PSG-Nantes: Cavani s'est bien amusé avec le bus de Ranieri, revivez la belle victoire parisienne (4-1)

FOOTBALL Paris a l'occasion de s'échapper un peu plus en tête du championnat...

Julien Laloye

— 

Edinson Cavani s'apprête encore à martyriser un gardien.

Edinson Cavani s'apprête encore à martyriser un gardien. — Thomas SAMSON / AFP

PSG - Nantes 4-1

Cavani 37e, 78e, Di Maria 40e, Pastore 63e

Nakoulma 60e

C'est fini au Parc. La premère demi-heure laissait présager d'un match plus difficile que d'habitude, jusqu'à ce que Cavani débloque tout. Ca aurait pu faire beaucoup plus en 2e mi-temps. Six points d'avance sur Monaco avant de se rendre en Principauté dimanche prochain. La bise tout le monde, on se retrouve tout à l'heure pour le rugby. 

89e: NEY.......et bien non. Le Brésilien rate son duel à vouloir faire le malin avec un grand pont. Il a pas le temps de la récupérer. 

87e: Nkunku qui rentre avant Lucas. Je pense que c'est assez clair, en terme de message. 

84e: Popopoooooooooooo. Le chantier de Di Maria sur le côté droit. Dommage qu'il ne fasse pas la bonne passe à chaque fois. Rabiot pas loin d'en profiter quand même. 

cocoricoo2

Content pour di maria, on oublie qu'en forme c'est un joueur de classe mondiale, content aussi pour cavani, mais bon cavani maintenant c'est au moins un but par match !! :))

>> Deux maintenant. Plus qu'à 7 buts d'Ibra quand t'y penses...

78eOH CAVANI. Le miracle, ça lui revient dessus après un coup de billard. L'Uruguayen venait de bouffer la feuille juste avant. Le karma à l'envers. 4-1

75e: Sinon Emery un changement avec le banc que t'as, ou pas la peine? 

72e: ANGEL T'ES SERIEUX? Cavani avait passé en revue tout le monde, mais il est trop excentré pour tirer. La passe en retrait fatale pour Di Maria, qui attend des plombes pour tirer du gauche. Spontanéité zéro. 

68e: Mama mia Marco. Le café gourmand pistache tiramisu entre Pallois et Touré. Personne à la réception du centre qui suit, hélas. 

64e: PASTOOOOOOOOOOOOOOOOOORE. ENFIN JE DEVRAIS DIRE TATARUSANU. Quelle toile du gardien nantais. La frappe de Javier était pas très menaçante et il la dévie trop mollement, ça rentre avec le poteau. RIP le suspense. 

62e: Quel Papa ce Cavani quand même. Autre chose que Neymar qui en fout pas une ce soir. 

 

60eOUIIIIIIIIIII NAKOULMA. Le but du suspense. Très bon jeu à trois Iloki-Dubois-Nakoulma. Il y a match, de nouveau. Un Nantes efficace, pour le moins. 

57e: On s'ennuie un peu sur cette entame de 2e mi-temps pour tout vous dire. Paris gère, Nantes digère. Entrée de Nakoulma pour aller épauler Sala qui va sortir de sa solitude. C'est gentil pour lui. 

53e: Ces petits coquinous de Nantais qui se permettent de partir dans les bois à trois. Mais on sait jamais, il y apeut être des loups dans la surface parisienne

49e: OH DANI ALVES. Il tente la lucarne à 40 mètres, et figurez-vous qu'il a pas manqué tant que ça pour que ça retombe. 

47e: On est repartis au Parc avec une embrouille gentillette entre Pallois et Berchiche. Quand un flic rencontre un Zadiste, forcément...

Mi-temps au Parc. Ca n'a pas été simple, voire très compliqué, pourtant, Paris a plié le match en deux minutes. Nantes va devoir se découvrir, s'il a les moyens...

