Roland-Garros : Une enquête ouverte pour « escroquerie en bande organisée » après des soupçons de match truqué

TENNIS Deux doubles fautes commises lors d’un même jeu intéressent particulièrement les enquêteurs

A.L.G. avec AFP
— 
Un match de double féminin est au cœur d'une investigation après des soupçons de tricheries.
Un match de double féminin est au cœur d'une investigation après des soupçons de tricheries. — Pixabay

Une enquête pour « escroquerie en bande organisée » et pour « corruption sportive active et passive » a été ouverte le 1er octobre en raison de soupçons de match truqué​ à Roland-Garros. Selon le journal allemand Die Welt et le quotidien sportif l'Equipe, ces soupçons portent sur un double féminin ayant opposé le 30 septembre les Roumaines Andreea Mitu et Patricia Maria Tig et les joueuses russe Yana Sizikova et américaine Madison Brengle, lors du premier tour.

Des doubles fautes qui posent question

Cela concerne plus particulièrement le cinquième jeu du deuxième set, un jeu blanc remporté par le duo roumain après deux doubles fautes de la russe Sizikova, 25 ans et 89e mondiale, au service. Selon l’Equipe, « d’importantes sommes ont été misées sur le gain de ce jeu par les Roumaines auprès de plusieurs opérateurs de Paris, dans différents pays ».

Toujours selon nos confères, les soupçons se porteraient principalement sur la Russe au service. « Pour perdre de manière volontaire en double, il n’y a pas besoin d’être deux. La partenaire américaine peut très bien ne pas être impliquée », leur a ainsi déclaré une source proche du dossier. Les investigations ont été confiées au Service central des courses et des jeux (SCCJ).