20 Minutes : Actualités et infos en direct
FOOTBALLDu transfert le plus cher au flop prévisible, Vitinha quitte l’OM

Mercato : L’OM se dépêtre de Vitinha pour six mois, « mais aucune chance que le Genoa ne lève l’option d’achat »

FOOTBALLL’Olympique de Marseille va prêter son attaquant Vitinha au Genoa avec une option d’achat non obligatoire, un an après son arrivée pour un transfert record en provenance de Braga
L'attaquant de l'OM, Vitinha n'est jamais parvenu à s'imposer à Marseille depuis son arrivée lors du mercato hivernal de 2023, devenant la recrue la plus cher de l'histoire du club.
L'attaquant de l'OM, Vitinha n'est jamais parvenu à s'imposer à Marseille depuis son arrivée lors du mercato hivernal de 2023, devenant la recrue la plus cher de l'histoire du club.  - Sylvain THOMAS / AFP
Adrien Max

Adrien Max

L'essentiel

  • L’Olympique de Marseille est en passe de trouver une porte de sortie à son attaquant Vitinha, sous la forme d’un prêt avec option d’achat non obligatoire de 25 millions au Genoa, en Série A.
  • L’attaquant portugais n’a jamais réussi à s’imposer à l’OM depuis son arrivée lors du mercato hivernal de 2023 pour le plus gros transfert de l’histoire du club avec 25 millions d’euros + 7 de bonus.
  • Mais cette solution semble plus provisoire que définitive avec une option d’achat si haute et surtout non obligatoire, car le plus gros transfert de l’histoire du club italien est de 19.5 millions d’euros, pour Andrea Pinamonti en provenance de l’Inter Milan.

L’opération exfiltration est en passe de réussir. L’attaquant de l’Olympique de Marseille, Vitinha, a passé avec succès sa visite médicale ce mercredi matin en vue d’être prêté au Genoa, en Série A, pour le reste de la saison. Seuls quelques détails doivent encore être réglés entre les deux clubs. Il était arrivé à Gênes mardi soir, où il a passé la nuit dans un hôtel, après avoir dit au revoir, non sans émotion, à ses désormais ex-coéquipiers plus tôt dans la journée à la Commanderie.

Pablo Longoria est donc en passe de trouver un point de chute à son attaquant dont le niveau ne semblait plus en adéquation avec les ambitions de l’OM, à l’image de ses trop nombreux ratés dimanche soir lors du nul contre Monaco (2-2). Son nom a même été scandé par les supporteurs de l’AS Monaco juste après avoir raté le ballon de la victoire, histoire d’enfoncer un peu plus le clou auprès de leurs homologues marseillais sur ce désastre industriel.

Chez les suiveurs de l’OM, aussi, les blagues sur le niveau de Vitinha allaient bon train. Au point de proposer à chaque émissaire monégasque croisé dans les coursives du Vélodrome de prendre l’attaquant portugais dans ses valises pour l’emmener loin de Marseille.

Une solution temporaire, l’option d’achat ne devrait pas être levée

Mais c’est finalement du côté du Genoa que Pablo Longoria a trouvé une solution. Vitinha va donc filer en prêt pour la fin de la saison, avec une option d’achat non obligatoire fixée à 25 millions d’euros. Encore un tour de passe-passe réussi pour le président de l’OM, au moins sur le papier, toujours grâce à son réseau italien. Marco Ottolini, le directeur sportif du Genoa, était du côté de la Juventus lorsque Pablo Longoria y était responsable du recrutement des jeunes. Ce n’est pas un hasard si le club italien a déjà récupéré Kevin Strootman, ou plus récemment Malinovskyi, dont le transfert définitif a été annoncé en même temps que le prêt de Vitinha.

« L’OM ne pouvait plus supporter Vitinha vu son niveau. Mais mettre une option d’achat à 25 millions d’euros, ça ne veut rien dire. Ça aurait été la même si ça avait été un prêt sec. C’est juste pour ne pas perdre la figure qu’ils mettent cette option, pour dire "oh il y a quand même un club qui met une option à 25 millions, on ne s’est pas fait voler en l’achetant 32 millions". Alors que c’était ridicule d’acheter ce joueur à ce montant », estime un bon connaisseur du marché italien.

Le plus gros transfert de l’histoire du Genoa se situe à 19,5 millions d’euros, pour Andrea Pinamonti en provenance de l’Inter Milan, ce qui laisse effectivement penser que l’option d’achat a été gonflée et qu’elle ne sera pas levée. « Il y a autant de chance que je dîne ce soir avec Shakira que le Genoa lève l’option d’achat », estime notre source. Le message posté par l’attaquant sur ses réseaux, « Merci Marseille, à plus tard », va aussi dans ce sens. Reste désormais à savoir s’il s’épanouira davantage en Italie durant ces six prochains mois qu’à Marseille, où le prix de son transfert l’a plombé.

Des statistiques faméliques

Il avait débarqué l’hiver dernier contre un chèque de 25 millions + 7 de bonus, soit le plus gros transfert de l’histoire de l’OM. Pour seulement deux buts et une passe décisive en 16 matchs disputés la saison dernière, et quatre buts et deux passes décisives en 27 matchs joués cette saison. Soit le pire ratio des attaquants de l’OM sous l’ère McCourt avec 0.42 buts et passes décisives toutes les 90 minutes, quand Valère Germain est à 0.39.

Le ratio buts+passes décisives toutes les 90 minutes pour les attaquants de l'OM sous l'ère McCourt, en 2016.
Le ratio buts+passes décisives toutes les 90 minutes pour les attaquants de l'OM sous l'ère McCourt, en 2016.  - Sofascore

Des statistiques pas si étonnantes quand on connaît les conditions d’arrivée de l’attaquant portugais. En interne, on s’était interrogé sur sa venue alors qu’il n’avait pas été identifié comme une cible potentielle au poste d’attaquant. Son arrivée est le fait d’une personne : l’ancien directeur du foot, Javier Ribalta, alors que dans le milieu des agents, personne ne s’était osé à proposer Vitinha à l’OM. Ses premières séances d’entraînement à son arrivée ont immédiatement confirmé ses lacunes, au point de voir le staff s’interroger sur cette arrivée. Ses matchs sous le maillot de l’OM n’ont rassuré personne, ce n’est donc finalement pas une surprise de le voir partir un an plus tard, au moins provisoirement

Sujets liés