40e: ANGELIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIITO. Le centre rentrant qui fuit tout le monde, y compris le gardien, qui met du temps à déplier sa carcasse. Il faut dire que le dénommé Touré se foire bien au premier poteau. Madame fête ça avec le nouveau né en tribune. Pas raisonnable de sortir le bébé avec ce temps. (JDCJDR). 2-0

36eCAVANIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!!! J'allais vous dire que Tatarusanu passait somme toute une après-midi joyeuse, je me suis avancé. Premier décalage du match pour Edi qui flingue le gardien roumain à ras de terre. Le plus dur est fait pour Paris. 

33e: Nico Pallois maîtrise Neymar comme une manif de la CGT entre Bastille et Nation. Mon CRS sûr. 

29e: POUAH CE RETOUR SUR NEYMAR. Le Brésilien était bien lancé par Di Maria mais le mec s'est fait courser par les chiens de Baskerville. Que ça défend bien

26e: On ne peut pas dire que Di Maria et Pastore profient beaucoup de l'occasion pour se montrer. Surtout Angel, pile le WE où je le mets titu à MPG. C'est donc un complot contre moi. Probablement. 

cocoricoo2

Ranieri ne va pas mettre un bus, il a dit qu'il allait en mettre deux :) victoire imperative pour le psg, pour prendre le large au classement !

>> Après on se moque mais Nantes défend remarquablement poue le moment. A part l'oubli sur Cavani tout à l'heure. 

18e: Sala le pauvre il perd CHAQUE ballon qui lui tombe dessus. Le mec est à 0/11 aux contrôles. On dirait un Westbrook des mauvais jours. 

16eOH JAVIER !!!!! Il a fait frissonné mon échine le coquin. Contré au dernier moment après cette série de crochets. Toujours pas d'occasion nette. 

12e: J'apprends que la dernière passe décisive de Javier en L1 remonte au mois d'avril. C'est plus de l'intermittence à ce niveau-là, c'est de l'évanescence. 

8e: EDINSOOOOOOOOOOOOON! Le contrôle magnifique en pleine course. Je voyais déjà la lucarne trembler; mais c'est dévissé. Trop facile ça pour le Matador. Ranieri va grogner. 

6e: Le premier sauvetage du jour dans la surface nantaise. Il nous vient de Diego Carlos. Mais les Mexicains ne comptent pas s'arrêter là. Le général Santa Ana prépare déjà ses troupes pour une seconde offensive. 

4e: La compo de Ranieri me rappelle il y a un papier que j'avais fait avant un PSG-Chelsea il y a quelques années sur l'art du "Park the bus". Je viens de mettre la main dessus

1eC'EST PARTI LES AMIS

16h54: ALLEZ LA CANAL VIRE NOUS LE RUGBY ON S'EN CARRE. (je déconne je vous liverai aussi France Afrique du Sud ce soir)

16h31: A Nantes, Ranieri avait promis de garer deux bus, il n'a pas menti. Magnifique compo en 4-5-1 avec un seul type habitué à frapper au but de temps en temps, Sala. Ca promet du spectacle. 

 

16h28: Salut tout le monde? La vita e bella? Encore plus certainement, quand je vous aurai dit que JAVIER PASTORE D'AMOUR est titulaire cet aprem au Parc. Avec Angelito, aussi. Mbappé et Draxler sur le banc, donc. 

 

Et si le championnat de France était plié dés la semaine prochaine? On s'explique: Monaco a paumé deux points à Amiens vendredi, et le champion en titre doit recevoir dimanche prochain son dauphin de la saison dernière. Si tout roule pour Paris d'ici là, ça peut donc nous donner neuf points d'écart entre les deux équipes dimanche prochain à 23h. On n'est est pas là? C'est vrai, et il faut encore que le PSG trouve un chemin dans la défense grillagée que va certainement nous concocter Claudio Ranieri. Mais c'est plus simple avec Neymar et Cavani qu'avec d'autres.