20 Minutes : Actualités et infos en direct
JUSTICEGaltier sera jugé pour « discrimination » après les accusations de racisme

Affaire Galtier : L’ancien coach de l’OGC Nice sera bien jugé pour « discrimination » après les accusations de racisme

JUSTICEL’actuel entraîneur du PSG est convoqué devant le tribunal correctionnel de Nice le 15 décembre 2023 pour les propos qu’il aurait tenus lors de son passage à l’OGC Nice
Christophe Galtier
Christophe Galtier - M. Euler/AP/SIPA / SIPA
Fabien Binacchi

Fabien Binacchi

L'essentiel

  • Christophe Galtier sera bien jugé pour « harcèlement moral » et « discrimination à raison de l’appartenance ou de la non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une prétendue race ou une religion déterminée » pour les propos qu’il aurait tenus alors qu’il entraînait l’OGC Nice, lors de la saison 2021-2022.
  • Placé en garde à vue à Nice ce vendredi matin, Christophe Galtier « a été déféré au parquet en vue de sa convocation devant le tribunal correctionnel de Nice le 15 décembre 2023 », annonce le procureur de la République Xavier Bonhomme.
  • Lors de son audition ce vendredi, Christophe Galtier a « contesté les infractions qui étaient susceptibles de lui être reprochées », note également le procureur de Nice.

Placé en garde à vue à Nice ce vendredi matin, Christophe Galtier « a été déféré au parquet en vue de sa convocation devant le tribunal correctionnel de Nice le 15 décembre 2023 », annonce le procureur de la République Xavier Bonhomme. L’actuel coach du PSG sera bien jugé pour « harcèlement moral » et « discrimination à raison de l’appartenance ou de la non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une prétendue race ou une religion déterminée » pour les propos qu’il aurait tenus alors qu’il entraînait l’OGC Nice, lors de la saison 2021-2022, précise le magistrat dans un communiqué. Il encourt jusqu’à 3 années d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende.

Son fils adoptif, John Valovic-Galtier, agent de joueur et présenté comme l’agent de Christophe Galtier, également convoqué dans le cadre de l’enquête ouverte depuis le mois d’avril sur des soupçons de « discrimination fondée sur une prétendue race ou l’appartenance à une religion », a été laissé libre.

Il a « contesté les infractions qui étaient susceptibles de lui être reprochées »

L’affaire avait éclaté avec la publication d’un message attribué à l’ancien directeur de l’OGC Nice Julien Fournier, envoyé au directeur Sport d’Ineos, le groupe propriétaire du club et dénonçant des déclarations à caractère raciste et islamophobe au sujet d’une partie de l’effectif azuréen. Il y expliquerait notamment que Christophe Galtier lui aurait demandé de « tenir compte de la réalité de la ville de Nice et qu’on ne pouvait pas avoir autant de noirs et de musulmans dans l’équipe ». Julien Fournier n’avait pas démenti la teneur de ces propos. Lors de son audition ce vendredi, Christophe Galtier a « contesté les infractions qui étaient susceptibles de lui être reprochées », note également le procureur de Nice.



« Je suis profondément choqué par les propos qu’on me prête, relayés par certains de manière irresponsable », avait déjà réagi l’entraîneur en conférence de presse après le déclenchement de l’affaire.

Sujets liés