PSG : Neymar évoque sa « relation de frères » avec celui qu’il nomme Kylian « Golden Boy » Mbappé

FOOTBALL Le Brésilien était l’invité de l’émission « Sept à Huit » qui sera diffusée dimanche soir sur TF1

A.L.G.

— 

Neymar-Mbappé, deux frères ami-ami à Paris.
Neymar-Mbappé, deux frères ami-ami à Paris. — FRANCK FIFE / AFP

Invité de l’émission Sept à Huit qui sera diffusée sur TF1 dimanche soir, Neymar s’est confié sur les liens qui l’unissent à Kylian Mbappé, alors que ni l’un ni l’autre n’ont encore acté de quoi sera fait leur avenir (les deux joueurs sont en fin de contrat en juin 2022). En attendant de savoir s’ils prolongent au PSG, le numéro 10 des Rouge et Bleu a tenu à rendre hommage à son pote d’attaque.

« Nous avons une relation de frères, a affirmé l’ancien Barcelonais. Moi je suis l’aîné. Nous aimons beaucoup jouer ensemble, je veux sortir le meilleur de lui. C’est un garçon en or. Je l’appelle "Golden Boy" parce qu’il est vraiment en or. Il a un cœur énorme. En tant que joueur de foot, tout le monde sait ce qu’il vaut, mais même en dehors du terrain il est incroyable. Il est souriant, joyeux, il aime s’amuser. On se ressemble beaucoup et nous devons être heureux pour être à 100 %. »

Les retrouvailles avec le Barça sont pour bientôt

Interrogé ensuite sur le dernier échec du PSG en finale de la Ligue des champions version « Final 8 », Neymar a expliqué que c’était quelque chose qu’il n’avait « pas du tout aimé… ». « J’en ai pleuré, a-t-il poursuivi. Je voulais tellement rapporter cette coupe en France. Malheureusement nous n’avons pas réussi cette fois-ci, mais nous aurons d’autres opportunités et nous allons tout faire pour aller en finale te décrocher ce titre. »

Pour ça, il faudra s’imposer en huitièmes de finale dans la double confrontation avec le FC Barcelone (16 février et mars prochain), contre l’ancien club du Brésilien qu’il va affronter pour la première fois depuis sa signature au PSG​ à l’été 2017. Le dernier PSG-Barcelone remonte à un certain 8 mars 2017, soir historique de remontada (6-1) lors duquel Neymar avait éliminé Paris quasiment à lui tout seul.