Stade Toulousain-Ulster : Talent et humour… Antoine Dupont a encore régalé en Champions Cup

RUGBY Le demi de mêlée Antoine Dupont a été l’un des grands artisans de la qualification du Stade Toulousain pour les demi-finales de la Coupe d'Europe ce dimanche, aux dépens de l’Ulster

Nicolas Stival

— 

Antoine Dupont, une nouvelle fois excellent avec le Stade Toulousain ce dimanche contre les Irlandais de l'Ulster en quart de finale de Champions Cup.
Antoine Dupont, une nouvelle fois excellent avec le Stade Toulousain ce dimanche contre les Irlandais de l'Ulster en quart de finale de Champions Cup. — Frédéric Scheiber / AFP
  • Excellent, comme souvent, Antoine Dupont a largement participé ce dimanche à la victoire aisée du Stade Toulousain sur les Irlandais de l’Ulster (36-8), en quart de finale de Champions Cup.
  • Le demi de mêlée international a déballé tous les échantillons de son talent et inscrit l’un des cinq essais de son équipe.
  • Il a aussi régalé son auditoire à l’issue de la rencontre.

Au stade Ernest-Wallon,

Et en plus, il est drôle. Interrogé sur le nombre de points de suture posés sur son arcade droite ce dimanche, après la démonstration du Stade Toulousain sur l’Ulster (36-8), Antoine Dupont a sorti la vanne qui a fait sourire son auditoire de journalistes masqués. « Il y en a quatre, c’est pour arrondir à 40 », a lâché l’un des acteurs majeurs de ce quart de finale de Champions Cup à Ernest-Wallon.

Comme l’insaisissable Cheslin Kolbe, auteur d’un doublé face aux Nord-Irlandais, l’international de 23 ans (24 sélections) fait partie de ces joueurs qui banalisent l’extraordinaire. Le crack de Castelnau-Magnoac (Hautes-Pyrénées) a bien sûr cornaqué des avants dominateurs, en bon demi de mêlée toujours collé au ballon. Mais à ce travail (excellent) de base, Dupont a apporté la touche qui le rend si spécial, et tellement au-dessus de la concurrence, en Rouge et Noir comme en Bleu.

Par exemple, cette percée sur 80 mètres à la réception d’un renvoi irlandais (16e), ou encore cet essai, déjà son second en trois matchs cette saison, dans son style typique. Dupont est venu au relais d’une percée de Sofiane Guitoune (50e), qui a pris le temps pendant sa course de remonter son short baissé.

« Il était à deux à l’heure »

« Sofiane m’a fait peur, je l’ai vu ralentir, il était à deux à l’heure et je me suis dit qu’il allait me manger le coup, se marre-t-il. Finalement, il m’a dit : "je ne peux pas courir avec le short en bas". Je ne peux rien lui dire, à part merci car il me fait marquer. » Le maigre mais bruyant public d’Ernest-Wallon (5.000 personnes, Covid-19 oblige) a aussi remercié l’ancien Castrais en l’acclamant lors de sa sortie peu après l’heure de jeu.

Ugo Mola, lui, n’a pas voulu en faire des tonnes sur ses « stars » Kolbe et Dupont à l’issue de la rencontre. Le manager stadiste a préféré insister sur la performance de ses grognards Huget, Kaino et Tekori, de l’impeccable Cros et du jeune Tolofua. Mais il n’hésite pas à confier de plus en plus de responsabilités à son demi de mêlée, à l’apparence discrète mais qualifié de « coquin » par son pote Guitoune.

Antoine Dupont et son oeil amoché après le match contre l'Ulster.
Antoine Dupont et son oeil amoché après le match contre l'Ulster. - Nicolas Stival / 20 Minutes

« De par mon poste, j’ai un peu l’obligation de leadership, assume Dupont, promu capitaine huit jours plus tôt en Top 14 contre La Rochelle (39-23). C’est aussi ma quatrième saison ici, je me sens de plus en plus à l’aise avec le collectif. Il y a Jerome [Kaino], Jo [Tekori], Charlie [Faumuina] qui sont des joueurs de grande expérience sur lesquels s’appuyer mais il faut que nous, la jeune génération, prenions aussi les choses en main car on ne pourra pas compter sur eux éternellement. »

Ces « Kids United » à la sauce toulousaine sont prêts, comme leurs aînés, à disputer la onzième demi-finale européenne de la riche histoire du club, samedi sur la pelouse d’Exeter. Le leader du Championship a largement battu Northampton (38-15) ce dimanche dans un quart de finale 100 % anglais.