Auto : Quelle aide le bonus écologique procure-t-il pour acheter une voiture ?

ARGENT Rouler en polluant moins et en faisant des économies de carburant, c’est la promesse des véhicules électriques et hybrides. Mais le prix d’achat est conséquent. Quelle aide apporte alors le bonus écologique ?

J.P. pour 20 Minutes

— 

Si le bonus écologique permet actuellement d'obtenir 7 000 € d'aides pour un véhicule électrique, il devrait diminuer cet été.
Si le bonus écologique permet actuellement d'obtenir 7 000 € d'aides pour un véhicule électrique, il devrait diminuer cet été. — IStock / City Presse

À chaque année ses modifications pour rentrer dans les clous du fameux bonus écologique, qui vise à booster l’achat de véhicules propres. Et avec la crise sanitaire, le rythme s’est encore accéléré. 20 Minutes fait le point sur les aides actuelles.

Un ticket d’entrée élevé

Si les constructeurs automobiles proposent de plus en plus de modèles électriques et hybrides variés, le ticket d’entrée n’en reste pas moins élevé. Il faut compter au minimum 20.000 euros pour une petite citadine et plus de 30.000 pour une berline, quand les versions familiales peuvent allégrement doubler la note.

C’est là que le bonus écologique entre en scène. Cette prime atteignant plusieurs milliers d’euros est directement déduite de la facture d’achat par le concessionnaire. À défaut, vous avez 6 mois après l’acquisition pour faire votre demande afin d’être remboursé.

De 2.000 à 7.000 euros

Le bonus écologique cible essentiellement les voitures neuves, y compris en location longue durée. Pour en bénéficier, il faut opter pour un modèle 100 % électrique émettant moins de 20 g de CO2/km ou hybride rechargeable dont le taux ne dépasse pas 50 g et affichant plus de 50 km d’autonomie. Attention, les simples hybrides dépourvues de prise de recharge en sont exclues depuis plusieurs années. Dernière formalité, vous ne devez pas revendre l’auto dans les 6 mois ou 6.000 km qui suivent.

Côté ristourne, tout dépend du type de moteur et du prix d’achat, sachant que l’enveloppe a été gonflée dans le cadre du plan de relance de l’économie. En métropole, le bonus atteint 7.000 euros (dans la limite de 27 % du coût d’acquisition) pour une auto électrique neuve coûtant moins de 45.000 euros, contre une aide de 3.000 euros pour une facture inférieure à 60.000 euros. Au-delà, seuls les utilitaires légers et véhicules fonctionnant à l’hydrogène peuvent prétendre à ce montant. Les Ultramarins bénéficient, pour leur part, de 1.000 euros supplémentaires, quel que soit le prix d’achat du véhicule.

Le coup de pouce est en revanche plutôt symbolique lorsque vous achetez une hybride rechargeable. L’enveloppe se limite ici à 2.000 euros, uniquement si le véhicule coûte moins de 50.000 euros. Là encore, 1.000 euros s’ajoutent en Outre-mer.

En juillet, on rebat les cartes

Si le barème du bonus écologique est en principe revu de façon annuelle, la crise sanitaire a bouleversé le calendrier. Alors que le coup d’accélérateur offert par le plan de relance de l’économie devait s’achever début 2021, la loi de finances a finalement prolongé ces mesures jusqu’au 30 juin 2021. À moins d’une nouvelle prorogation surprise, les montants évoqués plus haut vont par conséquent baisser cet été.

Dès lors, l’enveloppe sera plafonnée à 6.000 euros pour l’achat d’un véhicule neuf 100 % électrique (toujours dans la limite de 27 % du coût d’acquisition) et à 2.000 euros pour un prix compris entre 45.000 et 60.000 euros, sachant que les utilitaires légers et véhicules à l’hydrogène pourront toujours prétendre à la ristourne au-dessus de ce seuil. De même, le bonus supplémentaire de 1.000 euros pour l’Outre-mer ne change pas. Attention : il est prévu de limiter le bonus à 5.000 euros en 2022. Quant aux modèles hybrides rechargeables, ils verront leur aide réduite à 1.000 euros à déduire de la facture d’achat, avant leur exclusion complète du dispositif en 2022.

Une petite prime pour l’occasion

Si l’objectif de l’État est de renouveler le parc automobile, un léger coup de pouce est proposé à ceux qui optent pour une auto d’occasion​. Cela concerne les véhicules 100 % électrique émettant moins de 20 g de CO2/km. La première immatriculation doit dater de plus de deux ans, et vous ne devez pas revendre ce véhicule avant au moins deux ans. Le bonus écologique s’élève à 1.000 euros pour une voiture électrique d’occasion. Il n’est, pour l’heure, pas prévu de le supprimer dans les mois à venir.

Par ailleurs, il est à noter que vous pouvez cumuler le bonus écologique et la prime à la conversion pour diminuer davantage la facture de votre nouveau véhicule.

Les sites à consulter