OL-Girondins de Bordeaux : Le succès arraché par les Lyonnais est-il celui d’un champion de France en puissance ?

FOOTBALL En l’emportant in extremis (2-1), vendredi face aux Girondins, Lyon redevient leader de la Ligue 1. De quoi songer à une synchronisation des planètes en 2021

Jérémy Laugier

— 

Très peu sollicité vendredi, Anthony Lopes a su réaliser la parade qui change tout, à la 78e minute de jeu face à Rémi Oudin vendredi. JEAN-PHILIPPE KSIAZEK
Très peu sollicité vendredi, Anthony Lopes a su réaliser la parade qui change tout, à la 78e minute de jeu face à Rémi Oudin vendredi. JEAN-PHILIPPE KSIAZEK — AFP
  • Lancé sur une belle dynamique, surtout grâce à l’éclatant succès dans le derby (0-5) dimanche dernier, l’OL a peiné pour venir à bout des Girondins de Bordeaux vendredi.
  • Le salut est venu d’Anthony Lopes, auteur d’un arrêt-clé face à Rémi Oudin (78e), ainsi que de Léo Dubois, incroyable buteur dans le temps additionnel.
  • Finalement, est-ce un signe de la belle étoile accompagnant jusque-là l’OL cette saison ?

Au Parc OL,

Parmi la liste interminable des poncifs dans le football, on a une petite faiblesse pour « la chance du champion ». Troisième de Ligue 1 au coup d’envoi de son match face à Bordeaux vendredi (2-1), l’OL a su retrouver (provisoirement) la place de leader du championnat. Et ce non sans une certaine réussite, entre les balles de 1-2 côté Girondins, gâchées par Ui-jo Hwang et Rémi Oudin, et le but « venu d’ailleurs » (dixit Laurent Koscielny) de Léo Dubois dans le temps additionnel.

De quoi permettre aux Lyonnais de croire (un peu plus) en un destin de 8e titre en Ligue 1, 13 ans après la dernière saison de règne, non ? « Ce sont trois points qui vont, à mon avis, beaucoup compter, pronostique Rudi Garcia. Cette fois-ci, on a tout fait pour aller les chercher [après le revers 0-1 contre Metz le 17 janvier]. »

« Sûr qu’on va trouver de grandes choses à la fin de la saison »

L’entraîneur d’un OL, qui croisera les doigts pour des contre-performances du PSG et du Losc dimanche, poursuit : « Mettre un but victorieux dans le temps additionnel, c’est toujours énorme au niveau des émotions positives, Ça veut dire qu’on y a cru jusqu’au bout, qu’on n’a rien lâché. Surtout quand on voit que c’est notre latéral droit qui se retrouve dans la surface de réparation pour mettre un but exceptionnel. » Cette projection limite « bielsiste », puis cette étonnante prise de risques dans la demi-volée de la gagne pour Léo Dubois révèlent forcément un groupe sûr de sa force, même quand la soirée semble mal tourner.

« Ça montre qu’on continue d’avoir l’état d’esprit pour gagner chaque match, insiste le défenseur brésilien Marcelo. Si on joue toutes les rencontres comme ça, je suis sûr qu’on va trouver de grandes choses à la fin de la saison. » Etrangement, on a la sensation que le double-buteur dans le derby ne pense pas seulement à « sécuriser une place dans les trois premiers » pour retrouver la Ligue des champions…