Samsung ne produira bientôt plus aucun smartphone en Chine

SMARTPHONE Le géant coréen évoque une hausse des coûts comme cause principale de son retrait de Chine

Jennifer Mertens POUR 20 MINUTES

— 

Samsung ne produira plus ses smartphones en Chine
Samsung ne produira plus ses smartphones en Chine — Geeko

Installé depuis ses débuts en Chine, le géant coréen Samsung a annoncé cette semaine à Reuters qu’il fermerait définitivement sa dernière usine de production en Chine.

L’an dernier déjà, le groupe coréen avait fermé un autre plan de production. La dernière usine active du pays était basée à Huizhou. 63 millions de smartphones y étaient encore produits il y a deux ans. Depuis juin, Samsung avait toutefois stoppé la production. Six mille emplois auraient ainsi été supprimés.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce n’est pas la guerre économique entre la Chine et les Etats-Unis qui a mené à cette situation. Le géant coréen évoque une hausse importante des coûts en Chine comme principale cause de délocalisation. D’autres pays d’Asie du Sud-Est, comme le Vietnam, proposent une main-d’œuvre plus abordable et sont dès lors devenus plus attractifs aux yeux des constructeurs.

Un marché chinois en berne

Autre raison, qui n’est cette fois pas évoquée par le groupe : les ventes de smartphones Samsung se sont effondrées dans le pays. Alors qu’il y a cinq ans, Samsung capturait encore 15 % de parts de marché en Chine, ses smartphones ne représentent aujourd’hui plus qu’un tout petit pourcent des ventes dans le pays. Mis sous pression par les concurrents chinois, qui peuvent appliquer des tarifs beaucoup plus bas, le groupe a pratiquement stoppé ses investissements en Chine.

Samsung n’est pas le seul acteur à souffrir en Chine. Apple avait également vu ses ventes s’effondrer dans le pays. L’entreprise américaine étudierait aujourd’hui une délocalisation de sa production en Inde. Malgré leurs déboires en Chine, Samsung et Apple restent les deux plus gros vendeurs de smartphones dans le monde et devancent largement les groupes chinois Huawei, Vivo, Oppo et Xiaomi.