US Open : Nick Kyrgios accuse l’ATP d’être corrompue

TENNIS L'Australien ne peut décidément pas s'en empêcher

N.C.

— 

Nick Kyrgios rouspète (étonnant, non?) lors du premier tour de l'US Open, le 28 août 2019.
Nick Kyrgios rouspète (étonnant, non?) lors du premier tour de l'US Open, le 28 août 2019. — Charles Krupa/AP/SIPA

Ça chauffe entre Nick Kyrgios et l’ATP. Rien de nouveau, direz-vous, sauf que cette fois, l’Australien est allé très loin. Interrogé après sa victoire lors du premier tour de l’US Open mercredi contre Steve Johnson à propos de l’amende record reçue à Cincinnati, il s’est lâché. « L’ATP est corrompue, de toute façon. Cette histoire ne me dérange pas du tout », a-t-il dit, dans des propos relayés par le Guardian.

Pétage de câble

Voilà qui devrait valoir au 30e joueur mondial une belle suspension de la part de l’organisateur du circuit masculin. Il y a deux semaines, à Cincinnati, Kyrgios avait écopé d’une amende de 113.000 dollars (102.000 euros) pour s’est mal comporté​ envers l’arbitre de son match (perdu) face à Karen Khachanov.

En résumé, il a pété un câble quand Fergus Murphy, avec qui il avait déjà eu des problèmes auparavant, lui a refusé une pause toilettes à la fin du deuxième set. Il l’a prise quand même, brisant au passage deux raquettes, puis l’a traité de « pire arbitre du circuit » et de « putain de benêt ».

Cette amende est la plus élevée de l’histoire du sport, relève le Guardian. Kyrgios a été sanctionné pour avoir « proféré des obscénités, injurier l’arbitre et être sorti du court sans autorisation ». Cette fois, il s’est attaqué au niveau encore au-dessus.