OL – RC Lens : Parfois en souffrance contre des Lensois inspirés, Lyon assure l'essentiel et se relance... Revivez ce gros match (2-1) avec nous

FOOTBALL Grâce à des buts de Toko Ekambi et d’Aouar, les Lyonnais sont parvenus ce samedi à faire tomber l’actuel dauphin du PSG (2-1), au terme d’une grosse bataille

Au Parc OL, Jérémy Laugier
— 
A l'image du but de Kalimuendo, qui a relancé les Lensois en deuxième période, l'OL n'a jamais semblé serein ce samedi (2-1).
A l'image du but de Kalimuendo, qui a relancé les Lensois en deuxième période, l'OL n'a jamais semblé serein ce samedi (2-1). — JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP



Avec ce succès essentiel contre un concurrent direct au podium (non déclaré, certes), L’OL grimpe provisoirement à la 5e place, à égalité avec l’OM et à deux points du RC Lens (2e). Grand merci à tous de nous avoir suivis les amis, et on se retrouve très vite pour de nouvelles aventures sur 20 Minutes, avec notamment des articles de retour sur ce match demain matin sur le site. La bise.
C’est fini ici, iiiiiiiiiimmense soulagement pour l’OL et ses 50.373 supporteurs du soir, vainqueurs d’un match crucial après la débâcle de la semaine passée à Nice. Ce succès est à l’arrach' mais il pourrait faire beaucoup de bien à ce groupe.
90e + 3 : + 3 : Sur le corner suivant, c’est même Leca qui la dévie au premier poteau. Ça ne donne rien derrière, si ce n’est un contre mal géré par Aouar (il n’y avait pas de gardien dans le but quoi…).
90e + 1 : + 1 : Voir Jean-Louis Leca monter direct, sans la moindre hésitation, sur le premier corner lensois du temps additionnel, c’est aussi pour cette raison que cette équipe lensoise nous plaît. De l’audace à tous les niveaux.
89e : La voilà la situation de panique dans le camp lyonnais, après un centre en retrait lensois extrêmement dangereux. Mais ça tient bon, tant bien que mal. A noter que Slimani vient de remplacer Guimaraes, sorti en boitant lui aussi. 4 minutes de temps additionnel !
88e : Oh le coquin de Rayan Cherki : après Paqueta contre l’AS Monaco, c’est cette fois lui qui tente une roulette de Mariot. Visiblement bien piqué au vif, Machado arrache Guimaraes dans la foulée.
85e : Aux abords des cinq dernières minutes de jeu, les Lyonnais n’ont pas subi de nouvelle grosse opportunité lensoise. Pas pour autant qu’on sent cette équipe sereine, entendons-nous bien…
78e : La sortie contrainte de Boateng pourrait faire très mal côté lyonnais, tant on se souvient qu’il avait apporté de la sérénité sur ses précédents matchs, à commencer par la victoire face à Monaco. Là, le finish de lose semble quasi écrit pour l’OL.
77e : Pluie de changements côté lyonnais : Bosz a-t-il retenu la leçon Nice/Kadewere ? En tout cas, Boateng et Dubois sortent surtout en boitant, au contraire de Toko Ekambi, et sont respectivement remplacés par Diomande, Gusto et Cherki.
74e : Sacrée stat pour le coup, qui en dit long sur un joueur dont on parle très peu.


 

