Rugby: La Rochelle en quart de Champions Cup? «Jamais, je n’aurais imaginé voir le club à ce niveau»

COUPE D'EUROPE Encore en Pro D2 en 2014, les jaunes et noirs disputent leur premier quart de finale de leur histoire en Champions Cup…

Clément Carpentier

— 

Danièle Couillaud est à la tête du club de supporters « Agir avec le XV Rochelais »
Danièle Couillaud est à la tête du club de supporters « Agir avec le XV Rochelais » — Danièle Couillaud
  • La Rochelle affronte les Scarlets de Llanelli en quart de finale de la Champions Cup, vendredi au Pays de Galles.
  • Le club vit une ascension fulgurante depuis son retour en Top 14, il y a quatre ans.
  • Grâce à de nouvelles structures (tribune et centre d’entraînement), le Stade Rochelais veut maintenant s’offrir un titre sur le terrain.

Danièle Couillaud, 68 ans, s’envolera, ce vendredi matin, pour Cardiff afin de rejoindre Llanelli pour assister à cette rencontre historique pour son club de toujours. Mais avec le Stade Rochelais, cela fait déjà un bout de temps que cette fervente supportrice plane. Et elle a encore pris de l’altitude depuis quelques années : « Jamais, je n’aurais imaginé voir le club à ce niveau surtout en Coupe d’Europe ! »

En effet, La Rochelle était encore en Pro D2, il y a moins de quatre ans. Le chemin parcouru par le club du président Vincent Merlin jusqu’aux quarts de finale de la Champions Cup est donc immense. Mais comme le rappelle justement l’un des papas du vestiaire, Pierre Aguillon, « on a ce que l’on mérite. » Alors après avoir mérité une demi-finale de Top 14 la saison dernière, les Rochelais s’offrent « une nouvelle étape avec la Champions Cup » comme l’explique le demi de mêlée, Alexi Balès.

Des structures dignes du top niveau

S’il y a toujours eu une ferveur particulière autour du Stade Rochelais, le club n’a plus rien à voir avec ce petit village gaulois en résistance face aux cadors du championnat. Il est loin le temps où ils étaient à peine 6.000 spectateurs dont Danièle Couillaud à se rendre à Marcel-Deflandre. Aujourd’hui, le stade des Jaune et Noir (16.000 places avec sa nouvelle tribune) en est à 32 matchs d’affilée à guichets fermés en Top 14. Un nouveau monde pour la secrétaire générale du club de supporters « Agir avec le XV Rochelais » :

Les résultats de l’équipe ont fait évoluer le club. Ça a poussé à construire des structures plus importantes. L’Apivia Parc [le tout nouveau centre d’entraînement avec notamment un terrain synthétique], c’est le summum. C’est extraordinaire !

L'Apivia Parc avec son terrain synthétique et Pierre Aguillon avec le déplacement à Llanelli.
L'Apivia Parc avec son terrain synthétique et Pierre Aguillon avec le déplacement à Llanelli. - Clément Carpentier - 20 Minutes

Et comme le résume bien Alexi Balès, « l’appétit vient en mangeant » et le Stade Rochelais a très faim ! Que ce soit sur le terrain ou en dehors…

« On reste les bizuts de la compétition ! »

Mais attention, il n’y a aucun risque que quelqu’un prenne la grosse tête. On peut compter sur Patrice Collazo pour ça. Le boss du Stade Rochelais. Et apparemment Pierre Aguillon a bien compris le message de son entraîneur : « On reste les bizuts de la compétition. On n’a toujours rien à perdre, à part peut-être de la gagner (rires). On veut juste montrer qu’on est pas des pipes » La Rochelle, c’est donc ça : de l’ambition empreinte d’humilité !

Patrice Collazo, le manager du Stade Rochelais.
Patrice Collazo, le manager du Stade Rochelais. - Xavier Leoty / AFP

Reste maintenant à faire avec l’exigence de plus en plus forte de certains. Danièle Couillaud a d’ailleurs remarqué « ce nouveau public plus sage. Il regarde avant tout. » En revanche, elle, compte bien rester active en tribune à commencer par ce vendredi. Comme elle le dit :

Les anciens savent d’où ils viennent ! Ce qu’on vit c’est de la folie, c’est du rêve. On se demande juste jusqu’à quand cela va durer…