Roland-Garros: Le programme du mardi 30 mai (1er tour)

TENNIS On salive d'avance devant le programme palpitant de cette troisième journée à Roland-Garros...

J.L et W.P

— 

Tsonga à Monte-Carlo en avril 2017.
Tsonga à Monte-Carlo en avril 2017. — NSJsport/Shutterstock/SIPA

Les favoris en lice

Tous ceux qu’on n’a pas encore vu à l’œuvre pour faire vite, c’est-à-dire les plus grands du monde. On guettera attentivement le comportement d’Andy Murray sur le Central face à Kuznetsov. Le tirage est plutôt clément, mais le n°1 mondial est vraiment à la ramasse depuis le début de la saison sur terre battue. Wawrinka, vainqueur en 2015, n’était pas flamboyant non plus mais il a récupéré de la confiance en gagnant chez lui à Genève, et on voit mal Kovalik lui poser le moindre problème. Chez les dames, Simona Halep n’a pas beaucoup de rivales à son meilleur niveau. Mais elle arrive un peu diminuée, paraît-il.

Les Français engagés (de moins en moins, déjà)

Tsonga – Olivo

Brown – Monfils

Hibino – Garcia

Cornet – Babos

Ferro – Radwanska

Albot – Chardy

Paquet – Pliskova

Lokoli - Klizan

Le match à suivre

En toute honnêteté, on n’assistera pas à la journée du siècle du côté de la porte d’Auteuil. Certes, Tsonga et Monfils feront l’entrée en compétition, mais leurs adversaires respectifs ne devraient pas leur poser trop de soucis. Il faudra plutôt chercher du côté des étrangers pour trouver un petit frisson. On pourra par exemple se poser devant un joli Kohlschreiber-Kyrgios pour voir des parpaings dans tous les sens, où alors se focaliser sur le court numéro 7, qui sera téléporté à Buenos Aires le temps de l’affrontement entre Del Potro et Pella. Sans oublier la suite de Verdasco-A. Zverev. En fait, tout se passera le matin…

La météo

De rares averses le matin, mais elles devraient avoir lieu avant 11h, donc on s’en fout quelque peu. Pour le reste, prévoir des éclaircies toute la journée avec des températures bien plus humaines (22-23 degrés, et même 19 à partir de 20h). Attention au coup de froid. On le connaît bien le petit rhume post-chute des températures.

Le tweet

Il est là, le premier match-marathon de la quinzaine. Et qui d’autre que David Ferrer pouvait le remporter, on vous pose la question. L’Espagnol a livré un bras de fer épique avec Donald Young. L’Américain de 27 ans aura bien résisté avant de s’incliner 13-11 dans le cinquième set. Il va falloir être solide pour détrôner ce score tout à fait honorable.

Le prono de la rédaction

Toutes les Françaises vont passer à la trappe, même Alizé Cornet. Croyez-nous, on aimerait bien avoir tort.