Test Home Speaker 500 de Bose: La musique est bonne, l'intelligence de l'enceinte beaucoup moins...

AUDIO Embarquant l’assistante Alexa d’Amazon, l'enceinte Home Speaker 500 de Bose joue une sacrée partition musicale mais pêche par quelques fausses notes dues à l’intelligence artificielle embarquée…

Christophe Séfrin

— 

L'enceinte Home Speaker 500 intègre un écran couleur et l'assistante Alexa d'Amazon.
L'enceinte Home Speaker 500 intègre un écran couleur et l'assistante Alexa d'Amazon. — BOSE
  • Face aux enceintes dotées de Google Assistant, celles avec Alexa d’Amazon se multiplient.
  • Parmi elles, l’enceinte de salon Home Speaker 500 de Bose se pilote soit à la voix, soit par le biais d’une application.
  • Mais à l’usage, la présence d’Alexa ne facilite pas forcément la tâche de l’utilisateur.

Pas de jaloux. Après son casque QC-35 II qui intègre Google Assistant, Bose cède aux avances de la rivale, Alexa d’Amazon. Et lui dédie une enceinte connectée, la Home Speaker 500. Celle-ci rejoint les étals où les enceintes Alexa commencent à fleurir.

Outre les modèles Echo d’Amazon, de nombreux constructeurs sont sur les rangs : le pionnier Sonos et son enceinte Sonos One ; Ultimate Ears et sa Megablast (étanche) ; Pure et sa DiscovR ; ou encore Harman Kardon et son Allure. Vendue 449 euros (mais on peut facilement la trouver 100 euros moins cher), la petite dernière estampillée Bose est loin d’être donnée. Autant dire que l’on attend le maximum de sa prestation…

Une configuration alambiquée

Signe distinctif immédiat : la Home Speaker 500 intègre un écran. Un petit écran (4,1 x 5,6 cm). Qui est non tactile. Ensuite, qui dit assistant personnel embarqué, dit… configuration alambiquée.

La Home Speaker 500 affiche un écran de 4,1 x 5,6 cm.
La Home Speaker 500 affiche un écran de 4,1 x 5,6 cm. - BOSE

 

Non que les choses soient compliquées. Mais passer au moins quinze minutes à se créer un compte Bose, puis à l’associer à son compte Amazon, puis à son compte Deezer/Spotify/iTunes Music pour entendre les premières notes sur sa nouvelle enceinte reste une expérience fastidieuse. Las ! Il manque à cette Home Speaker 500 comme à ses concurrentes dites « intelligentes » une fonction « plug and play » qui les rende immédiatement corvéables en Bluetooth.

Du bon gros son made in Bose

La Home Speaker 500 s’affirme très vite avec la scène sonore restituée. Celle-ci est très large et emplit aisément la pièce dans laquelle l’enceinte est placée. Même s’il est possible d’associer plusieurs Home Speaker 500 pour obtenir une véritable stéréo, notre enceinte se suffit à elle-même. Bon point : si elle distille des aigus ciselés, elle est également forte en basses.

La Home Speaker 500 est disponible en noir ou blanc.
La Home Speaker 500 est disponible en noir ou blanc. - BOSE

 

A la première écoute, l’enceinte ovale semble comme connectée sur un subwoofer. Mais non. Si l’on peut monter le volume sans que la qualité acoustique en pâtisse, on regrette néanmoins que Bose n’ait pas prévu dans son application un égaliseur pour ajuster le son aux répertoires écoutés ou à nos goûts. Tout juste est-il possible de moduler basses et aiguës depuis son smartphone, ce qui, en termes de personnalisation, est limité. Reste que l’on reconnaît bien la signature sonore du constructeur américain.

« Alexa, peux-tu faire simple au lieu de tout compliquer » ?

On apprécie les six touches tactiles de présélection sur le dessus de l’appareil. C’est clairement ce qui manque aux enceintes Sonos, par exemple. Si les touches de la Home Speaker 500 manquent un peu de réactivité, il est possible de leur associer une radio (via le service TuneIn), ou une playlist depuis son compte de streaming musical.

Mais impossible de greffer son ou ses podcasts préférés sur l’un des six boutons. Il reste nécessaire de passer par l’application Bose pour débusquer son émission… Alexa, l’assistante d’Amazon, la joue discrète sur ce coup-là. La commande vocale « Alexa, lance le podcast de l’émission CO2 mon amour sur France Inter » obtient comme réponse « France Inter sur TuneIn ». Et l’enceinte de jouer le direct de la station de radio.

Autre écueil en lançant : « Alexa, joue le dernier album de M sur Deezer ». Au bout de quatre secondes, Alexa répond « Lecture des titres par M sur Deezer ». Lettre infinie enchaîne avec Si près, si… (deux titres du nouvel album), puis Lamolali du précédent disque. Grrr… Alexa a retenu « M » et « Deezer » et se contente d’une lecture aléatoire. Et impossible de passer au morceau suivant sans le demander à la voix ou en convoquant l’application…

L'application Bose Music permet de jouer des titres en Bluetooth.
L'application Bose Music permet de jouer des titres en Bluetooth. - BOSE

 

L’écran de la Home Speaker 500 aurait pu être tactile et offrir cette fonctionnalité. Le plus troublant est qu’il n’affiche rien d’autre que l’heure, les logos de radios et des pochettes de disques. Pourquoi ne peut-il pas, comme sur l’enceinte Echo Spot d’Amazon que nous avions testée, afficher la météo, voire les images provenant d’une caméra de surveillance connectée ?

Bref, si Bose réussit une belle enceinte du point du vu acoustique avec une approche qui se veut innovante, le mariage avec Alexa semble un peu précipité. Quand l’intelligence artificielle nuit à la partition…