XV de France : La FFR accepte de faire des concessions sur le calendrier pour calmer les clubs du Top 14

RUGBY La FFR fait face à la colère généralisée des clubs du Top 14 au sujet du calendrier (très) chargé du XV de France cet automne

A.L.G. avec AFP

— 

Antoine Dupont avec un T.
Antoine Dupont avec un T. — ANDY BUCHANAN / AFP

Ligue et fédération française de rugby avaient rendez-vous lundi pour causer de leur désaccord au sujet du calendrier du XV de France. Si la FFR est restée ferme sur les six dates de l’automne, celle-ci s’est montrée disposée à faire des concessions (à savoir cinq matchs maximum pour les internationaux français), a appris l’AFP de source proche du dossier.

Lundi, la Fédération et la Ligue ont longuement négocié autour du litige concernant la mise à disposition des internationaux à l’automne : les clubs de Top 14 ont accepté de libérer les joueurs pour cinq matchs pendant la fenêtre internationale automnale (24 octobre – 6 décembre), soit un de moins qu’annoncé par la FFR.

La Fédération a en effet publié il y a une dizaine de jours un calendrier pour le XV de France où figurent six matchs, suivant le calendrier édicté par World Rugby. Peu après, les clubs de Top 14 ont voté à l’unanimité pour saisir le Conseil d’Etat dans ce litige.

Les Bleus de Fabien Galthié doivent ainsi disputer un match de préparation le 24 octobre contre le pays de Galles puis recevoir l’Irlande dans leur dernier match du Tournoi des six nations 2020, le 31 octobre, avant de jouer quatre autres rencontres dans le cadre de l'Autumn Nations Cup, une compétition à huit équipes lancée cette saison.

Les clubs du Top 14 discutent

La réunion de conciliation de lundi entre les deux instances s’est donc terminée sur des propositions de la Fédération, qui doivent être discutées par les clubs de Top 14. Selon un document que l’AFP a pu consulter, la FFR a ainsi proposé de « plafonner, en accord avec le sélectionneur, la sélection des internationaux français à cinq feuilles de match ».

En outre, un joueur non retenu dans le groupe serait « remis à disposition de son club pour la semaine complète ». L’ensemble du groupe serait également libéré pour la semaine du 7 novembre, semaine de repos international qui correspond à la 8e journée du Top 14.

Enfin, le staff des Bleus s’engage à ce que « les joueurs ne soient pas retenus par le XV de France au cours de la semaine de préparation du premier match de la tournée », en cas de qualification pour les finales européennes, prévues le 17 octobre. Les joueurs de Toulouse, du Racing 92, de Bordeaux-Bègles et de Toulon, encore en course pour des demi-finales européennes, sont donc concernés.