Selon Villas-Boas, ces deux-là non plus ne partiront pas en vacances ensemble.
Selon Villas-Boas, ces deux-là non plus ne partiront pas en vacances ensemble. — MIGUEL MEDINA / AFP

FOOTBALL

Inter-AC Milan : La provocation d’Ibra qui a fait vriller Lukaku

Le Suédois a déterré une vieille rumeur au sujet de Lukaku et de ses croyances au vaudou pour le faire sortir de ses gonds

« Call your mom and do your voodoo shit ». « Appelle ta mère et fais tes conneries de vaudou », en Français. Pas maladroit devant le but, Zlatan Ibrahimovic sait aussi taper là où ça fait mal quand il s’agit de se pouiller avec un adversaire. Mardi, dans le derby milanais comptant pour les quarts de finale de la Coupe d’Italie, l’ancien du PSG est allé déterrer une vieille anecdote – démentie par le principal intéressé – au sujet de Romelu Lukaku, son souffre-douleur du jour. Anecdote qui a rendu fou le buteur interiste, qui lui a rendu la pareille en insultant en retour la mère du Suédois.

Pour comprendre la réf', il faut revenir en 2017 quand le propriétaire d’Everton, Farhad Moshiri, avait dévoilé une drôle d’info pour expliquer la volte-face de l’attaquant belge qui était censé rejoindre les Toffees avant de se rétracter. « A la réunion [entre le club et Lukaku], Rom a appelé sa mère. Il a dit qu’elle était en pèlerinage en Afrique, qu’elle avait vu un vaudou et qu’il devait aller à Chelsea. » Le Belge a depuis démenti avec véhémence la véracité de cette déclaration. A l’arrivée, ce n’est pas à Chelsea mais à Manchester United (avec Zlatan, donc) que Lukaku avait fini par poser ses valises.

Mardi donc, après quelques petites embrouilles pendant le match, les deux joueurs se sont retrouvés front contre front et ont reçu chacun un avertissement. Les échanges d’insultes, avec un Lukaku totalement hors de lui, se sont poursuivis sur le chemin des vestiaires, quand l’arbitre a sifflé la pause. Ibrahimovic a été exclu en seconde période pour un deuxième avertissement.

Ibra dément les insultes racistes

Les deux entraîneurs Stefano Pioli et Antonio Conte ont plutôt minimisé les faits après le match, assurant ne pas avoir entendu la teneur des insultes échangées entre les deux joueurs et mis les invectives sur le compte de la tension liée au derby. « Ibra a cette méchanceté du vainqueur, je suis content que Romelu de temps en temps s’énerve », a tout de même confié l’ancien sélectionneur de la Nazionale après la rencontre. « Ils sont adultes et vaccinés, je ne sais pas ce qu’ils se sont dit, mais ça peut arriver », a pour sa part expliqué Stefano Pioli.

Mais la presse italienne a pour sa part regretté un « mauvais spectacle qui a gâché un beau match » (La Repubblica). « Un but chacun, un mauvais sketch pour tous », a renchéri le Corriere della Sera. Le Corriere dello Sport évoque une « honte ». « Le terrain est un ring », abonde la Gazzetta dello Sport qui évoque des « insultes racistes » proférées par Ibra à Lukaku. Selon le quotidien sportif milanais, Ibrahimovic s’est excusé auprès de ses partenaires pour son exclusion, mais a assuré ne pas avoir utilisé de termes racistes à l’encontre de Lukaku.