VIDEO. XV de France: La confiance règne… Pour Yoann Huget, les Bleus ont «10 % de chances» de battre les All Blacks

RUGBY L’ailier du XV de France Yoann Huget ne cache pas que la Nouvelle-Zélande sera l’immense favorite du test-match de samedi à Saint-Denis…

N.S. avec AFP

— 

L'ailier Yoann Huget lors de France - Ecosse, le 12 février 2017 au Stade de France, lors du Tournoi des VI Nations.
L'ailier Yoann Huget lors de France - Ecosse, le 12 février 2017 au Stade de France, lors du Tournoi des VI Nations. — Fotosport / D. Gibson / Shutterstock / Sipa
  • L’expérimenté Toulousain se veut « réaliste » avant de rencontrer les doubles champions du monde en titre.
  • La France n’a plus battu la Nouvelle-Zélande depuis 2009.

Soyons honnêtes : pour la majorité des observateurs, il est plus probable de voir le XV de France prendre au moins 40 points samedi face à la Nouvelle-Zélande à Saint-Denis que d’envisager une victoire des Bleus contre les doubles champions du monde en titre. Lucide du haut de ses 30 ans et 49 sélections, Yoann Huget donne « 10 % de chances » à son équipe de battre les All Blacks.

 

 

« Il faut être réaliste : on joue la meilleure équipe du monde, glisse l’ailier du Stade Toulousain. Et au vu de nos résultats, beaucoup de monde nous voit perdre ce match. On va essayer de donner le meilleur pour les accrocher et leur rendre la tâche la plus difficile possible. »

Souviens-toi l’été dernier

Les dernières prestations de l’équipe de Guy Novès n’incitent pas à un fol optimisme. Notamment les trois lourdes défaites en autant de test-matchs au mois de juin chez les Springboks. « On sait très bien où on en est, reprend Huget. On va essayer de relancer une vague positive après la tournée difficile en Afrique du Sud. Mais les tournées d’été, on commence à les connaître, c’est compliqué. »

 

>> A lire aussi : XV de France: Objectifs impossibles, pression de Laporte… Guy Novès est-il déjà cuit chez les Bleus?

Et les matchs de l’automne, face aux Blacks donc, puis contre les Boks et le Japon, promettent de l’être aussi, à commencer bien entendu par le premier. « Tout le monde nous dit "bon courage, bonne chance". Ce n’est jamais bon signe », sourit l’Ariégeois, qui rêve de « redorer l’image du XV de France » avec une victoire. Les Bleus restent sur dix revers d’affilée face à la Nouvelle-Zélande, qu’ils n’ont plus battue depuis le premier match de la tournée de juin 2009, à Dunedin (22-27).

>> A lire aussi : Coupe du monde de rugby: Le XV de France jouera sa peau dès le premier match contre l'Argentine

A défaut de briser cette vilaine série, l’ailier trentenaire appelle ses coéquipiers au sein d’une équipe très remaniée à « prendre énormément de plaisir car certains n’auront pas forcément la chance de rejouer avant la Coupe du monde [2019] » des matchs de ce calibre. Amusez-vous bien, les Bleus…