OL-RC Lens : Un spectateur gravement blessé au poignet par un dégagement en tribunes d'Anthony Lopes après le match

FOOTBALL Photographe vivant à Lyon, Thomas Serer a été l’improbable victime d’une chandelle d’Anthony Lopes, samedi soir en direction de la tribune est du Parc OL

Jérémy Laugier
— 
Anthony Lopes, qui s'impose ici samedi dans un duel avec le Lensois Wesley Saïd, a involontairement blessé un spectateur après le match. JEAN-PHILIPPE KSIAZEK
Anthony Lopes, qui s'impose ici samedi dans un duel avec le Lensois Wesley Saïd, a involontairement blessé un spectateur après le match. JEAN-PHILIPPE KSIAZEK — AFP

La chandelle balancée samedi soir par Anthony Lopes, après le coup de sifflet final de cet OL-RC Lens (2-1), était à la hauteur du soulagement lyonnais. A savoir très haut dans le ciel de Décines, en direction de la tribune est d’un Parc OL comptant plus de 50.000 spectateurs. L’un d’entre eux a été le poissard de la soirée, puisqu’il s’est blessé en reprenant de la main ce ballon.



Photographe et directeur artistique très suivi sur les réseaux sociaux, Thomas Serer, qui vit à Lyon tout en supportant l’OM, a raconté sa mésaventure sur son compte Twitter. « La balle est littéralement tombée sur moi et je l’ai tapée avec la main pour protéger ma copine, explique-t-il. Mon poignet s’est brisé sous le choc. »



Transporté aux urgences samedi soir, celui qui avait réalisé le shooting photo du troisième maillot de l'OL cette saison en est sorti avec un plâtre à 7 heures dimanche. Il s’est ensuite fait opérer lundi matin. En raison de sa grave blessure au poignet, il ne pourra pas reprendre son travail de photographe avant janvier 2022. L’OL indique ce mardi sur Twitter avoir pris contact, tout comme Anthony Lopes, avec l’improbable victime du week-end.