PSG-Nice : Toujours la même pauvre routine pour la connexion argentine Messi et Icardi

FOOTBALL Les deux Argentins ont livré encore une fois une prestation peu convaincante, lundi face à Nice

Antoine Huot de Saint Albin
— 
Messi et Icardi ont livré une prestation bien terne face à Nice.
Messi et Icardi ont livré une prestation bien terne face à Nice. — David Winter/Shutterstock/SIPA
  • Messi était titulaire pour la première fois en 2022 avec le PSG.
  • Guéri du Covid-19, la Pulga a tenté, mais a été trop maladroite.
  • Mauro Icardi, de son côté, n'a touché que six pauvres ballons dans le match.

Au Parc des Princes,

Le titre de l’article était déjà en train de mouliner dans notre tête. Et les 5.000 spectateurs présents au Parc des Princes, jauge sanitaire oblige, ont dû penser la même chose quand Leo Messi, au bout d’une soirée glaciale sur tous les plans, s’est avancé face à Marcin Bulka, le portier niçois. Après une prestation médiocre, l’Argentin allait rater son  tir au but, c’était écrit. Mais La « Pulga » ne s’est pas manqué et a transformé tout en douceur. Une petite éclaircie dans une soirée assez maussade.

Titulaire pour la première en 2022, après avoir été touché par le Covid-19, Leo Messi a livré une prestation bien terne. Pourtant, en entendant le maigre public du Parc s’enthousiasmer dès sa première prise de balle, au bout d’une minute et quarante-sept secondes de jeu, on s’est dit que la soirée allait être belle, avec des dribbles, des passes folles, des buts, allez, soyons fous. Mais non, tout l’inverse, à l’image de sa première passe, vers l’arrière, pas de quoi faire sonner les cloches de  Notre-Dame.

Une défense niçoise accrocheuse

Pourtant, l’ancien joueur du Barça s’est proposé, sur le côté droit ou en plein cœur du jeu parisien, a souvent combiné avec Marco Verratti, mais a connu pas mal de déchet, pas aidé par la défense niçoise, à l’image de ces deux trois minutes de jeu, peu avant le repos, où Messi a mal négocié une situation de contre, envoyé une petite saucisse après un corner et est venu buter sur Schneiderlin puis Dante alors qu’il y avait de belles situations offensives pour Paris. Et même sa spéciale, dite « Jordi Alba », qui recherche dans le dos de la défense l’arrière gauche, ne fonctionnait pas.

« Paris, à travers sa qualité technique, demande beaucoup d’effort, beaucoup de courses, de replis défensifs et ça a été bien fait dans ce sens-là, s’est réjoui Christophe Galtier sur Eurosport, l’entraîneur de Nice. Si vous les prenez de manière individuelle, ils font la différence. Il y a eu beaucoup d’intelligence de la part de mes garçons. » Et quand le Gym a desserré un peu l’étreinte défensivement, il a eu la chance de voir le lutin argentin manquer de caractère sur une frappe dans la surface (44e), après un beau service de Verratti.

Icardi, c’est vraiment grave

L’Italien a été vraiment le seul à amener un peu de variété dans un jeu beaucoup trop stéréotypé et sans idées. « Ce n’est pas une question de lignes, c’est un ensemble de choses, trouver des espaces, comment faire avancer le ballon, trouver des positions, a commenté Mauricio Pochettino. Il nous a manqué de nous procurer plus d’occasions pour inscrire des buts. » Et celui qui était le préposé à cela, vu son poste, a livré une prestation fantomatique. Oui, c’est bien de toi que l’on parle, Mauro Icardi.

Une nouvelle fois titulaire en n°9, l’ancien buteur de l’Inter a été inexistant, avec seulement six ballons touchés, selon les statistiques d’Opta, en soixante-trois minutes de jeu. Oui oui, vous ne rêvez pas, six ballons. Et les très rares joués n’ont pas franchement donné envie à ses coéquipiers de le lui redonner, comme ce contrôle manqué qui a provoqué une contre-attaque dangereuse pour Nice, conclue par une faute grossière de Danilo Pereira et un carton jaune (23e).

La rentrée de Mbappé a amené plus de danger

Sur les quatre rencontres jouées en 2022, où il était à chaque fois titulaire, l’ex futur ex-mari de Wanda Nara, qui a supprimé son compte Instagram –pour on ne sait quelle raison d’ordre privée et cela ne nous regarde pas– a des statistiques folles : aucun but marqué, aucune passe décisive. Vous voulez encore mieux ? Depuis le début de la saison, Icardi, qui n’a pas toujours eu un énorme temps de jeu, a scoré seulement à cinq reprises, dont une fois face aux amateurs de Feignies-Aulnoye, lors des 32es de finale de la Coupe de France. 

Heureusement, sa sortie pour l’entrée en jeu de Kylian Mbappé​ ont changé (un peu) les choses. L’international français avait été préservé par le staff parisien car « il avait souffert d’une gêne les derniers jours de la semaine », selon Pochettino. « Kylian met toujours une grosse pression sur l’équipe adverse et avec le changement d’animation de Mauricio pour ressortir le ballon [avec Danilo Pereira en défense centrale et la rentrée de Xavi Simons au milieu], ça nous a mis en bloc bas, a expliqué Christophe Galtier. Mais on a défendu sans concéder de grosses occasions. » Il n’y a plus qu’à espérer pour les Parisiens que, pour affronter les Merengue, Mbappé soit au top physiquement. Et qu’Icardi soit laissé sur le banc. Pour le bien de tous.