20 Minutes : Actualités et infos en direct
RacismeGaltier mis en cause par d’anciens joueurs et adjoints avant son procès

Affaire Galtier : « Encore un musulman », l’ex-coach de Nice accusé de discrimination par d’anciens joueurs et adjoints

Racisme« L’Equipe » révèle les témoignages de membres de l’effectif et de l’encadrement de l’OGC Nice avant le procès de Christophe Galtier, le 15 décembre à Nice
Christophe Galtier lors du match de Ligue 1 OGC Nice - Paris Saint-Germain, alors qu'il entraînait le club parisien, le 8 avril 2023.
Christophe Galtier lors du match de Ligue 1 OGC Nice - Paris Saint-Germain, alors qu'il entraînait le club parisien, le 8 avril 2023. - Valery Hache / AFP
Nicolas Stival

N.S.

Le 15 décembre, Christophe Galtier sera jugé à Nice pour discrimination et harcèlement moral lorsqu’il entraînait Nice, lors de la saison 2021-2022. L’affaire a éclaté après la révélation par le journaliste indépendant Romain Molina, puis par RMC, d’un mail adressé à la direction du club niçois par l’ancien directeur sportif Julien Fournier, avec qui Galtier entretenait des relations exécrables.

Ce mardi, L’Equipe révèle que la police a recueilli des témoignages à charge contre l’actuel technicien d’Al-Duhail, au Qatar, qui a toujours nié avoir discriminé des joueurs musulmans. Si les perquisitions et les analyses informatiques de l’ordinateur de Galtier n’ont rien donné de probant, l’entraîneur adjoint Frédéric Gioria s’est montré plus disert. Cet ancien joueur iconique du club, vainqueur de la Coupe de France 1997, a confirmé avoir entendu Galtier évoquer la désormais fameuse anecdote du restaurant, où des personnes se seraient plaintes que l’équipe « ne ressemblait pas à la ville » car elle comptait beaucoup de joueurs noirs ou maghrébins.

Galtier accusé de cibler les Algériens

Gioria a aussi assuré que Galtier avait déclaré « Encore un musulman, j’en veux pas, on en a assez », lorsque le Franco-Algérien Billal Brahimi a été recruté à Angers. « Le pire ce sont les Algériens », aurait aussi lancé l’ancien entraîneur du PSG (2022-2023), qui aurait traité Youcef Atal et Hicham Boudaoui, internationaux avec l’Algérie, de « sales types ».

Un autre témoin, Hachim Ali Mbaé, analyste vidéo de Nice à l’époque, aujourd’hui à Strasbourg, a affirmé aux enquêteurs que Galtier lui avait lâché un jour que les Algériens « sont trop dans l’extrême » sur le plan de l’Islam. Les témoignages recueillis par L’Equipe font ressortir des crispations du technicien par rapport au Ramadan. Boudaoui, comme l’international français Jean-Clair Todibo, ont indiqué aux enquêteurs avoir subi des pressions pour interrompre leur jeûne les jours de match. Todibo a aussi expliqué que des connaissances lui avaient indiqué que son entraîneur d’ailleurs le décrivait comme un salafiste.

Si les accusations contre Galtier concernent avant tout son comportement supposé face à des joueurs maghrébins et musulmans, Hachim Ali Mbaé a aussi évoqué une autre déclaration de son ancien supérieur, à la mi-temps d’un match Nice – Saint-Etienne. Galtier aurait parlé des « deux King Kong » au sujet des défenseurs stéphanois Harold Moukoudi et Mickaël Nadé. D’autres personnes interrogées par la police, comme le milieu Khéphren Thuram, ont assuré n’avoir jamais été témoins de discrimination de la part de leur ancien coach.

Contactés par L’Equipe, les avocats de Galtier ont déclaré que leur client « attend enfin ce débat public et contradictoire [le procès du 15 décembre] où il démontrera qu’il n’a évidemment jamais discriminé ou harcelé quiconque. »

Sujets liés