«Gilets jaunes»: Pourquoi l’abrogation du mariage pour tous arrive en tête des revendications de la consultation en ligne du Cese

INTERNET Cette consultation, lancée le 15 décembre par le Conseil économique, social et environnemental (Cese) pour répondre à la crise des « gilets jaunes », s’est achevée vendredi soir…

H. B.

— 

Des « gilets jaunes » près d'un barrage filtrant autour d'un rond-point, à Fontainebleau, le 24 novembre.
Des « gilets jaunes » près d'un barrage filtrant autour d'un rond-point, à Fontainebleau, le 24 novembre. — Vincent Loison/SIPA

Les résultats sont surprenants… La consultation en ligne, lancée le 15 décembre par le Conseil économique, social et environnemental (Cese) pour répondre à la crise des « gilets jaunes », a livré ses premiers résultats. Parmi les 9.000 contributions qui ont été déposées sur cette plateforme censée recueillir les inquiétudes des citoyens, c’est l’abrogation du mariage pour tous qui arrive en tête des revendications.

Le Cese proposait pourtant aux citoyens « avec ou sans gilet jaune » de s’exprimer sur six sujets : « inégalités sociales », « justice fiscale », « inégalités territoriales », « pouvoir d’achat », « participation des citoyens » et « transition écologique ».

Une offensive de La Manif pour tous ?

Les contributions les plus votées sont celles issues de réseaux militants très marqués à droite comme celles de l’Institut pour la justice ou de collectifs opposés au mariage pour tous (en tête avec 4.700 votes) ou à la PMA, explique le Cese. Une contribution proposant l’abrogation de la loi Taubira a ainsi terminé en tête avec près de 5.900 votes, suivie d’une autre sur « une vraie politique familiale, globale et ambitieuse », qui, elle, a récolté 4.611 votes. La contribution proposant « la création d’un référendum d’initiative citoyenne » (RIC), mesure pourtant largement plébiscitée par « les gilets jaunes », n’obtient quant à elle que 900 votes.

Certains internautes sur les réseaux sociaux ont avancé l’hypothèse d’un appel massif à la mobilisation de la part de La Manif pour tous. Un avis partagé par un journaliste de Libération, qui précise que « le mariage pour tous ne figure pas parmi les revendications affichées par les "gilets jaunes" » et que le site du Cese aurait ainsi été « victime d’une offensive coordonnée de militants de la Manif pour tous ».

Un avis sera élaboré et présenté en mars 2019

Dans les contributions les plus votées dans cette consultation en ligne figurent également des textes pour demander « la fin des subventions dans l’éolien », « le retour à l’universalité des allocations familiales​ », « la prise en compte du vote blanc ».

« Sur la base des résultats de cette consultation, mais aussi d’auditions et de la consultation de citoyens tirés au sort, un avis sera élaboré et présenté au vote en mars 2019, afin d’apporter une réponse globale aux enjeux révélés par le mouvement des "gilets jaunes" et s’inscrire dans le débat national », a précisé le Cese.