Scandale arbitral en Espagne : L’UEFA ouvre officiellement une enquête contre le FC Barcelone

Football Le club catalan risque gros dans cette affaire

N.C. avec AFP
— 
La façade du Camp Nou, stade du FC Barcelone, le 5 août 2021.
La façade du Camp Nou, stade du FC Barcelone, le 5 août 2021. — AFP

L’UEFA a annoncé jeudi l’ouverture d’une enquête concernant une « éventuelle violation du cadre juridique » de l’instance par le FC Barcelone dans le cadre du scandale arbitral impliquant le club catalan. Certains de ses dirigeants ont été inculpés le 10 mars par la justice espagnole pour « corruption », « abus de confiance » et « faux en écritures de commerce » dans l’affaire des versements d’argent suspects à Jose Maria Enriquez Negreira, ex-haut responsable de l’arbitrage espagnol, également poursuivi.

Pas de Ligue des champions la saison prochaine ?

L’affaire est logiquement remontée jusqu’à l’UEFA, comme l’indiquait déjà mercredi le média El Confidencial. L’instance européenne s’est saisie du dossier fin février, après avoir demandé et obtenu des informations auprès de la Fédération espagnole (RFEF).

Le Barça risque gros. Alors qu’il est très bien parti pour être sacré champion d’Espagne en fin de saison (12 points d’avance sur le Real Madrid), le club catalan pourrait être privé de compétition européenne la saison prochaine, selon El Confidencial.

Le Barça ne risque en revanche rien en Espagne. Les faits, vieux de plus de cinq ans, sont en effet considérés comme prescrits, selon le président de La Liga Javier Tebas. Sur le plan pénal, les dirigeants mis en cause risquent des peines de six mois à quatre ans de prison. D’après le parquet de Barcelone, le club a versé au total plus de 7,3 millions d’euros à José Maria Enriquez Negreira, ancien arbitre et ex-vice président du comité technique arbitral de la fédération espagnole de football entre 1994 et 2018.