66e : Lopes y va d’un nouvel arrêt bien inspiré sur une frappe autrement plus puissante que la précédente de Frankowski. Plus que jamais, on ne miserait pas notre PEL sur un succès lyonnais ce soir.
65e : (Encore) transparent ce soir, Shaqiri est remplacé par Thiago Mendes.
62e : A noter que ce but lensois a rendu Juninho hors de lui, en tribune de presse. Placé juste devant nous, le directeur sportif de l’OL a quasiment fait trembler notre pupitre avant de quitter sa place pour suivre la suite du match d’un autre endroit. Ça bouillonne du côté de « Juni ».
61e : Buuuuuuuut lensois ! C’était quasi inévitable, surtout au vu des précédents de cette équipe lyonnaise : Kalimuendo et Kakuta combinent parfaitement en pleine surface. Pour finir, Kalimuendo a énormément de réussite puisque son tir du gauche, en glissant, est dévié… par son pied droit. Ce qui lobe un Lopes pas ouf sur le coup. 2-1, le Parc OL est parti pour flipper, comme d’hab quoi.
58e : Ca continue d'aller d'un but à l'autre, beaucoup de vie dans ce match, à l'image de cette tentative de 18 m de Frankowski bien trop tranquille pour battre le Lopes de ce soir. Sur le contre, Toko est repris in extremis par un tacle de Danso. On se régale depuis la reprise, vous l'aurez compris.
49e : Ça part décidément dans tous les sens sur cette entame de seconde période puisque Lucas Paqueta vient d’avoir une belle balle de 3-0. Décalé par Toko Ekambi sur le côté gauche, il est tombé sur un Leca serein, dans sa tentative de balle lobée un peu ratée depuis le côté gauche.
48e : Quasi dans la foulée, Lopes s’interpose encore devant Saïd, après un ballon récupéré par… Kakuta of course dans les pieds de Guimaraes. C’est ma foi sacrément le feu côté lyonnais déjà. Après tout, pourquoi attendre la 80e pour subir/souffrir ?


 

47e : Popopo quelle parade réflexe de Lopes devant Kakuta. Quasi pour son premier ballon, le meneur de jeu lensois a bien failli remettre le Racing dans le coup au tableau d’affichage.
C'est reparti au Parc OL, avec un changement qu'on pouvait attendre à Lens : Kakuta a remplacé Sotoca.
C’est la mi-temps ici. A noter qu’Houssem Aouar, parfois un peu boudé par les supporteurs, a vu son nom être chaleureusement repris par le virage nord après son but. C’est même amusant de voir que son nom avait été scandé seulement quelques minutes avant son but. On vous laisse quelques minutes avant la reprise de ce match qui tient ses promesses jusque-là. Et vu les matchs de l’OL, cette saison encore, il ne fait aucun doute que ce match n’est pas plié du tout, malgré les deux buts d’avance pour les Lyonnais.


 

41e : Buuuuuuuuuut d’Aouar, l’OL est une fois n’est pas coutume bien réaliste ce soir. Ça ne s’est pas joué à grand-chose avec ce pointilleux VAR niveau hors jeu. Ça part d’un décalage d’Aouar pour Toko Ekambi. Décalé à gauche, le Camerounais voit sa frappe être déviée par Danso et claquée par Leca. Aouar est le plus rapide pour aller la glisser, de la tête dans le but vide. Joli coup pour les Lyonnais.
34e : Sans surprise, le VAR annule ce but. Pas de Santa Clauss donc (désolé, elle est pour nous). L’OL est toujours devant au score, mais la pression lensoise est bien là.


 

33e : Après un arrêt pas net du tout de Lopes, Clauss conclut de près et égalise dans le but vide. Mais on ne voit pas du tout comment le but a pu être validé par l’arbitre assistant, il semblait avoir 2 mètres d’avance sur Denayer…
31e : Denayer très inspiré dans les airs cette fois-ci pour s’interposer devant Sotoca. Le RC Lens n’est pas abattu par cette ouverture du score, loin de là.
30e : Argh, Shaqiri gâche un contre bien mené par Aouar en revenant en arrière dès son contrôle. Il y avait tellement mieux à faire, en pleine surface lensoise…
25e : Buuuuuuuuuuut ! Paqueta offre le ballon à Toko Ekambi et celui-ci transforme très tranquillement, en prenant à contrepied Leca. 1-0 pour l'OL, c'est très bien payé sur cette entame de match.
23e : Boooonn, désolé donc aux supporteurs du Racing : pour la première fois du match, l’OL a fait la diff avec un une-deux entre Bruno Guimaraes et Lucas Paqueta. Tradi, protection de balle de dingo de l’ancien Milanais pour servir son compatriote, fauché par Medina. Peno logique.
20e : Bon, 9 minutes après cet immense coup de chaud, Lyon n’est pas plus serein derrière et n’a jamais réussi à déborder le RC Lens. Il y a bien eu des percées de Dubois puis d’Aouar dans la surface, mais la défense du Racing tient sereinement le choc jusque-là. On espère ne pas vous porter la guigne, amis lensois.
11e : Pfiouuuuuu le petit miracle pour l’OL. Denayer se troue en renvoyant un ballon dans sa surface. Clauss en hérite mais sa tentative est sauvée sur la ligne par Boateng. Ça revient sur Saïd, qui lâche un gros coup de tête… sauvé cette fois par Denayer, qui parvient à dévier sur sa transversale. Le match est lancé pour de bon.


