20 Minutes : Actualités et infos en direct
FOOTBALLLa DNCG ne lève pas encore les sanctions contre l’OL, Textor reste confiant

Ligue 1 : La DNCG ne lève pas encore les sanctions contre l’OL, Textor veut « investir de manière significative »

FOOTBALLLa commission de la LFP, qui avait sanctionné le club lyonnais d’un contrôle de ses transferts et de sa masse salariale cet été, a revu John Textor mardi. Les sanctions ne sont pas encore levées mais le boss de l’OL compte être actif dès ce mercato
John Textor, ici lors de la présentation de Fabio Grosso devant la presse, le 18 septembre à Décines.
John Textor, ici lors de la présentation de Fabio Grosso devant la presse, le 18 septembre à Décines. - Mourad ALLILI/SIPA / SIPA
Jérémy Laugier

Jérémy Laugier

La DNCG fait durer le suspense sur l’épineux dossier de l’Olympique Lyonnais version John Textor. On a en effet appris mardi soir, via un communiqué de la LFP, qu’un « sursis à statuer dans l’attente d’éléments complémentaires demandés au club par la DNCG » avait été décidé. En clair, la commission n’a pas encore accepté de lever les sanctions de contrôle des transferts et de la masse salariale qui touchent l’OL depuis son passage en première instance le 4 juillet, et devant la commission d’appel le 19 juillet. Il fallait alors présenter 60 millions d’euros de cash sur les comptes du club pour avoir les mains libres sur le marché des transferts, ce que John Textor n'avait pas fait.

La délégation lyonnaise présente mardi après-midi face à la DNCG, autour de son propriétaire américain, avait des arguments pour se montrer plus convaincante cette fois-ci. A commencer par les 94,2 M€ net de ventes de joueurs durant l’été, avec en vitrine celles (juteuses) de Castello Lukeba au RB Leipzig et de Bradley Barcola au PSG. Comme l’explique L’Equipe, John Textor aimerait aussi que soient pris en compte les 53 M€ pour la vente imminente de la franchise de football féminin OL Reign, finaliste du dernier championnat américain, et pour laquelle OL Groupe est en négociations exclusives avec les propriétaires de la franchise MLS des Seattle Sounders.

Une enveloppe de plus de 50 millions d’euros sur le mercato hivernal ?

Ajoutez à cela le récent refinancement de la dette du club, qui a poussé John Textor à se montrer confiant, au micro de RMC, juste après ce nouveau passage devant la DNCG : « J’ai apprécié la réunion. On a été bons sur les chiffres. Tout le monde sait ce que l’on a fait sur les ventes de joueurs. On a transmis aussi les très bons chiffres du refinancement de la dette. Nos progrès sont impressionnants, notamment dans ce travail sur la dette. Je pense que la fermeté de la DNCG lors de la première audition a été bénéfique pour nous. C’est inhabituel de la part de la DNCG de lever ces sanctions, mais c’est ce qu’on a demandé. On aimerait investir intelligemment mais de manière significative lors du prochain mercato ».

Pour obtenir cette possibilité-là cet hiver, ce qui ne serait pas du luxe au vu de la situation désastreuse de l’OL en Ligue 1 (18e à cinq points du premier non relégable), John Textor va donc devoir transmettre dans les prochains jours « des éléments complémentaires » au dossier défendu mardi devant la DNCG. Si les sanctions sont effectivement levées, la lanterne rouge du championnat pourrait investir plus de 50 millions d’euros en janvier. L’équipe de recrutement autour de Matthieu Louis-Jean devra alors trouver des renforts capables de sauver le club de la relégation en Ligue 2 vers laquelle il se dirige.

Sujets liés