Voiture électrique : Le montant du bonus écologique va baisser le 1er juillet

PRIME Le bonus écologique va baisser de 1.000 euros et passer à 6.000 euros maximum à partir de jeudi

20 Minutes avec agence
— 
Un logo de recharge de voiture électrique.
Un logo de recharge de voiture électrique. — Pixabay

La prime accordée par l’Etat aux acheteurs d’une voiture neuve électrique est actuellement de 7.000 euros mais elle passera à 6.000 euros, jeudi 1er juillet. Son montant diminuera à nouveau de 1.000 euros en 2022, rappelle BFM TV.

Le bonus avait été augmenté en mai 2020 dans le cadre du plan de soutien gouvernemental à l’automobile, secteur particulièrement touché par la crise sanitaire et économique liée eu coronavirus. L’aide à l’achat d’une automobile électrique d’occasion mise en place en décembre 2020 reste quant à elle la même. Elle s’élève à 1.000 euros.

Un bonus plafonné

Le montant du coup de pouce écologique pour les modèles neufs dispose d’un plafond à ne pas dépasser. Il est accordé à tous les acquéreurs de véhicules éligibles, quels que soient les niveaux de revenu. La somme proposée ne peut en revanche pas dépasser 27 % du prix de la voiture concernée.

D’autres conditions relatives à la valeur du modèle choisi par l’acheteur s’appliquent également. Pour les véhicules qui coûtent entre 45.000 et 60.000 euros, le montant maximum du bonus sera fixé à 2.000 euros à partir du 1er juillet, au lieu de 3.000 euros auparavant.

Mille euros pour les véhicules hybrides

Les aides dans le cadre de l’acquisition d’autres types de véhicules 100 % électriques ne seront pas revues à la baisse. C’est par exemple le cas des vélos, des deux-roues à moteur ou des quadricycles.

Les voitures à motorisation hybride continueront elles aussi à faire l’objet d’un coup de pouce financier. Son montant va en revanche baisser le 1er juillet, passant de 2.000 à 1.000 euros. Dans tous les cas, « le bonus est déduit du prix du véhicule par le concessionnaire ou remboursé après l’achat du véhicule si vous en faites la demande », a précisé le gouvernement sur le site Service-Public.