 

10e : Les Lensois sont bien entrés dans le match, avec du pressing et de l’ambition, comme d’hab quoi.
6e : Rien de bien transcendant à vous raconter dans cette entame, à l’image de deux services imprécis en profondeur de l’habituel quarterback de l’OL Bruno Guimaraes.
3e : A noter la présence de plus d’un millier de supporteurs lensois ce soir au Parc OL. Les fumis étaient de sortie juste avant le coup d’envoi.


 

C'est parti ici !
20h50 : Côté lensois, la principale info de la compo de Franck Haise est le choix de titulariser à nouveau Wesley Saïd plutôt que Gaël Kakuta, sur le banc au coup d’envoi donc.


 

20h45 : Hello tout le monde, voici sans plus tarder la compo lyonnaise. Lucas Paqueta est comme attendu titulaire en pointe. Du classique par ailleurs, avec à noter aussi le retour de Shaqiri dans le 11, après des débuts mitigés avec l’OL.


 

20 h : Avant de vous retrouver dans 45 minutes pour vous faire vivre l’avant-match, et notamment les compos d’équipes, on a de quoi vous faire patienter avec un sujet publié cette semaine sur les défaillances quasi-chroniques de l’OL dans le money-time. Imaginez, les Lyonnais ont déjà lâché huit points en route dans les 10 dernières minutes de leurs matchs, rien que cette saison en Ligue 1. Une stat' plus que flippante qui nous a poussés à nous pencher sur le sujet, après un sabordage modèle à l’Allianz Riviera dimanche (de 0-2 à 3-2). Voilou, à tout vite les amis.


 

Hello et bienvenue par ici les 20 Minutos ! Ah un OL-RC Lens à l’affiche un samedi soir, ça sent les grands souvenirs de notre Ligue 1. Vous êtes plutôt team volée du gauche de maboule à la Olive et Tom de en 2000 ou détente légendaire (de 2,7 cm) de « Gus » Warmuz contre Pierre Laigle lors deen 2002 ? Pour tout supporteur lyonnais, ce 4 mai 2002, synonyme de premier sacre en Ligue 1 pour le club, est évidemment au-dessus de tout. Au vu du classement de l’OL (9e), largué à 15 points du PSG, on se dit que ce 8e titre tant attendu en Ligue 1 n’est clairement pas pour cette saison encore, malgré les indéniables progrès dans le jeu constatés avec Peter Bosz. Attention surtout à ne pas vite être largués aussi dans la course à la deuxième place, puisque ce surprenant RC Lens peut faire passer son avance sur son adversaire du soir à huit points, en cas de gros coup ce soir au Parc OL. Au presque tiers du championnat, ça commencerait à faire beaucoup, n’est-ce pas ? Côté effectifs, Frank Haise pourra compter sur l’intégralité de son groupe ce soir, hormis l’attaquant Ignatius Ganago, victime d’un coup à un genou la semaine passée à Metz.sera toujours confronté à des difficultés pour le poste d’avant-centre, puisque son numéro 9 titulaire Moussa Dembélé est toujours out sur blessure (au péroné), que Tino Kadewere est suspendu après son expulsion à Nice, et qu’Islam Slimani (blessure musculaire avec la sélection algérienne) revient tout juste dans le groupe. Est-ce trop tôt pour le revoir titularisé en pointe ? Ça sent encore le Lucas Paqueta utilisé à ce poste qui n’est pas le sien, ce qui est forcément dommageable vu le niveau du bonhomme cette saison. On sent quand même qu’on va se régaler à commenter ce match depuis le stade, rejoignez-nous les yeux fermés.

» Pour vibrer avec nous devant cet OL-RC Lens, rendez-vous par ici dès 20h45, avec un coup d’envoi à 21 heures…