20 Minutes : Actualités et infos en direct
FootballL’OL perd d’entrée à Strasbourg et « pouvait faire mieux, non ? »

Ligue 1 : « Si on refait des matchs comme ça »… L’OL débute mal mais ne s’inquiète pas

FootballL’Olympique lyonnais a été battu à Strasbourg pour la première journée de Ligue 1, dimanche soir en Alsace. Mais l’OL n’a pas si mal joué…
Ligue 1 : le débrief de Strasbourg-Lyon (2-1)
Thibaut Gagnepain

Thibaut Gagnepain

L'essentiel

  • Premier match et première défaite de l’OL en Ligue 1 cette saison. Les Lyonnais ont été battus à Strasbourg dimanche (2-1).
  • Alexandre Lacazette a trouvé le poteau et en deuxième période, l’OL a perdu la maîtrise.
  • « On a eu plus de tirs, plus d’occasions qu’eux. On pouvait faire mieux, non ? », s’est faussement interrogé Laurent Blanc en appelant à être « plus costaud défensivement »

Du positif pour commencer, ça fera du bien aux petits cœurs meurtris des supporteurs lyonnais. Leur équipe a enfin marqué un but cette saison ! Après quatre derniers matchs de préparation bouclés sans trouver le fond des filets, Nicolás Tagliafico a mis fin ça à ce désert offensif, dimanche soir en Alsace. Malheureusement pour l’Argentin et l’OL, cette réduction du score n’a pas suffi et Strasbourg a réussi sa première en Ligue 1 (2-1).

Pas les hommes de Laurent Blanc donc, ce qui aurait pourtant permis d’oublier un peu le lourd climat qui entoure le club rhodanien en ce moment. DNCG qui encadre le recrutement, recrutement justement poussif, passation de pouvoir Aulas-Textor sur fond de tensions etc.

« On aurait dû marquer »

Et sur le terrain alors ? Ecrire que l’OL a été mauvais à la Meinau serait largement abusif. Par moments, Alexandre Lacazette et les siens ont fait plaisir à voir. Surtout en première, quand ils savaient garder la possession (66 % à la pause) et enchaînaient les belles sorties de balle depuis leur camp. Un très joli mouvement aurait même mérité de leur offrir l’avantage.

Sauf qu’après la talonnade de Cherki, la bonne passe en profondeur de Caqueret, l’ancien attaquant d’Arsenal a trouvé le poteau (41e). « Si je la mets au fond, je récompense le bon travail de l’équipe et je la mets bien », regrettait après la partie Alexandre Lacazette, sans cacher sa « grosse déception ». La même que Bradley Barcola, « car en première période, on était bien dans le match. On aurait dû marquer. »

Mais le deuxième acte a été plus poussif. Les Lyonnais, soudain moins dans la maîtrise, ont alors connu un passage à vide coupable. Pas très long, à peine un quart d’heure. Mais le mal était fait avec les deux buts alsaciens, signés Bellegarde (1-0, 63e) puis Mothiba (2-0, 76e), sur un énorme travail du même Bellegarde. « On aurait pu éviter ces deux buts », pestait encore Lacazette, sans vouloir désigner de coupable.

« Un coup franc pas hyper dangereux »

Sur le premier, ils sont identifiables : le jeune Kumbedi qui se fait enrhumer et concède un coup franc excentré à gauche de la surface ; puis le gardien Rémy Riou, pas très inspiré dans son placement face au tir enroulé à mi-hauteur de Bellegarde. « On peut faire autrement. On prend ce but sur un coup franc pas hyper dangereux », a déploré Laurent Blanc, conscient que cette ouverture du score a tout changé. Le Racing s’est alors senti « galvanisé » et a doublé la mise quelques instants plus tard.

L’OL avait alors deux buts à combler et… n’a pas été loin d’y parvenir. Grâce donc à Tagliafico (88e) mais aussi à la panique qui s’est soudainement saisie des Alsaciens. Dans les ultimes cafouillages, Lyon aurait pu égaliser. « On a eu plus de tirs, plus d’occasions qu’eux. On pouvait faire mieux, non ? », s’est faussement interrogé Laurent Blanc en appelant à être « plus costaud défensivement ». « Si on refait des matchs comme ça, on va en gagner », a aussi voulu positiver le technicien en appelant de nouveau, subtilement, quelques renforts de ses vœux.

A moins de trois semaines de la fin du mercato d’été, le 1er septembre, l’OL recherche toujours un pur milieu défensif et certainement d’autres profils. « J’attends, j’attends… Il y a des gens au club qui sont missionnés pour ça », a redit le coach. « On a des obligations de la part de la DNCG, c’est très difficile. Je reconnais que ce n’est pas facile aussi, mais on a été très clair dans ce qu’on voulait pour améliorer l’équipe. » Et lui permettre de gagner.


Sujets liés