que lorsque vous souriez suffisamment. A l’essai, il faut vraiment montrer ses belles dents pour déclencher la photo… où neuf fois sur dix on a l’air un peu ridicule quand même.

Peu de concurrents à 400 euros

Difficile cependant de faire… la fine bouche ! Avec des qualités photo identiques, les Pixels 3a et 3a XL interrogent : comment Google va-t-il pouvoir continuer à vendre presque deux fois plus cher ses Pixel 3, même s’ils conservent une puce plus puissante, la recharge sans fil, un meilleur écran et… le selfie de groupe ! Petit détail d’ailleurs : si Google a supprimé certains éléments de ses Pixel 3 pour en réduire le coût, le constructeur a aussi ajouté sur ses Pixel 3a… une prise mini-jack 3.5 ! En attendant, la firme de Mountain View la joue fine. Dans la gamme de prix du Pixel 3a, seuls OnePlus et son OnePlus 6, Xiaomi et son Mi 8 Pro ou Huawei et son P20 peuvent concurrencer le petit dernier.

* Disponibles sur le Google Store, FNAC en magasin et en ligne, Darty en ligne et Boulanger en ligne.