OL-SCO Angers : Enfin convaincant, Lyon reste en vie dans la course à la Ligue des champions

FOOTBALL Dos au mur au coup d'envoi, les Lyonnais ont su répondre présent en battant sans trembler les Angevins (3-0), grâce notamment à leur tandem Lucas Paqueta-Memphis Depay

Jérémy Laugier

— 

Lucas Paqueta a signé un but et une passe décisive contre Angers. JEFF PACHOUD
Lucas Paqueta a signé un but et une passe décisive contre Angers. JEFF PACHOUD — AFP
  • En l’emportant avec sérieux ce dimanche contre Angers (3-0), les Lyonnais reviennent à un point de Monaco (3e), et à cinq longueurs du leader lillois.
  • Après trois matchs sans le moindre succès en Ligue 1, l’OL a montré un visage nettement plus convaincant, à l’image du tandem Lucas Paqueta-Memphis Depay.
  • Maxwel Cornet est par contre une nouvelle fois apparu en difficulté sur le plan défensif contre le SCO.

Au Parc OL,

L’OL avait tout à perdre ce dimanche soir. En panne après trois matchs de rang sans succès en Ligue 1, les Lyonnais se retrouvaient, en plus, à jouer les derniers avec quatre points de retard sur l’AS Monaco (3e) au coup d’envoi. Mais ils ont enfin signé un match convaincant pour battre Angers (3-0) et rester dans la course à la Ligue des champions, voire plus (le Losc reste à cinq longueurs).

Un collectif en partie retrouvé

Non, ce n’était pas l’OL impressionnant champion d’automne, alors capable d’un match de patron au Parc des Princes (0-1). Il n’empêche, contre Angers, les partenaires de Memphis Depay ont prouvé qu’ils n’étaient pas condamnés à lâcher prise dans la passionnante course au podium, voire au titre. Loin de leurs criantes difficultés dans le jeu en 2021, Lyon a signé une prestation cohérente, avec une belle variété initiée par un trio Guimaraes-Caqueret-Paqueta très créatif au milieu.

Lucas Paqueta était partout

Prépondérant dans la belle première partie de saison de l’OL, Lucas Paqueta a clairement perdu de son influence durant les longues semaines de moins bien de son équipe. Auteur dimanche de son troisième but en une semaine, au bout d’un débordement de Karl Toko Ekambi (2-0, 41e), le Brésilien semble de retour au meilleur moment. Généreux et inspiré, l’ancien milieu de l’AC Milan a donné le ton contre Angers, même s’il s’est distingué par un incroyable loupé, à un mètre du but de Paul Bernardoni sur l’ouverture du score initiée et conclue par Memphis Depay (1-0, 21e). De la connexion technique entre ces deux leaders offensifs de l’OL, à nouveau à l’œuvre avec une passe décisive de Paqueta et le 16e but de la saison en Ligue 1 pour Depay avec un lob gagnant (3-0, 83e), dépend une grande partie de la fin de saison lyonnaise.

Maxwel Cornet, boulevard désert

Le constat n’est certainement pas nouveau. Il n’empêche que le choix de Rudi Garcia de repositionner Maxwel Cornet comme latéral gauche, depuis plus d’un an, reste un mystère. L’ancien attaquant messin a permis à Abdoulaye Bamba de se régaler sur son aile droite. C’est de lui que sont venues les deux plus grosses occasions du SCO, avec des centres adressés dans un fauteuil à Stéphane Bahoken (parade de Lopes, 17e) et à Mohamed-Ali Cho (auteur d’un impensable manqué, 66e). La faillite défensive de Cornet, remplacé par Melvin Bard (73e), reste le point sombre de la soirée du réveil lyonnais.