Malgré la finale de la Coupe du monde en face, Wimbledon ne change pas sa programmation

TENNIS La finale de Wimbledon pourrait se dérouler en même temps que celle du Mondial…

A.H. avec AFP

— 

Federer pourrait décrocher un nouveau titre.
Federer pourrait décrocher un nouveau titre. — Tim Ireland/AP/SIPA

On ne joue pas le premier dimanche, les joueurs sont en blanc et les heures ne changent pas… On ne change pas les traditions à Wimbledon. Les organisateurs  ont maintenu leur position lundi : la finale hommes commencera à son heure habituelle, dimanche, même si elle se superpose avec la finale de la Coupe du monde de football, que l’Angleterre pourrait disputer. La question s’est pourtant posée avec insistance aux organisateurs. Fallait-il modifier ou non l’heure de la finale du simple messieurs qui est prévue à 14h (heure locale, 15h heure française), sachant que le coup d’envoi de la finale du Mondial est prévu à 16h en Angleterre ?

Une interrogation d’autant plus pressante que l’Angleterre pourrait être sur le terrain. Les coéquipiers d’Harry Kane doivent battre la Croatie lors de la demi-finale mercredi, pour accéder à la finale du Mondial pour la première fois depuis 1966, quand elle a soulevé le trophée. Mais cette éventualité n’a pas perturbé la tradition qui sied à Wimbledon. « Maintenir l’horaire de 14h est notre propre décision. On s’y tient cette année, et on s’y tiendra l’année prochaine », a insisté Richard Lewis, directeur général du All England Club.

Pas d’écran géant pour suivre le Mondial, non plus

Il a ajouté qu’il n’était prévu de diffuser ni la demi-finale de mercredi, ni la finale de dimanche, sur les écrans géants positionnés sur les côtés du court numéro 1. Samedi, l’Angleterre s’est hissée en demi-finales en battant la Suède, un match qui n’a pas bouleversé l’agenda de Wimbledon où les rencontres de tennis se sont déroulées normalement. « La journée de samedi était l’une des plus spéciales. La compétition de tennis était belle et un match de football historique se déroulait ailleurs », a résumé Lewis.

« Certains ont suivi le foot sur leurs appareils électroniques sans déranger les autres spectateurs, a-t-il ajouté. On pouvait deviner quand l’Angleterre marquait, et c’était formidable, mais personne ne s’est plaint d’avoir été dérangé pour profiter du tennis. Je suis certain qu’il en sera de même mercredi - et espérons dimanche aussi. »