• Raymond Domenech a chambré la stratégie tactique de Claudio Ranieri à Paris (4-1) samedi soir en parlant de « double bus ».
  • Le community manager du FCN l’a mouché avec beaucoup d’humour.

On parle presque plus de ça que du match… Lucas Hervouet, community manager du FC Nantes, a réussi son coup. Samedi soir, il a mouché avec beaucoup d’humour Raymond Domenech. Après la lourde défaite (4-1) des Canaris à Paris, l’ancien sélectionneur des Bleus se fend d’un tweet moqueur de la tactique très défensive mise en place par l’entraîneur nantais Claudio Ranieri (6 défenseurs et 2 milieux défensifs au coup d’envoi) pour la rencontre au Parc.

Dans ce tweet, l’ancien sélectionneur vise évidemment le technicien italien, mais aussi le président Kita, qui vendredi sur Canal +, avait comparé la « Mercedes » (Ranieri) avec la « deux chevaux » (Der Zakarian)…

>> A lire aussi : VIDEO. FC Nantes: Raymond Domenech se fait sévèrement moucher par le FCN

Lucas Hervouet découvre le tweet de Domenech alors qu’il rentre à Nantes en train. « En voyant le mot bus, j’ai directement fait le rapprochement avec les événements de Knysna [les joueurs de l’équipe de France au Mondial en Afrique du Sud n’avaient pas voulu descendre du bus pour s’entraîner]. Le fait qu’on ait perdu 4-1 n'a pas infuencé ma décision de répondre. On peut rigoler malgré la défaite… »

Le CM du club décide donc de répondre avec un tweet très ironique : « @RaymondDomenech, pas sûr que vous soyez le mieux placé pour parler de bus » en référence à la grève de Knysna.

Ce dimanche, le message, qu’il n’a soumis à personne au club et qui est né de son imagination, a été retweeté près de 20.000 fois et liké plus de 16.000 fois… De nombreux médias ont réalisé des papiers sur le sujet. Lucas Hervouet, qui travaille au club depuis plus d’un an, n’en revient toujours pas. « C'est le tweet [FC Nantes] qui a fait le plus d'interactions sur Twitter, 1 million à ce jour. » Très loin devant un message chambreur de Lyon en décembre 2016…

Domenech n’avait pas répondu dimanche matin

Y avait-il eu des précédents avec Domenech ? « Non, aucun. Il avait juste été un peu tatillon avec Ranieri [pour son âge] quand le président Kita avait annoncé la venue de notre coach. Domenech [président de l’Union nationale des entraîneurs et cadres techniques du football] a plus une dent contre les entraîneurs étrangers. Mais, en tout cas, il n’a rien contre le FCN et nous, on n’a rien contre lui. En attendant, je n’ai pas trouvé son tweet intelligent. Il m’a tendu une énorme perche. A sa place, je n’évoquerais plus le mot bus… »

Ce dimanche, le portable de Domenech doit être « bombardé » de notifications relatives à ce tweet [puisqu’il est mentionné]. Et c’est peut-être pour cela qu’il n’a pas osé répondre au FCN…

>> A lire aussi : FC Nantes: On a lu l'ouvrage à propos des 75 ans du FCN, et franchement, il est pas mal...