Familles de migrants séparées: Ivanka Trump remercie son père et déclenche un tonnerre de critiques

MIGRANTS La conseillère et fille de Donald Trump avait déjà été critiquée pour son silence sur l'affaire...

M.C.

— 

Ivanka Trump.
Ivanka Trump. — Alex Brandon/AP/SIP

C’est d’abord son silence qui avait été critiqué. Alors que la Première dame des Etats-Unis avait pris publiquement la parole au sujet des familles de migrants séparés à la frontière avec le Mexique, Ivanka Trump, fille et conseillère du président, s’était gardée de toute réaction publique. Mais quand Donald Trump, face à l’indignation générale, a mis fin par un décret signé mercredi à la séparation des parents et des enfants, Ivanka Trump a très publiquement remercié son père sur Twitter, s’attirant une tempête de reproches sur les réseaux sociaux.

« Merci POTUS d’avoir pris cette décision cruciale pour mettre fin aux séparations des familles à la frontière », a tweeté Ivanka Trump quelques minutes après la signature du décret. « Le Congrès doit maintenant agir et trouver une solution durable qui soit en accord avec nos valeurs communes. Les mêmes valeurs que beaucoup sont venus chercher ici, espérant offrir une vie meilleure à leur famille. »

La réponse des internautes ne s’est pas fait attendre. « Après des jours de silence radio, un haut responsable de la Maison Blanche censé s’occuper notamment des questions sur la famille prend la parole pour remercier le président d’avoir mis fin à une crise qu’il a lui-même déclenchée (la séparation des familles) et d’en ouvrir une autre (les familles détenues ensemble, indéfiniment). »

« Merci, papa, de ne pas t’être comporté comme Satan pendant quelques minutes. Tu es mon héros. »

« Vous vous rendez bien compte que c’est lui qui avait commencé la séparation des familles, hein ? Et que ce gouvernement (dont vous faites partie) planifiait ça depuis le début ? »

Plusieurs internautes ont aussi employé le mot « feckless » (irresponsable, inefficace, incapable, bon à rien) pour qualifier la conseillère de Donald Trump.

« Papa, qu’est-ce qu’on fait là-dessus ? »

En revenant sur sa décision, le président américain aurait mentionné le fait « que sa fille Ivanka l’a incité à mettre fin (à cette pratique) », selon le représentant républicain de Floride Carlos Curbelo, qui a participé à une réunion entre les élus du parti à la Chambre des représentants et le président.

« Sa fille a vu les images et indiqué que pour nombre de raisons nous devrions régler ça », a aussi indiqué Chris Collins, élu républicain de New York, également présent à cette réunion, pour parler d’une réforme de l’immigration qui peine à voir le jour. Sur Twitter, une correspondante du New York Times à la Maison Blanche a rapporté la conversation à laquelle elle n’a pas directement assisté, de manière bien différente. « Ce qu’a dit Trump à propos d’Ivanka Trump à la réunion au Congrès (c’est) qu’elle était venue et lui avait dit "Papa, qu’est-ce qu’on fait là-dessus ?" Trump a répondu que c’était un "sujet difficile" et est passé à autre chose », écrit Maggie Haberman.

Fin mai, Ivanka Trump avait créé la polémique en postant une photo sur Twitter où on la voyait souriante serrant son fils dans ses bras alors que la politique de séparation commençait à susciter des critiques.