Bose Frames : Les lunettes de soleil avec haut-parleurs intégrés nous ont tapé dans l’oeil

STYLE Bose innove avec des lunettes de soleil dotées de micro-haut-parleurs pour écouter de la musique ou suivre des conversations en Bluetooth depuis son smartphone

Christophe Séfrin

— 

Les lunettes Frames de la marque Bose incorporent des micro-haut-parleurs pour écouter de la musique en Bluetooth.
Les lunettes Frames de la marque Bose incorporent des micro-haut-parleurs pour écouter de la musique en Bluetooth. — CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES
  • Le fabricant de produits audio Bose innove et surprend avec Frames, de véritables lunettes de soleil qui incorporent des micro-haut-parleurs.
  • But : écouter de la musique, la radio ou des podcasts, voire prendre un appel téléphonique, sans casque audio. A l’essai, le son des Frames révèle ses limites mais s’avère plus qu’honorable.
  • Surtout, les lunettes dévoilent leurs atouts dans des milieux urbains où elles permettent de conserver la pleine conscience de son environnement sonore et de rester en sécurité.

A cette époque de l’année, on chercherait plutôt à s’équiper en Vuarnet ou en Ray-Ban. Pourtant, ses lunettes de soleil, c’est un spécialiste de l’audio qui veut nous convaincre de les acheter ! Et le constructeur en question n’est pas une start-up inconnue désireuse de faire de buzz : c’est Bose.

Avec Frames, la marque américaine spécialiste en hifi et en casques audio se lance dans un univers où on ne l’attendait évidemment pas… celui des lunettes de soleil connectées.

Un simple bouton de commande

Disponibles en deux formes («Rondo » pour les plus arrondies et « Alto » pour les plus rectangulaires), les Frames ont malgré tout un look assez commun. Rien à voir avec les lunettes Spectacles de Snapchat qui se repèrent assez facilement à cause de leur caméra intégrée. Ici, la sobriété du design domine.

Les Frames Rondo de Bose que nous avons testées.
Les Frames Rondo de Bose que nous avons testées. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Du fait des composants électroniques embarqués, les branches sont beaucoup plus larges et épaisses que la moyenne. Mais elles se fondent assez aisément dans le décor. Les Frames sont fournies avec un chargeur propriétaire, ainsi qu’une boîte de rangement.

Les Frames Alto, au design plus rectangulaire.
Les Frames Alto, au design plus rectangulaire. - BOSE

 

Simples à mettre en œuvre, elles sont également faciles à utiliser. Bose a eu la bonne idée d’optimiser le langage du seul et unique bouton présent à l’avant de la branche droite des Frames : un appui pour ON/OFF, Play/Pause, ou pour décrocher/raccrocher un appel ; un double appui pour passer au morceau suivant, et un appui long pour convoquer son assistant personnel. Simple et efficace. On évite ainsi les touches sensitives présentes sur certains casques ou écouteurs True Wireless qui, à l’usage, se révèlent souvent bien peu pertinentes.

A pied, ou à vélo en ville

A l’essai, les Frames surprennent agréablement. Pas de quoi remiser son bon vieux casque audio sur les étagères de l’oubli, même s’il faut avouer qu’en plein été, un casque circum aural (qui englobe les oreilles) peut causer quelques suées… Avec les Frames, le son diffusé n’a d’ailleurs pas la prétention à se substituer à celui d’un équipement plus performant. Il n’en reste pas moins qu’il s’avère d’une clarté confondante et reste agréable à écouter. Bien logiquement, les basses sont pratiquement aux abonnés absents.

Contrepartie : les Frames permettent de rester en permanence conscient de l’univers qui nous entoure. Nous les avons ainsi utilisées à pied, en pleine rue, ou à vélo, sans craindre pour notre sécurité. Traverser la rue se fait naturellement. S’en dégage un vrai sentiment de sécurité. Leur usage en ville est donc un réel plaisir. Il est également possible de suivre une conversation tout en les conservant allumées sur le museau.

Des micro-haut-parleurs dans les branches des lunettes diffusent le son.
Des micro-haut-parleurs dans les branches des lunettes diffusent le son. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Bose a ainsi logé des micros haut-parleurs dans chaque branche. Le son émis trouve le chemin des oreilles par le biais de minuscules ouvertures soigneusement placées dans la base des branches. Constat cependant : il n’est guère possible d’écouter de la musique à fort volume avec les Frames. Testées dans le tapage du RER parisien, il nous est parfois devenu assez difficile d’écouter notre musique (et pire encore un podcast !)… A priori, le son n’incommode pas l’entourage de l’utilisateur, mais reste légèrement perceptible dans un environnement très proche. Pas sûr que votre voisin de banquette dans le bus apprécie très longtemps.

Autonomie en berne

De leur côté, les verres des Frames filtrent 99 % des UV. Différents verres polarisés ou non polarisés sont proposés en option (vendus respectivement 24,99 euros et 34,99 euros). De quoi modifier son look. Le modèle de base que nous avons testé s’est avéré d’une bonne protection pour nous qui avons plutôt les yeux sensibles à la forte lumière. Vendues 229,95 euros, les Frames se retrouvent au prix de bonnes lunettes de soleil.

Le boîtier de rangement des Frames de Bose ne recharge malheureusement pas les lunettes.
Le boîtier de rangement des Frames de Bose ne recharge malheureusement pas les lunettes. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Si leur qualité audio est ce qu’elle est, notons deux vrais regrets néanmoins : ces lunettes ne bénéficient d’aucune protection contre les projections d’eau et de poussière. Pour la plage ou le sport, il faudra donc repasser. Par ailleurs, leur autonomie en lecture n’excède pas 3,5 heures (avec deux heures de temps de recharge), ce qui semble bien peu. Bose aurait été avisé de proposer, comme l’a fait Snapchap pour ses lunettes Spectacles, un boîtier de rangement avec batterie intégrée et possibilité de recharge par induction. Du coup, on en vient à vite espérer une « V2 » des Frames, comblant ces lacunes.