Marco Verratti lors du 8e de finale retour de Ligue des champions entre le FC Barcelone et le PSG (6-1), le 8 mars 2017.
Marco Verratti lors du 8e de finale retour de Ligue des champions entre le FC Barcelone et le PSG (6-1), le 8 mars 2017. - Bagu Blanco/BPI/Shutter/SIPA

Marco Verratti ne compte pas en rester là avec le journal L’Equipe. Le quotidien sportif avait affirmé dans son édition de vendredi 10 mars que le milieu de terrain du PSG était allé avec Blaise Matuidi en boîte de nuit lundi 6 mars, à la veille du départ des Parisiens pour Barcelone en vue du 8e de finale retour de Ligue des champions. L’Italien dément, et a même décidé de porter plainte pour diffamation.

>> A lire aussi: «Aucune crédibilité», le PSG dément la sortie en boîte de Matuidi et Verratti

Maître Carlo Alberto Busa, avocat à la Cour d’appel de Paris, a diffusé un communiqué de presse ce jeudi. « Cet article entend faire planer un doute sur l’engagement professionnel de Monsieur Marco Verratti […]. Ces informations font faussement penser [qu’il] mène une vie dissolue avant un match important », est-il écrit.

En conséquence, l’Italien a chargé Maître Brusa « de mettre en œuvre toutes voies de droit tant civiles que pénales et toutes actions utiles permettant d’obtenir la sanction de tels agissements et la réparation des préjudices du fait de l’atteinte à son image, tant sur le plan national qu’international ».

La plainte de Marco Verratti contre le journal «L'Equipe».
La plainte de Marco Verratti contre le journal «L'Equipe». - SELAS CAB ASSOCIES

 

Mots-clés :