20 Minutes : Actualités et infos en direct
FOOTBALLOL-Losc : Incapable d’enchaîner en Ligue 1, un Lyon déprimant sombre encore à domicile… Revivez avec nous le tranquille succès lillois (0-2)
live

Terminé

OL-Losc : Incapable d’enchaîner en Ligue 1, un Lyon déprimant sombre encore à domicile… Revivez avec nous le tranquille succès lillois (0-2)

FOOTBALLDeux semaines après avoir remporté son premier succès de la saison à Rennes (0-1), l'Olympique Lyonnais (18e) a montré qu’il n’y avait pas eu le moindre déclic, avec une énième défaite (0-2), ce dimanche contre le Losc de Paulo Fonseca
Ernest Nuamah, stoppé par Gabriel Gudmundsson : c'est tout l'OL qui s'est une nouvelle fois montré en souffrance à domicile.
Ernest Nuamah, stoppé par Gabriel Gudmundsson : c'est tout l'OL qui s'est une nouvelle fois montré en souffrance à domicile. - Laurent Cipriani/AP/SIPA / SIPA
Au Parc OL, Jérémy Laugier

Au Parc OL, Jérémy Laugier

L’ESSENTIEL

  • Remporter un match de Ligue 1 (il y a deux semaines à Rennes) n’a pas métamorphosé l’Olympique Lyonnais. Les hommes de Fabio Grosso se sont à nouveau inclinés ce dimanche contre le Losc (0-2).
  • Punis en quatre minutes par des buts de Jonathan David (28e) et Tiago Santos (32e), les Lyonnais s’enfoncent à la dernière place du championnat, à cinq points du premier non relégable, Toulouse.
  • De son côté, le Losc de Paulo Fonseca (4e) conserve sa bonne dynamique et revient à un point du podium, et de l’AS Monaco.
  • La composition pour l’OL : Lopes - Kumbedi, Diomande (puis Moreira, 81e), O’Brien, Henrique - Alvero (puis Akouokou, 46e), Caqueret, Diawara (puis Cherki, 46e) - Kadewere (puis Lovren, 65e), Lacazette (puis Baldé, 46e), Nuamah.
  • La composition pour le Losc : Chevalier - Tiago Santos, Yoro, Alexsandro, Gudmunsson - Bentaleb, Angel Gomes - Zhegrova (puis Ounas, 83e), Yazici (puis Umtiti, 90e), Cavaleiro (puis Haraldsson, 46e) - David (puis Cabella, 83e).

22h46

Allez, on file aux réactions et on vous laisse là-dessus. Merci beaucoup de nous avoir suivis, et on vous proposera pour demain matin un sujet retour anglé sur l’OL ainsi qu’une vidéo débrief, comme d’hab. Excellente fin de soirée, la bise !

22h44

Petit point classement : l’OL reste évidemment lanterne rouge, avec deux points de retard sur Clermont (17e), quatre sur Lorient (16e et barragiste) et cinq sur Toulouse, le premier non relégable. Ce n’est pas si loin dans l’absolu, mais tout paraît extrêmement loin vu les carences abyssales affichées par cette équipe lyonnaise.

90e+4

C’est fini là-dessus ! Le Parc OL gronde évidemment après cette nouvelle défaite. La situation est de plus en plus inquiétante, on sent bien que le succès (heureux) à Rennes (0-1) n'a rien déclenché de concret.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

90e

Elle est là l’image sympa : entrée en jeu de Samuel Umtiti, ovationné par les supporteurs de son club formateur.

88e

Elle est là la belle ouverture lyonnaise... de Lopes pour Diego Moreira!

Parti à la limite du hors jeu sur ce long dégagement précis d'Anthony Lopes, Diego Moreira réussit un contrôle vraiment sublime, et file au but depuis l'aile gauche. Mais il ne cadre pas, sous la pression Tiago Santos.

86e

Vache, Rayan Cherki bonifie un ballon là, on en avait presque oublié qu'il était entré en jeu à la pause tellement son influence a été pauvre. Mais il est évidemment loin d'être le premier fautif au nouveau fiasco du soir.

84e

Petit numéro d'Adam Ounas sur son premier ballon touché (miam miam).

83e

Ahah, c’est pas faux.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

82e

Lopes évite le 0-3 sur un centre-tir (pas ouf) de Jonathan David.

80e

Tiens, un peu de folie à venir avec l'entrée de Moreira (qui avait mis un peu le feu sur sa première entrée en jeu contre Le Havre) à la place de Diomande ?

78e

On sent bien que si remontée miraculeuse il y aurait dû y avoir, ça aurait été sur l’enchaînement monstrueux des occases de Baldé (x2) et Kadewere. Là, il n’y a de nouveau plus rien sur le terrain ou presque.

76e

Tout l'humour du virage nord, qui lance un bon vieux « Vive le vent, vive le vent, vive le vendredi, le samedi on est mauvais, et le dimanche aussi ». Et voilà des « olé » bien ironiques quand les joueurs lyonnais réussissent l'exploit d'enchaîner trois passes.

67e

Félicitations aux Lillois en tout cas de maintenir un brin de suspense dans cette « affiche du dimanche soir » en offrant une deuxième période jusque-là abominable de non-maîtrise.

66e

Waaaaaah, Fabio Grosso est tellement en roue libre !

Il sort Kadewere, ce qui pourrait faire sens… sauf que c’est pour faire entrer Dejan Lovren ! Youhou le danger va s’intensifier donc en vue d’une improbable remontée au score/en Ligue 1.

60e

Aaaaaaaah, Mama Baldé est en train de rendre dingue le Parc OL !!!!

Passe cadeau incompréhensible d’Angel Gomes pour Mama Baldé. Un nouveau duel avec Chevalier qui s’en sort en mode gardien de hockey. C’est de la folie d’être si maladroit face au but. L’OL a eu trois monstrueuses balles de 1-2 et les a gaspillées de manière dinguissime.

58e

Olala, au tour de Kadewere de croquer désormais !

Grosse parade de Chevalier cette fois-ci, mais pareil, l’ami Tino Kadewere aurait forcément pu mieux jouer le coup sur ce duel. Mais que fait le Losc au juste ? Les Lillois manquent clairement de sérénité là.

57e

Aaaaaaaaah ce qu’il rate déjà Mama Baldé, c’est complètement dingue !!!!

Mama Baldé était archi seul dans les six mètres de Chevalier, sur un corner et une remise de Diomande. C’est à la fois mystérieux et fascinant que l’ancien Troyen a trouvé le moyen de la mettre au-dessus. N’allez pas me dire que Lacazette ne l’aurait pas mise au fond celle-ci ?!?

50e

Lopes fait à nouveau le job face à Jonathan David cette fois-ci. Vous l'avez compris, l'effet coaching est jusque-là proche du néant absolu.

48e

Et bien Haraldsson se met déjà en évidence. Décalé à gauche, il déclenche une frappe mais bute sur un Lopes inspiré.

47e

A noter que côté lillois, Haraldsson a remplacé à la pause Cavaleiro (a priori pour une gêne musculaire).

Sujets liés