C’est ce que l’on appelle un raté. Tôt ce mercredi, les médias annoncent que Bertrand Delanoë, l’ancien maire PS de Paris, soutiendra Emmanuel Macron à la présidentielle et non Benoît Hamon le candidat du parti socialiste. Une information de taille à laquelle Gilbert Collard a souhaité réagir.

>> A lire aussi : Gilbert Collard veut interdire les poursuites judiciaires à son encontre

« Les cars Macron remontent le temps : en marche arrière toute avec Delanoë, Hue, Bayrou, Cohn-Bendit… ». Ne vous attardez pas sur l’humour alambiqué du député FN, la vraie blague vient ensuite. Gilbert Collard a voulu joindre une photo en cohérence avec son tweet, mais son doigt a dû riper puisqu’il a envoyé une capture d’écran de son téléphone contenant tous ses identifiants accompagnés de leurs mots de passe.

Twitter, adresse Gmail, Orange, compte de l’Assemblée, abonnements au Figaro et au Monde… Tout. Gilbert Collard a tout dévoilé. Même s’il a immédiatement supprimé son tweet, des petits malins ont eu le temps de faire des captures d’écran. Ne vous fatiguez pas à essayer de rentrer dans ses comptes, les mots de passe ont déjà été changés (oui, on avoue, on a essayé pour voir). Le député a dû y passer une bonne partie de la matinée, mais a toute de même trouvé le temps de faire un petit tweet pour expliquer l’incident. Humour quand tu nous tiens.

Pensée émue pour « Antony P », l’expéditeur du message et probablement collaborateur du député. Tout Twitter a désormais son numéro de portable.