Roland-Garros: De Gilles Simon à Alizé Lim, on vous raconte la journée de la lose de nos Français

TENNIS Accrochez-vous, c’est pas joli-joli à voir…

William Pereira

— 

Gilles Simon a ouvert le bal des Français lundi
Gilles Simon a ouvert le bal des Français lundi — CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

De notre envoyé spécial à Roland-Garros,

Catastrophique, apocalyptique, cataclysmique et bien d’autres mots en « ique ». Le lundi des Français à Roland-Garros s’inscrit d’ores et déjà dans la lignée des pires de l’histoire, et on n’a même pas besoin d’aller checker sur Wikipédia pour l’affirmer. Pour ceux qui émergent, on vous rappelle que :

  • Gilles Simon s’est fait torpiller en quatre manches par Basilashvili.
  • Paul-Henri Mathieu a fait ses adieux à Roland-Garros en prenant trois sets secs contre Goffin.
  • Paire s’est fait marcher dessus par Nadal.
  • Nicolas Mahut n’a pas fait le poids contre Bolelli.
  • Mathias Bourgue a perdu contre Coric.
  • Alizé Lim s’est fait sortir par la Polonaise Linette.
La belle journée des Français.
La belle journée des Français. - J.L.

Evidemment, on est comme vous, on n’a rien vu venir. Pour y remédier, on a décidé de refaire le live de cette journée sponsorisée par la lose. La souffrance sans la surprise, en quelque sorte. Et avec les meilleures déclarations.

>> A lire aussi : Roland-Garros: C’était «le moteur de sa vie» et c’est fini, on ne verra plus Paul-Henri Mathieu à Roland

11h05 : Premiers échanges sur le court numéro 1 entre Simon et Basilashvili. Le Géorgien envoie de gros parpaings et le Français sait déjà qu’une énorme galère l’attend. « Le mec mettait que des coups gagnants d’entrée. Je me suis accroché pour voir combien de temps ça allait durer, puis ça a tourné pour moi au début. Mais j’étais bien conscient que ça allait être dur, et puis ça a tourné pour lui », résumera-t-il en conf' de presse.

Effectivement, ça a fini par tourner pour Basilashvili, qui ne laissera que sept jeux à Gillou sur les trois dernières manches après avoir perdu le premier set 6-1. Le naufrage tricolore commence.

15h20 : On enchaîne avec la défaite de Tessah Andrianjafitrimo contre la Canadienne Françoise Abanda en deux manches. On n’est pas bien là ?

15h30 : C’est fini pour Paul-Henri Mathieu à Roland. Pour toujours. Putain, la tristesse… On s’y attendait vu le nom de son adversaire (David Goffin, numéro 10 mondial), mais ça fait bizarre quand même. Et c’est pas Paulo qui nous contredira. « J’ai disputé mon premier Roland en 2001. On est en 2017, tout ça est passé à une vitesse éclair. Ça a été le moteur de ma vie. Pouvoir gagner un jour ici dès que je finissais en édition, l’idée c’était de revenir l’année d’après. Je ne m’imaginais pas finir de l’autre côté du stade en qualifs. » C’était si dur de lui donner une wild-card, hein ? Voilà, on chiale.

15h40 : Paire perd (c’est drôle hein) contre Nadal sans faire de vagues. C’est déjà ça. Allez, on va dire qu’on y a cru pendant une demi-heure lors du deuxième set. « Je me suis contenté de renvoyer la balle à l’intérieur du court et ça a suffi à le déranger », analysera-t-il après le match. La question étant de savoir pourquoi il n’a pas continué sur la même voie, juste pour voir… Sans doute la faute à la pression. « « Quand on est français et qu’on joue un premier tour à Roland c’est normal d’avoir la pression. » On se console comme on peut.

16h30 : Pas tous en même temps pour les défaites s’il vous plaît. Là, c’est au tour de Nicolas Mahut de sortir par la toute petite porte en trois manches contre Simone Bolelli (6-4, 6-2, 6-2). Analyse à chaud du Français : « c’est difficile de savoir vraiment pourquoi. J’ai un peu honte par rapport à ma famille qui était au bord du court et mes coaches qui se cassent le cul pour me faire progresser. »

>> A lire aussi : Roland-Garros: «Murray ne m'envoie pas des textos pour savoir si je vais bien», plaisante Mathias Bourgue

17h45 : Borna Coric élimine Mathias Bourgue, presque héros national en 2016 et beau gosse émérite. S’il a réalisé une excellente première manche, le Français a ensuite décroché, et on peut vous dire qu’il n’en était pas vraiment heureux. « Je manque de constance, je fais un très bon premier set. Sauf qu’après cette manche, il continue à bien jouer alors que moi je m’affole un peu plus. Tant que je ne serais pas constant il y aura une différence entre les joueurs du Top 50 et moi. C’est une petite claque, il faudra analyser à froid », a-t-il déclaré après la rencontre.

18h25 : Six défaites de suite, série en cours. Alizé Lim échoue au premier tour de Roland-Garros. Pléonasme, diront les mauvaises langues. Son bourreau est une Polonaise au nom des plus exquis, Magda Linette (6-0, 6-5).

18h45 : Victoire de Pauline Parmentier qui débloque le compteur ! Et avec autorité en plus (6-3, 6-0 contre Khromacheva). Après avoir vu ça, on peut mourir tranquille. Le plus tard possible, mais on peut mourir tranquille.

18h54 : Kiki Mladenovic s’en sort contre Brady en trois manches (9-7 dans le troisième set). Oh, là, là, mais que va-t-on bien pouvoir faire de toutes ces victoires mes aïeuls ?

20h03 : Richard Gasquet signe le premier succès tricolore masculin contre De Greef (6-2, 6-3, 6-1, 6-3). Il fallait donc attendre que le ciel de Roland se couvre pour voir une éclaircie chez les Français.