L’application du Secours Catholique chasse les préjugés comme dans Pokémon Go

APPLICATION L’ONG, vient de sortir l’application en réalité augmentée : « Chasse aux préjugés », qui permet de lutter, à la manière de Pokémon Go, contre les stéréotypes associés à la pauvreté, au chômage ou encore aux réfugiés…

Marie de Fournas

— 

L'application «Chasse aux préjugés»

L'application «Chasse aux préjugés» — Capture Secours Catholique

Attrapez-les tous ! Le Secours Catholique a lancé une toute nouvelle application mobile, clairement inspirée du jeu Pokémon Go : « Chasse aux préjugés ». Le but du jeu est dans le titre. Grâce à la géolocalisation, des petits monstres symbolisant des préjugés, apparaissent autour des joueurs. Il y en a cinq catégories : les chômeurs, les écolos, le logement, les pauvres, les migrants. En allant à leur rencontre, les participants découvrent leur message stéréotypé, du genre : «  les chômeurs sont des glandeurs ». Il suffit alors d’effacer sa bulle de conversation avec le doigt pour le faire disparaître.

>> A lire aussi : >>À lire aussi: Le Secours populaire lance un bilan santé gratuit pour les plus pauvres

À chaque préjugé supprimé, vous remportez un point et vous en ajoutez un au score total de l’ensemble des joueurs. Il existe ainsi plusieurs paliers. À 2.500 préjugés chassés par la communauté, les participants soutiennent (symboliquement) les ateliers pour l’emploi. A 5.000, l’accès au droit. A 7500, ils font entendre la parole des démunis. A 10.000, c’est un coup de pouce pour l’agro-écologie et à 15.000, ils luttent contre le mal logement.

« Les préjugés sont un poison lent pour les plus pauvres »

Le jeu ludique, disponible sur Android et iPhone, cache une réalité bien moins amusante. Chaque jour, le Secours Catholique, comme beaucoup d’autres associations, doit lutter contre les idées reçues à l’égard des plus démunies. D’ailleurs pour aider les joueurs à lutter eux aussi, une phrase démontant un cliché apparaît à chaque préjugé effacé. Pour l’idée reçue selon laquelle : « l’écologie est un truc de riche », les joueurs apprennent que : « L’isolation thermique des bâtiments diviserait par 3 la consommation de chauffage en France, réduisant ainsi les factures et émissions de gaz a effet de serres ».

Concernant le monstre qui affirme que « les chômeurs sont des glandeurs », il lui est répliqué qu’« un million de travailleurs vivent avec à peine plus de 800 euros par mois et que 1/3 des personnes en temps partiel souhaitent travailler plus ».

L'application «Chasse aux préjugés» fonctionne comme Pokémon Go
L'application «Chasse aux préjugés» fonctionne comme Pokémon Go - Capture Secours Catholique

« Les préjugés sont un poison lent pour les plus pauvres. Ils sapent leur confiance et les empêchent de se relever », a expliqué Bernard Thibaud, secrétaire général du Secours catholique, au site du Monde. Par cette campagne, l’association espère changer le regard de gens à l’approche des élections. « Souvent, par calcul électoraliste ou par ignorance, les politiques entretiennent ces différents préjugés, avec des discours sur l’assistanat qu’encouragerait notre système », a ajouté Bernard Thibaud, précisant que 5 milliards d’aides sociales n’étaient pas réclamées par les personnes dans le besoin.