«Gilets jaunes»: Attention à ces photos qui détournent Mai-68 sur Facebook

FAKE OFF Plusieurs photos présentées comme montrant Mai-68 ont été détournées depuis le début du mois sur Facebook. Elles ont connu un regain de popularité avec le mouvement des « gilets jaunes »…

Mathilde Cousin

— 

Cette photo n'a pas été prise en mai 68 en France mais en juin 2013 en Turquie.
Cette photo n'a pas été prise en mai 68 en France mais en juin 2013 en Turquie. — Capture d'écran Facebook et photomontage 20 Minutes
  • Un parallèle entre Mai-68 et le mouvement des « gilets jaunes » a été tracé ces derniers jours.
  • Sur Facebook, des photos présentées comme montrant la révolte étudiante et ouvrière ont été sorties de leur contexte.
  • Une de ces photos ne montre pas Mai-68 en France, mais une manifestation en juin 2013 en Turquie.

Les manifestations des « gilets jaunes » auraient-elles un parfum de Mai-68 ? De nombreux manifestants et internautes ont fait le rapprochement entre les deux événements.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs photos présentées comme montrant la révolte ouvrière et estudiantine sont devenues populaires depuis le début du mois. Certaines ont été détournées et sorties de leur contexte. 20 Minutes les passe en revue.

FAKE OFF

  • Cette photo montre une manifestation en 2013 en Turquie

La publication de cette photo date du 3 novembre, mais elle a connu un regain de popularité depuis le mouvement des « gilets jaunes ». « Mai 68 ils avaient les couilles… », écrit l’internaute en légende de ce cliché publié en noir et blanc. L’image a récolté un peu plus de 99.000 partages sur Facebook.

Cette photo n'a pas été prise en mai 68 en France mais en 2013 en Turquie.
Cette photo n'a pas été prise en mai 68 en France mais en 2013 en Turquie. - Capture d'écran Facebook

La photo montre une foule compacte entre deux rangées d’immeubles, qui fait face à un véhicule et des hommes en uniforme. Elle n’a pas été photographiée en mai 68 : elle montre une manifestation le 1er juin 2013, à Eskişehir, une ville turque. Le cliché original est en couleur. La manifestation a été couverte dans les médias turcs. Plusieurs clichés montrent la rue où s’est déroulée la manifestation. Dans cette galerie en ligne, on voit le camion à eau de la police et la rue où s’est déroulée la manifestation sous des angles différents. La configuration des lieux est la même que sur la photo partagée sur Facebook.

  • Une manifestation en mai 68, mais en soutien au général De Gaulle

Là encore, il s’agit d’une photo aérienne d’une foule, en noir et blanc. La foule compacte s’étale entre deux rangées d’arbres. « Mai 1968 ! Pourquoi pas Novembre 2018 ? PARTAGEZ ! Sauvez là cette France ! », exhorte l’internaute qui a publié cette image dans le groupe Facebook « Je suis Gilet Jaune ! ». Il a été entendu : son post a été partagé près de 63.000 fois depuis le 18 novembre.

Cette photographie montre une manifestation en soutien au général De Gaulle à Paris, le 30 mai 1968.
Cette photographie montre une manifestation en soutien au général De Gaulle à Paris, le 30 mai 1968. - Capture d'écran Facebook

La photo date bien de mai 68, mais elle montre la manifestation des soutiens au président de la République, Charles De Gaulle, le 30 mai, sur les Champs-Elysées, à Paris. La photo est disponible en version colorisée sur le site de la fondation du général.

Ce jour-là, selon l'historien Serge Berstein, « plusieurs centaines de milliers de personnes » ont défilé sur l’avenue à l’appel des fidèles du chef de l’Etat. Un peu plus tôt dans l’après-midi, le général avait prononcé une allocution à la radio, dans laquelle il annonçait la dissolution de l’Assemblée nationale et lançait un appel à « l’action civique » pour soutenir le gouvernement.

  • En mai 68, le salaire minimum a bien augmenté de 35 %

« Mai 1968, augmentation de 35 % du smic, augmentation de 10 % de tous les salaires, une 4e semaine de congés payés etc. », écrivait l’administrateur d’une page Facebook le 3 novembre. Depuis son post a suscité 229 commentaires, plus de 2.000 « like » et 28.000 partages. Le post est accompagné d’une photo authentiquemontrant une rue du Quartier latin, à Paris, jonchée de cadavres de voitures calcinées.

Le salaire minimum a bien été augmenté de 35 % après mai-68.
Le salaire minimum a bien été augmenté de 35 % après mai-68. - Capture d'écran Facebook

Ce post fait allusion aux accords de Grenelle, signés le 27 mai 1968. Ceux-ci prévoient une augmentation du SMIG (le prédécesseur du SMIC) de 35 %, ainsi qu’une augmentation des salaires de 10 %. La quatrième semaine de congés payés n’est pas liée à ces accords. Elle a été votée par les députés le 2 mai 1968, mais la loi ne sera promulguée que le 17 mai 1969, après le vote des sénateurs dix jours auparavant. En 1965, un accord entre le syndicat Force ouvrière et le Conseil national du patronat français avait déjà instauré cette quatrième semaine de repos.

>> Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info ? Envoyez un mail à l’adresse fake off@20minutes.fr ou écrivez-nous sur Twitter :  https://twitter.com/20minFakeOff

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les  fausses nouvelles. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.