Xiaomi Mi 9T: A 349 euros, ce smartphone cloue vraiment le bec ses concurrents

SMARTPHONE Xiaomi avance son nouveau Mi 9T, un smartphone aux caractéristiques presque haut de gamme mais au prix massacré

Christophe Séfrin

— 

Le Mi 9T affiche trois capteurs photo arrières et un module photo avant pop-up.
Le Mi 9T affiche trois capteurs photo arrières et un module photo avant pop-up. — XIAOMI
  • Le constructeur chinois Xiaomi continue de se distinguer dans l’univers des smartphones offrant un bon rapport performances/prix avec son nouveau Mi 9T.
  • Lancé à partir de 349 euros, le terminal affiche des caractéristiques dignes de nombreux smartphones souvent vendus au moins deux fois plus cher.
  • Les marques premium comme Samsung, Huawei et Apple vont devoir trouver de sérieux arguments pour continuer à vendre beaucoup plus cher.

Le Xiaomi Mi 9T, c’est d’abord un prix : 349 euros (64 Go) et 389 euros (128 Go). En dévoilant ce mercredi son nouveau smartphone, le constructeur chinois n’y est pas allé de main morte : « Le Mi 9T est lancé au tarif des Samsung A50 et Google Pixels 3a, mais ses spécificités le rapprochent de l’ iPhone Xr et du Samsung Galaxy S10 », taclait Yan Liu, responsable de Xiaomi France. Soit.

Un écran sans encoche ni poinçon

Le Mi 9T n’est autre que la réplique du Redmi K20 que le constructeur a lancé en Chine. Si l’on regarde de plus près sa fiche technique, on constate que Xiaomi a fait de sérieux efforts.

Son smartphone se distingue par son imposant écran Amoled Full HD + (2340 x 1080 pixels) de 6,39’’/16,23 cm. Ce qui frappe en le prenant en main, c’est l’absence d’encoche ou de poinçon pour abriter le capteur photo avant de 20 mégapixels. Comme OnePlus et son OnePlus 7 Pro ou Asus et son Zenfone 6, Xiaomi a trouvé une parade. Ainsi, le Mi 9T dispose-t-il d’une caméra pop-up motorisée qui s’extrait du sommet du téléphone comme un périscope dès que l’on lance un selfie. Rien de vraiment nouveau cependant : c’est Oppo et son Find X qui avait le premier, inauguré ce procédé durant l’été 2018.

Une brève prise en main du Mi 9T tendrait à montrer que cette caméra pop-up est un peu longue à la détente. Il faut ainsi 0,8 seconde au capteur frontal du Mi 9T pour être opérationnel, là où celui (qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau) du OnePlus 7 Pro met 0,65 seconde pour s’extraire de son appendice. Du coup, déverrouiller le smartphone avec la reconnaissance faciale oblige à attendre que la caméra frontale sorte de sa cachette. Il aurait peut-être mieux valu privilégier le capteur d’empreinte sous l’écran.

Le Xiaomi Mi 9T et son écran intégral.
Le Xiaomi Mi 9T et son écran intégral. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Reste que l’écran du Mi 9T est vraiment flatteur. Avec un ratio d’affichage de 91,9 %, il prend tout son sens pour regarder des vidéos ou jouer, même en extérieur où sa luminosité se révèle quasi parfaite. Sa protection Gorilla Glass 5 est un plus, mais on regrette que l’appareil n’aille pas plus loin et n’affiche aucune certification quant à sa résistance à l’eau et à la poussière.

Trois capteurs à l’arrière… comme les grands

C’est aussi en photo que le Xiaomi Mi 9T veut faire de l’ombre aux plus grands. Outre son module photo frontal, le smartphone est équipé d’un triple capteur photo arrière*. Où l’on convoque un mode Portrait, un mode Photo de nuit, de l’ultra grand-angle et un zoom otique 2x.

Le triple module photo arrière du Mi 9T de Xiaomi.
Le triple module photo arrière du Mi 9T de Xiaomi. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Il faudra tester cet attelage pour savoir s’il est à même de rivaliser avec les capacités photo du nouveau Pixel 3a de Google vendu 399 euros. Malgré son unique capteur photo arrière, le petit dernier de la firme de Mountain View reste le maître du jeu en matière de prises de vues. En attendant, les premières rumeurs autour du Mi 9T indiqueraient que ses photos sont belles, mais pas transcendantes.

Des concessions pour réduire le prix

Outre son absence de certification, le Xiaomi Mi 9T fait également une concession sur la puissance de son processeur. Embarquant le Snapdragon 730 de Qualcomm (plutôt de moyenne gamme), il se positionne en deçà des smartphones équipés du Snapdragon 845, le chipset qui fait référence sur le marché. Il semblerait néanmoins que la fluidité du Mi 9T n’en souffre pas trop.

Une prise mini-jack 3,5 mm pour continuer d'utiliser son casque filaire.
Une prise mini-jack 3,5 mm pour continuer d'utiliser son casque filaire. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Par ailleurs, le capteur de 48 mégapixels du Mi 9T est le Sony IMX582 et non le Sony IMX586. Différence ? Il n’enregistre pas en K4 à 60 images par seconde. Là encore, il s’agit d’une économie à la marge. Mais elle participe au petit prix du smartphone.

A 349 euros, le Xiaomi Mi 9T pourrait malgré tout devenir l’un des smartphones offrant le meilleur rapport qualité/prix du marché.

349 euros en 64 Go: Xiaomi continue d'écraser les prix.
349 euros en 64 Go: Xiaomi continue d'écraser les prix. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Sa batterie de 4000 mAh pouvant lui assurer deux jours d’autonomie ajoute au millefeuille technique très engageant de l’appareil. A tel point que l’on peut s’interroger sur les arguments que vont à l’avenir pouvoir avancer les Samsung, Huawei et Apple pour défendre leurs lignes. Comment justifier de continuer à vendre des smartphones deux à trois fois plus cher ? Avec ses homologues chinois (Oppo, Honor et OnePlus), Xiaomi rebat les cartes d’un marché extrêmement bataillé ou, une fois n’est pas coutume, c’est le consommateur qui devrait sortir vainqueur.

* 48 mégapixels (f/1.75) + 13 mégapixels ultra grand angle (124,8°) + 8 mégapixels (f/2.4 et zoom optique 2x).